[19/08/2021] Kingdomino Origins

Tout fraîchement reçu, tout juste déballé et depunché, le jeu Kingdomino Origins, édité par Blue Orange et toujours conçu par l’inévitable Bruno Cathala, va passer à la moulinette de notre partie de découverte, pour notre première partie depuis notre retour de vacances…
A noter qu’à l’heure actuelle n’est pas encore sorti et que c’est prévu pour début octobre, comme le précise justement son auteur, dans une de ses dernières vidéos à la maison : cliquez ici pour la visualiser.
Bonne lecture !

KINGDOMINO ORIGINS

Avec ses trois modes de jeux, combinables, ce nouvel opus de Kingdomino a bien des attraits et nous allons nous lancer dans notre première partie sur ce jeu en cette belle après-midi estivale…
Comme pour son grand frère, un premier étalage de quatre dominos est constitué, classés par ordre croisant du haut vers le bas. Comme nous sommes deux joueurs, chacun a deux pions à y placer, mais, petite innovation, les dominos 1 et 3 pour moi (vert), 2 et 4 pour Leila (rose). Ensuite, une deuxième colonne de dominos est créée sur laquelle on ira se placer, où bon nous semblera, à chaque fois qu’on aura récupéré un de ses pions.
A deux joueurs, la règle stipule que nous jouions sur un carré de 7 par 7 et non de 5 par 5. Ce qui nous fera épuiser tous les dominos d’ici la fin de la partie. D’autant meilleur à mon avis…
Après la pose de nos deux premiers dominos respectifs et la création d’une nouvelle colonne de dominos, nous voici donc en fin de premier « vrai » tour de jeu.
Alors, avec ce mode 1, que change-t-il par rapport au jeu originel ? Très peu de choses à vrai dire, à part la présence de volcans sur laquelle je reviens juste après…
Quand on place une tuile avec un volcan, on doit faire coïncider l’autre côté du domino à la pose, puisque le volcan n’est pas considéré comme un paysage (il ne rapportera pas de PV en ce sens par exemple).
Ensuite, on prend un jeton avec un feu s’il y a un seul cratère (mon cas ici), deux feux s’il y a deux cratères et trois feux s’il y en a trois.
Les jetons à un feu sont placés à trois cases (mon cas), ceux à deux feux à deux cases et ceux à trois feux à une seule case.
Voici où je place mon jeton (trois déplacements orthogonaux) mais j’aurais pu aller plus loin si je l’avais déplacé en diagonales.
A quoi sert-il ? Il ajoute un feu sur le paysage où il se trouve (= couronne dans le jeu originel), mais il ne peut pas être placé sur une case déjà occupé par du feu (jeton ou imprimé). Donc, ci-dessus, vous savez déjà que mon paysage de désert vaut 4 X 1 = 4 PV…
Leila fait-elle des blagues ou des bêtises ? A votre avis, est-ce que cela lui ressemblerait ? 😉
Nous nous approchons de la fin de partie et je poursuis ma main-mise sur les volcans, même si là, pour le coup Leila en aura deux à sa disposition…
Les dominos à venir sont juste hallucinants par contre !!!
Comme dans le jeu originel, si un domino ne peut pas être placé, il doit être défaussé et, là, clairement, ça pique : la zone de 7 par 7 restera forcément incomplète ! C’est le cas de Leila ci-dessus…
Dernier tour à venir…
Le domaine de Leila une fois la partie terminée avec trois dominos manquants…
Et le mien, complet et très lucratif avec tous ces feux !!!

Durée de la partie : 1 heure – Note de cette partie : 16 / 20

Scores de cette partie :

Déserts Prairies Glaces Jungles Grottes Score
Leila (rose) 6 12 6 6 48 78
Ludo le gars (vert) 54 4 8 72 10 148

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– Les trois modes de jeux proposés, offrant un panel de variantes de plus en plus complexes avec une bonne envie de toutes les découvrir rapidement,
– Le système des volcans lequel apporte un plus de taille : permettre de rendre « vivant » un paysage sans feu imprimé !
– La configuration en 7 par 7 à deux joueurs, bien contrôlable et stratégique.

On a moins aimé
– La durée de la partie de ce jour,
– La difficulté pour bien lire le jeu, c’est-à-dire savoir où placer une tuile pour ne pas se retrouver bloqué à la fin avec deux cases de taille 1 distantes. Je vous propose un petit cadeau bonus ci-dessous…
– Le look des illustrations, beaucoup moins à mon goût que celles du jeu de base.

Aide de jeu
Quadrillage à imprimer en 4 exemplaires (à assembler), déplaçable sous les tuiles, pour mieux se rendre compte des possibilités : cliquez ici.

————————————————————————————————————

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


1 × = huit