[18/10/2003] Java

Participants
– Patcom, le fameux internaute dijonnais, qui nous a fait l’amitié de descendre de sa Bourgogne,
– Stéphane, son comparse, venu également de la région bourguignonne,
– Ludo le gars, votre serviteur.

Déroulement de
la partie

Les Rencontres du Web Ludique, en septembre, ont eu la bonne idée de nous faire rencontrer des gens très sympathiques, parmi lesquels Patcom et Deepdelver, qui sont venus ce jour pour la thématique des Ludophiles, sur les jeux des 3 K.
Pour entamer cette journée ludique, d’envergure, avec des jeux de grande classe, Patcom se sentirait bien sur un petit Java, l’une de ses dernières acquisitions, et l’un des jeux que je pense maîtriser au niveau règles.
Marché conclu : nous attaquons une partie à 3, composée de 2 dijonnais et d’un lyonnais.


Stéphane, à gauche, s’apprête à jouer son
premier coup, sous les persifflades de Patcom qui ne peut s’empêcher
de lui signifier sans vergogne qu’il faut jouer plus vite, plus vite et
encore plus vite…


Les bassins rapportent beaucoup de points, et ce n’est pas mon « lac »
de 4 hexagones qui démentira cet état de fait…


En pleine reflexion, Patcom sait que la partie sera serrée,
lui qui est revenu de loin au score, pour se pointer à ma hauteur…


Mon décompte final ayant eu lieu, je possède une avance
d’une trentaine de points sur Patcom, qui ici, réfléchit
à la manière de me dépasser. Il dispose de 2 choix
: soit il m’égalise précisément, soit il tente le
tout pour le tout en organisant une fête dans une ville de valeur
10 où je suis présent : celui qui remporte cette lutte remporte
la partie…


Le plateau se constitue progressivement, avec les pions blancs de
Stéphane, les oranges de Patcom et les rouges de votre serviteur…


Le plateau est à présent quasiment rempli, les tuiles
triples s’épuisent et chacun doit veiller à consolider
ses positions auprès des palais…


Puisqu’il ne reste plus que 4 tuiles triples à mon tour de
jeu, je décide de les placer toutes afin de contraindre mes adversaires
à faire avec leur stock maigrichon de tuiles doubles et simples…


La configuration finale du jeu, une fois que chacun a procédé
à son décompte final. On constate que Patcom a réussi
son ultime fête, alors que j’ai réussi avec ma seule carte
à m’opposer à lui avec 2 points (il a joué les
2 siennes pour un total de 3 points)… Bravo !

Décompte final
Patcom remporte cette partie avec un total de 80 points,
devant Ludo le gars avec 76 points et Stéphane avec 63 points. Le détail
est le suivant :

Scores avant le décompte du 1er joueur
Décompte du 1er joueur
Scores avant le décompte du 2nd joueur
Décompte du 2nd joueur
Scores avant le décompte du 3ème joueur
Décompte du 3ème joueur
Scores finaux
Patcom
47
57
23
80
80
Stéphane
24
24
28
35
63
Ludo le gars
42
34
76
76
76

Débriefing
Cela s’est joué d’un cheveu ! Un cheveu de la taille de deux cartes fête
que Patcom a piochées pour le compte de ses deux derniers points d’action
avant une ultime tentative d’organisation de fête extrêmement risquée.
Il a réussi à la remporter et, du même coup, la partie.
Vraiment, cette fin de partie, très tendue, fut un vrai plaisir.
Stéphane a éprouvé de plus grandes difficultés pour
progresser au score, notamment en raison d’un désintérêt
pour la conception de bassins, alors que ceux-ci sont toujours aussi lucratifs.
Il a commis également deux erreurs assez tôt dans la partie, à
mon avantage.

D’un point de vue générale, Java est l’un des tout meilleurs
jeux de ma ludothèque, dans le style jeu sérieux. Il se révèle
de partie en partie et je n’en refuse jamais une. Aussi intéressant à
2, qu’à 3 ou 4 joueurs, même si les intéractions sont différentes,
Java est vraiment très bon.
Bravo Monsieur Kramer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


huit + = 13