[19/02/2021] Tokaido, Tokaido + Crossroads, Fillit X 4, Patchwork Doodle

Bien grosse journée jeux, à priori avec des jeux plutôt light… Au final, on passe pas mal d’heures sur ces trois jeux, pour notre plus grand plaisir :
Tokaido suivi de Tokaido + Crossroads : un jeu tout fraîchement ressorti chez Funforge avec ses deux extensions, un bon moment, tranquillou, comme un voyage paisible et initiatique…
Fillit X 4 : il me fallait présenter le jeu, dans sa version bois, à Fabrice, du coup on commence par une partie à 3 joueurs pour qu’il s’approprie les mécanismes, puis nous nous lançons dans un tournoi improbable (et superbe !) en 1 contre 1, donc en trois rondes,
Patchwork Doodle, pour finir : un Rosenberg pur jus que je n’avais pas vu venir…
Oui, clairement, ça c’est de la bien bonne journée ludique !!!

TOKAIDO puis TOKAIDO + CROSSROADS

Tout fraîchement reçues, les trois boîtes de Tokaido et de ses extensions, en français chez Funforge. Quelle jolie gamme !
A trois joueurs, Fabrice, Leila et moi, nous allons commencer par découvrir la boîte de base d’un blanc immaculé…
Le plateau de jeu est installé au centre de la table, ce dernier présentant la particularité d’être très allongé, pour respecter la notion de voyage qu’il y a dans ce jeu. En effet, chaque joueur va faire transiter son personnage le long de la route du Tokaido, de Kyoto jusqu’à Edô, au rythme qu’il choisit d’utiliser afin de collecter moult récompenses lors des étapes de son voyage…
En début de partie, chaque joueur sélectionne un personnage parmi deux piochés au hasard et le place devant lui : pour moi, c’est Sasayakko laquelle me permet de démarrer avec 5 sous et de profiter d’un pouvoir au fur et à mesure de la partie (quand je m’arrête dans une échoppe, je peux prendre deux objets en payant le plus cher des deux et en me faisant offrir le deuxième : 1+1 gratuit en quelque sorte) !
Ci-dessus, vous pouvez voir que c’est exactement l’action que j’ai choisir de réaliser au premier tour, puisque je possède de formidables chaussures surélevées en bois et de drôles de bonbons, deux souvenirs de catégorie différente.
Petite vue de nos premières progressions sur le chemin du voyage en fin de premier tour : Fabrice (jaune) est en première position et il a réalisé une action de rencontre, Leila (bleu) est en seconde position et a réalisé une action de temple, alors que, de mon côté, j’ai réalisé une action d’échoppe et que je suis en dernière position avec mon pion vert. C’est donc à moi de jouer puisque je suis le dernier sur la piste du temps. Précision : à 3 joueurs, on ne peut être qu’un seul sur une étape, à l’exception des relais (restaurant) où on attend les derniers à arriver…
La partie est très fluide et plutôt agréable, chacun cheminant d’une étape à la fois le plus souvent, c’est-à-dire en sautant par dessus les deux personnages placés devant soi. En effet, à aller plus loin, on ne jouerait plus pendant plus de temps et chaque action est importante…
L’arrivée au premier relais, avec Leila qui s’y est placée en premier et qui a donc choisi un plat parmi 4 cartes piochées. Fabrice est arrivé deuxième et a choisi un plat parmi les 3 restants. Enfin, je suis arrivé au relais et ai pris l’une des deux dernières cartes. Avantage pour moi : je vais repartir en premier !
Arrivée au deuxième relais et les cartes de récompenses / souvenirs s’accumulent devant chacun d’entre nous…
Parmi les souvenirs possibles, il y a les paysages qui rapportent à chaque carte empochée (PV indiqués sur la carte) et qui octroie un bonus significatif à celui qui termine un type de paysage en premier. Ci-dessus, Fabrice s’y est -bien- essayé !
Arrivée au troisième relais…
Et, enfin, arrivée au dernier relais de la partie, nous allons donc pouvoir calculer nos scores :
– PV accumulés sur la piste,
– Dons au temple : 10 PV pour le plus généreux, 7 PV pour le deuxième et 4 PV pour le troisième,
– Cartes d’accomplissement de paysages,
– Autres cartes d’accomplissement : 3 PV en fonction de certains critères (gourmet, baigneur, bavard et collectionneur).
La zone de collection de Fabrice, une fois la partie terminée…
Celle de Leila…
Et la mienne…
Une fois cette première partie achevée, forcément on se dit qu’on va prolonger l’expérience en y ajoutant la première extension du jeu : Crossroads…
Cette extension apporte une première nouveauté majeure : un plateau supplémentaire sur lequel figurent des actions alternatives pour les différents lieux atteints lors du voyage…
Et c’est parti avec les mêmes couleurs de personnage et un premier tour effectué.
Fabrice a opté pour l’acquisition d’une carte Fortune via les cartes Amulettes, mais ça ne lui a pas souri ! Sacré vilain dé… 🙂
Première arrivée au relais.
De mon côté, quand j’utilise cette carte Amulette, je ne suis pas déçu : j’ai pu rejouer alors que j’étais premier sur le chemin !
Un très bon apport au jeu de base cette série de cartes…
Parmi les possibilités alternatives, je me suis gavé de ces cartes de Cerisiers à chaque fois que j’ai atteint un paysage : gagner 1 sou en plus de deux PV, pas mal à mon goût…
Ah ah, et là je fais couiner mes camarades en utilisant cette carte Amulette particulièrement bienvenue : je mange gratuitement donc empoche la carte qui m’aurait coûté le plus de sous, histoire de me positionner avantageusement sur la carte d’accomplissement du gourmet…
Allez, il faut jouer !!! 😉
Bonne carte bien sympa également, je vous laisse lire…
Par contre, sur la fin, ça ne va plus du tout pour moi, privé lamentablement de sous et qui ne peut pas réaliser d’actions intéressantes… Quant à manger… 🙁
Un peu dégoûté sur la fin !
Fin de partie et photo globale !
Leila, elle, ne pense qu’à manger sitôt la partie terminée… 😉 pour fêter ses deux victoires successives pour ainsi dire ! Bravo la demoiselle…

Durée de ces parties : 45 minutes + 1 heure 20 minutes – Note de cette partie : 14 / 20

Scores de la première partie :

Piste Temple Gourmet Baigneur Bavard Collectionneur Total
Fabrice (jaune) 57 10 0 0 0 0 67
Leila (bleu) 65 7 3 0 3 0 78
Ludo le gars (vert) 57 4 3 3 0 3 70

Scores de la deuxième partie :

Piste Temple Gourmet Baigneur Bavard Collectionneur Calligraphe Total
Fabrice (jaune) 52 7 0 3 0 0 0 62
Leila (bleu) 66 4 3 0 3 0 6+9+4 95
Ludo le gars (vert) 69 10 3 0 0 3 0 85

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– Le côté très zen du jeu : le long du chemin, on ne se presse pas, on sait s’arrêter aux relais pour bien se nourrir, on progresse à son rythme, avec sérénité…
– Les pouvoirs différents de chaque lieu, sans que ceux-ci soient complexes ou oubliables,
– Les différents personnages proposés,
– La rapidité du jeu sans l’extension,
– Le jeu qui convient à tous : pas prise de tête, mais taquin quand même,
– La multiplication des stratégies avec les effets alternatifs de l’extension Crossroads…

On a moins aimé
– La place du hasard, quand même, dans le jeu de base,
– Le côté très (trop) routé du jeu : on a tendance à très souvent avancer jusqu’au premier arrêt disponible,
– L’hyper-tension au niveau des sous dans le jeu de base (surtout pour aller manger) !
– Même si elle renforce le plaisir et les stratégies, l’extension rallonge aussi sa durée…

————————————————————————————————————
FILLIT X 4

Enchaînement de multiples parties du magnifique Fillit avec une première partie de découverte pour Fabrice, donc à 3 joueurs, puis un tournoi de Fillit, en 1 contre 1, avec donc, au final, trois parties successives pour désigner un vainqueur du jour ! Très très bon moment…
Le jeu est mis en place pour 3 joueurs, donc, avec Fabrice qui joue les rouges, Leila qui joue les bleus et votre serviteur qui joue les verts…
Premier tour effectué…
Non, n’y croyez pas, il me reste des pions, même si on ne les voit pas sur la photo… 😉
Ça va être tendu, même si Leila accuse un léger retard…
Fabrice va-t-il faire mieux que découvrir le jeu ? Va-t-il bien jouer ? Le bougre en est bien capable… 😉
Arghhh… C’est fait et il termine même en points négatifs avec un pion manquant ! Il gagne donc cette partie initiale.
Et voici le premier tournoi de Fillit pour 2 joueurs at home !
Premier match : Leila (bleu) contre Fabrice (rouge).
Bilan des courses : victoire 0 à 7 pour Fabrice !
Deuxième match : Leila avec les bleus contre Ludo avec les verts…
Ça cogite…
Elle a commencé la manche et j’ai bien du mal à la remonter au niveau des pions non posés. Il y a comme un léger désavantage à jouer deuxième et cela semble se confirmer…
Ça va être tendu comme fin de partie…
Yes ! Je l’emporte 0 à 4 !
Dernier match de la journée, avec Fabrice en rouge, opposé à votre serviteur en vert…
Premier tour effectué.
Quel super jeu quand même… Et, sur ce plateau, le plaisir est décuplé !
C’est très serré…
Au final, je parviens à l’emporter alors que Fabrice, qui débutait sur ce jeu, a fait bien mieux que de se défendre ! 0 à 6 pour moi.

Durée de ces parties : trois fois 20 minutes + 40 minutes pour la dernière – Note de ces parties : 20 / 20

Scores de la première partie :

Total
Fabrice (rouge) -1
Leila (bleu) 9
Ludo le gars (vert) 3

Scores de la deuxième partie :

Total
Fabrice (rouge) 7
Leila (bleu) 0

Scores de la troisième partie :

Total
Leila (bleu) 4
Ludo le gars (vert) 0

Scores de la quatrième partie :

Total
Fabrice (rouge) 6
Ludo le gars (vert) 0

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– L’effet Wahou ! que ce jeu procure,
– Le tournoi en 1 contre 1, franchement sympa et à refaire !

On a moins aimé
– Le premier joueur n’est-il quand même pas un poil avantagé ?

————————————————————————————————————
PATCHWORK DOODLE

Découverte de Patchwork Doodle pour finir, un Rosenberg pur jus en version Roll & Write !
Au départ, chacun doit colorier la forme de taille 7 qu’il a eue au départ, sachant que le but sera de colorier un maximum de cases de sa couverture en fin de partie, tout en essayant de scorer un maximum lors des décomptes intermédiaires avec des zones carrées, si possible, entièrement remplies…
Un pion jaune (on dirait ceux de Glasgow du même éditeur !) va parcourir un ensemble de 8 cartes grâce à un dé qui n’affichera que 1, 2 ou 3 cartes à parcourir.
Une fois qu’il a avancé, on peut colorier la pièce indiquée sur nitre couverture. Ce n’est pas une obligation, mais souvent très utile…
Petit exemple de ma couverture après ce premier vrai tour.
Leila est la reine du coloriage. Joue-t-elle au même jeu que nous ?
Fin de première manche, après donc 6 tours de jeu. Chacun score la taille de son carré maximal + 1 PV par ligne ou colonne supplémentaire dans le prolongement de ce dit-carré.
A noter, également, que chacun dispose de 3 capacités spéciales utilisables une seule fois dans la partie, plus une pour en refaire une des trois.
On est en toute fin de la deuxième manche et dieu que ça rigole entre Fabrice et Leila !!!
La troisième manche est mise en place et, croyez-le ou non, je sais parfaitement ce que je vais faire pour remplir entièrement mes cases restantes ! Je trouve le jeu facile…
Ça calcule…
Et voici comment se termine cette partie, assez facile pour votre serviteur… 😉

Durée de cette partie : 55 minutes – Note de cette partie : 14 / 20

Scores de cette partie :

Total
Fabrice 93
Leila 97
Ludo le gars 136

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– L’évidence totale du jeu : on sait déjà y jouer avant même d’avoir commencé !
– Le plaisir de jouer sans se prendre trop la tête si on le souhaite et… tout anticiper, ou presque, si on a envie de s’y mettre à fond…
– Le plaisir tout simple de colorier ses pièces de tissu, grâce aux sympathiques crayons de couleur fournis.

On a moins aimé
– Le côté quand même bien vu et revu du jeu…
– La durée un poil longuette,
– Une facilité que j’ai trouvée, qui sera à confirmer ou à infirmer par d’autres parties, mais qui me déplaît au plus haut point pour le moment : que puis-je vraiment espérer de mieux alors que c’est ma partie de découverte ?

————————————————————————————————————

4 commentaires à propos de “[19/02/2021] Tokaido, Tokaido + Crossroads, Fillit X 4, Patchwork Doodle”

  1. Tokaido qui semble n’être qu’un jeu de l’oie amélioré à première vue est un trésor de stratégie raffinée..
    On ne se place pas n’importe où.. Chaque action étant importante dans la quête des bonus de fin de jeu.. (plus de rencontres.. De souvenirs.. De sources chaudes.. Argent dépensé aux repas à l’auberge.
    On peut le jouer très méchant surtout à deux pour assécher les finances de son adversaire, l’argent étant le nerd du jeu.. Ou se la jouer zen en mode contemplatif… La version Deluxe peinte est tes jolie avec pieces en metal… Je conseille d’y jouer avec crossroads qui apportent des apports de complexité bienvenus en terme d’options de jeu.. Je conseille également de surveiller l’arrivée imminente de son cousin Namiji qui n’est pas redondant.. J’ai eu la chance de tester et ça enrichit l’univers de tokaido.. Un must have pour moi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


− 1 = un