[19/09/2020] Robinson Crusoé – L’Île au Trésor junior

Après plus d’un mois sans lui, il fallait qu’il revienne parmi nous !!!
Oui, vous ne rêvez pas, le revoilà avec ses guenilles, son fusil et son Vendredi, oui j’ai bien nommé le héros de Defoé…
Nous voici embarqués dans l’aventure suivante : Robinson Crusoé – L’Île au Trésor junior !
Amusant cet ajout « junior » en fin de titre de scénario, non ? En fait, il s’agirait d’un scénario créé par l’auteur avec sa fille ! Oui, vous avez bien lu, une sorte de version enfant du jeu, même si notre première lecture des spécificités du scénario, tout particulièrement les combats, nous laisse dubitatifs sur ce point…

ROBINSON CRUSOE – L’ÎLE AU TRÉSOR JUNIOR

Ta tatam, ta tatam, ta tatam… Robinson est de retour sur la tablée ludique du paradis jeux pour une nouvelle aventure avec tricorne ! Il faut dire qu’on va se lancer dans un épisode baptisé « L’île au trésor junior », issu du splendide site https://robinsonlejeu.wordpress.com/le-jeu/
Première vue du scénario du jour, avec une mise en place un peu particulière (pas la carte de nourriture sur l’épave et pelle déjà construite) avec l’ajout d’un set de cartes de 3 à 10 sur les 4 couleurs (cœur, carreau, pique et trèfle). Ce set de cartes s’appellent « cartes de fondation » et c’est lui qui va nous permettre, en cas de récolte réussi sur un totem d’une tuile, de récolter plein de choses, notamment des pièces d’or…
Je vous laisse déguster les gains possibles avec les cartes de fondation… A noter que, pour gagner cette aventure, nous devons collecter 20 pièces d’or et avoir trouvé une lettre d’un vieux pirate (dans les faits, avoir réussi une récolte sur 4 totems)… le tout en 6 tours maximum !
Nous démarrons avec deux pipes + tabac, ainsi que deux pistolets…
Petite vue générale des cartes d’invention installées…
Lors de notre première planification, nous décidons de récupérer un maximum de choses dans le coffre échoué du capitaine, tout en explorant une tuile adjacente à la plage (Leila étant exploratrice, elle pourra choisir une tuile parmi 3 en défaussant une pipe et tabac). Nous augmenterons aussi le moral et obtiendrons deux jetons de détermination chacun en aménageant le camp…
Pas mal les éléments trouvés dans le coffre : 1 bois + 2 biscuits…
Et l’exploration étant un succès, nous déménageons le camp sur cette tuile assez parfaite : bois + nourriture présents, un jeton de découverte et, surtout, notre premier totem que nous tenterons de récolter plus tard (action spéciale : chercher un coffre au trésor)…
Tiens, tiens, tiens, il me semble qu’on est parti pour construire l’abri, non ? Je m’en charge bien aidé de Vendredi…
Une fois l’abri construit, le voici placé sur la tuile que nous ne devrions plus quitter, tant elle est centrale et pratique pour nous faire explorer les cases environnantes (comme celle d’à-côté que Leila s’apprête à explorer d’ailleurs)…
Petite lecture d’une carte de trésor…
Et, en fait, on en récupère même deux ! Elles sont plutôt pas mal…
Ça y est, nous y voilà, je procède à la première recherche de coffre au trésor de notre partie, sur le totem de notre tuile de camp. Le fonctionnement est assez sympa : j’investis autant de jetons de détermination que je le souhaite (donc ici 3) pour piocher autant de cartes de fondations que de jetons. Oui, il y aura du hasard, ça c’est sûr… et il faudra certainement en défausser davantage aux tours suivants sur les autres totems pour récupérer les 20 pièces d’or requises !
Les 3 cartes piochées nous permettent de glaner 10 pièces d’or, 7 niveaux d’armes et 10 bois ! Rien que ça…
En plus, on a construit le cellier ce tour, donc on va pouvoir disposer d’un stock conséquent presque à tous les niveaux !
Leila est -très- contente ! Surtout qu’on a déjà 3 totems sur 4 sur les tuiles placées…
Mais, de mon côté, je milite pour qu’on récupère davantage de jetons de détermination, convaincu que notre coup de chance d’avoir pioché le 10 de carreau ne va pas forcément se renouveler de sitôt !
Autre nouveauté sympa de ce scénario : pas de chasse mais un combat avec la première carte du paquet bête à chaque fois qu’on explore une tuile avec une carte de bête dessus. Et là, franchement, ça pique : on doit combattre la bête l’un après l’autre, après avoir baissé notre niveau d’armes de la valeur de celle de la bête (donc ici 2 pour le renard). Imaginez si c’était un tigre par exemple…
Un peu plus tard, nouvelle recherche de coffres au trésor, avec encore trop peu de jetons investis puisque nous n’obtenons aucun pièce d’or !
Certes, on a récupéré des PV, donc on ne mourra pas, mais on n’est pas près d’atteindre les 20 pièces d’or…
Toujours dans ma logique de militer pour davantage de jetons de détermination, je pousse pour qu’on construise le précieux tambour !
Cette fois, c’est le money time : Leila et Vendredi vont rechercher un coffre au trésor sur le troisième totem, tandis que je vais aller faire de même sur le quatrième. A noter que, de mon côté, un seul jeton de détermination me suffira puisque le quatrième totem correspond à l’obtention de la lettre du vieux pirate…
Arghhh !!! Même si Leila a investi 8 jetons de détermination, elle n’obtient que 3 pièces d’or, scellant notre défaite avec 13 pièces en tout…
De mon côté, quand même, pour finir, je pioche une carte (le 4 de carreau), ce qui me fait prendre la lettre n°4 parmi celles possibles…
La voici en intégralité. Avouons qu’on ne sait pas trop quoi en faire, comme on a perdu par manque d’or. Si on avait gagné, on aurait probablement rejoué au même scénario avec les différences indiquées dessus. Mais nous ne sommes pas sûrs d’avoir bien compris à quoi elle sert quand même…
Vue générale du plateau.
Et de nos personnages + Vendredi…

Durée de cette partie : 1 heure 45 minutes – Note de cette partie : 19 / 20

Scores de la partie :

Bilan
Leila (exploratrice) + Vendredi +  Ludo le gars (cuisinier) Défaite en fin de 6ème tour avec seulement 13 pièces d’or sur les 20 requises.

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– L’ambiance toujours aussi prenante,
– L’originalité de ce scénario, avec d’importants changements de règles, au final facilement intégrables et mémorisables,
– La notion d’investissements de jetons de détermination,
– L’envie d’y revenir, sur ce scénario-là d’ailleurs…

On a moins aimé
– La place du hasard avec la pioche totalement aléatoire pour les cartes de fondation (même si on n’avait qu’à miser plus de jetons de détermination, oui, je sais),
– Un côté un peu gros bill des gains en bois ce jour !
– L’intérêt réel des lettres de pirates.

————————————————————————————————————

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


quatre − 1 =