[19/12/2021] Nile Artifacts, Une Ombre sur Whitechapel

Après la belle, mais longue, journée jeux de la veille, nous nous lançons dans deux jeux plus modestes ce jour, à savoir Nile Artifacts avec Maitena, Joris et Leila, un bien bon jeu de 2021 parce que, oui, c’est de saison de faire jouer aux bons jeux de l’année, puis avec un jeu plus qu’improbable en 2021 (mais c’est aussi pour ça que j’ai beaucoup de jeux, pour revenir à certains une fois comme ça, pour le fun, voire le ressortir sans arrêt à présent…) avec…
Une Ombre sur Whitechapel micro-édité en 2005 à 250 exemplaires ! J’avoue que c’est bien le podcast, vraiment très agréable d’ailleurs, de Playback sur l’année 2005 (écoutable ici), qui m’a titillé suffisamment pour que je ressorte ma vieille boîte et que je la remette en lumière…
Pour ceux qui voudraient en savoir plus sur les différences entre les deux éditions du jeu, je vous renvoie à mon article de comparaison graphique : à lire ici.

NILE ARTIFACTS

Petite partie en approche d’un petit jeu « valeur sûre » de cette fin d’année 2021…
Le jeu est installé et nous débutons notre partie à 4 avec Maitena en première joueuse, laquelle déplace le bateau bleu, Leila l’oranger, Joris le rouge et moi-même le noir…
Comme nos 4 bateaux sont arrivés au port, on va procéder à notre première offrande.
Et on recommence, avec Leila qui devient première joueuse après installation de 12 nouvelles cartes d’artefacts.
Très fluide, bien malin, avec des cartes partent très vite à 4 joueurs, oui le jeu plaît bien et n’oblige pas à se casser trois neurones quand même !
Jolie série d’offrandes pour clore la dernière carte de monument de la piste…
Tranquilles nous sommes…
Voici la situation après un tour plein de table (Maitena redevient première joueuse)… Deux groupes sont clairement détachés aux scores : Maitena et Joris caracolent en tête avec une dizaine de PV d’avance sur Leila et moi… Par contre, ils sont très pauvres au niveau des cartes et des sous, au contraire de nous (Leila n’a pas de sous, certes, mais moi je cumule les deux !)…
La fin de partie est déclenchée puisque la dernière carte de monument a été placée et qu’on ne peut même pas remplir le dernier espace !
J’ai été particulièrement méchant lors de la dernière ronde, prenant deux cartes vertes sur l’étalage alors que je n’en avais besoin que d’une ! Cela va en empêcher certains de réussir l’objectif d’en totaliser deux pour l’un des monuments… Normal ! 😉
Ci-dessus, en haut, mon offrande constituée de 3 cartes ; en bas, ce que je conserve au cas où, en cas d’égalité…
Une fois les offrandes réalisées, j’avoue être bien content d’être monté sur tous les monuments, lesquels seront intégralement décomptés puisque c’est la fin de partie !
Scores finaux !!! Une remontada de dingue pour mon cube noir, non ? Quant à Maitena, elle a complètement calé lors des deux dernières rondes.
Le départage à l’égalité fait plus que couiner Joris… 😉 Avec une carte de plus que lui, je remporte officiellement la partie !

Durée de cette partie : 50 minutes – Note de cette partie : 15 / 20

Scores de cette partie :

Piste Décompte final Total
Joris (rouge) 39 0 39
Maitena (bleu) 31 2 33
Leila (oranger) 23 5 28
Ludo le gars (noir) 37 2 39

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– L’évidence de la règle, toujours super plaisant dans un jeu de ce type et de cette durée,
– La qualité des illustrations et la taille des composants (cartes et bateaux), pour un plaisir de jeu décuplé,
– La grosse tension ce soir pour qu’on en termine à égalité et départagés par le nombre de cartes,
– La bonne envie d’y revenir, en mode tranquille..
.

On a moins aimé
– La place du hasard, qu’on ressent à plusieurs niveaux et même si on s’y fait…

————————————————————————————————————
UNE OMBRE SUR WHITECHAPEL

Si là il n’y a pas de la vieillerie collector, je ne m’y connais pas !!! Oui, clairement, ça me fait super plaisir de dépoussiérer ma vieille boîte Neuroludic de 2005 histoire de faire découvrir à Leila ce jeu fantastique, qui sera réédité sous le nom Mr. Jack, sur la version originelle…
Oui, j’ai bien acheté la boîte numérotée 077 / 250, avec signatures des deux auteurs, Ludovic Maublanc et Bruno Cathala, sans oublier l’illustrateur débutant qu’était alors Pierô ! Une autre époque…
Une fois ma boîte ouverte et vidée, je redécouvre, au fond, ma facture de 2005 avec un clin d’œil plus que sympa : regardez la date, c’est celle d’aujourd’hui, donc de 16 ans pile plus tôt !!!
Je laisse le choix à Leila de jouer Jack ou l’enquêteur et elle opte pour ce dernier. Me voici donc dans la peau de Jack l’Éventreur et je pioche mon identité secrète que je vous révèle. Leila, elle, aimerait bien savoir, mais non non non, elle ne verra pas ma photo ! 😉
Pour le coup, je suis assez embêté d’avoir pioché Sherlock Holmes, tant je suis persuadé qu’elle va se servir souvent du personnage pour récupérer des cartes d’alibi et que, du coup, je vais manquer de tours pour m’en servir moi-même…
La partie débute, une fois le plateau installé avec ses tuiles placées aux emplacements prévus et les quatre personnages de la première manche piochés (en haut à gauche). Il y a Sherlock Holmes et Leila va débuter donc…
Le plateau déporté avec la superbe Église St. Mary de Whitechapel en compte-tours ! En-dessous, on retrouve toutes les étapes du tour en cours : un personnage activé par Leila, puis deux pour moi et enfin un pour elle, avant qu’on procède au bilan de la présence de Jack dans l’ombre ou la lumière et le retrait d’un réverbère…
Leila a bel et bien déplacé Sherlock Holmes au premier tour et pioché une carte alibi. Quelle surprise…
Lorsqu’on parvient en fin de tour, le témoin oculaire indique que Jack est dans la lumière… comme six autres personnages ! Seul le personnage violet est innocenté…
Et la partie se poursuit, sur un rythme très sympa et avec le sentiment partagé de vivre un super grand moment : ça faisait si longtemps que je ne l’avais pas ressorti que ce jeu nous rafraîchit d’une manière incroyable…
Après deux manches jouées, toujours un seul personnage innocenté. Par contre, Jack étant encore visible, il va falloir que je change les choses si je veux tenter de sortir du quartier…
La troisième manche est un réel fiasco pour moi ! En effet, en me précipitant un peu trop pour mettre Jack dans l’ombre, je ne peux pas empêcher Leila d’innocenter 4 nouveaux personnages !!! Il ne reste plus que les pions bleu, rouge et vert de suspects. Et je ne sais pas ce qu’elle a appris par ses carets alibis piochées…
Mi-partie donc…
Leila mélange les personnages avant qu’on attaque la 5ème manche. Je commence à me dire que je peux aussi gagner en survivant 8 manches de suite…
Les quatre personnages proposés…
A cet instant, Leila n’arrête pas de dire qu’elle sait qui je suis, sachant que le pion bleu a été innocenté juste avant. Je crains bien qu’elle ait raison…
Alors, je tente des coups de fou pour me protéger et c’est jouissif : je choisis le sergent Goodley (pion noir) pour le placer sur la plaque d’égout et qu’il siffle pour faire se rapprocher des pions pour un total de 3 points. Je décale ainsi le vert juste à côté de lui et le rouge de même, histoire que ce dernier ne soit pas atteignable par le seul pion dangereux que Leila pourrait choisir : le bleu !
Peu après, j’ai utilisé le personnage orange pour verrouiller la plaque d’égout près de cet angle du jeu, afin que d’autres pions ne puissent pas arriver par là.
Ensuite, je reprends le sergent Goodley pour parachever cette défense assez incroyable (enfin pour moi) ! Regardez ci-après…
Goodley fait converger vers lui le pion bleu et le pion vert, les éloignant définitivement du pion rouge ! Je ne vois pas comment Leila va pouvoir venir m’arrêter…
Fin de partie, après 8 manches, avec un final de dingues ! Je ne crois pas avoir déjà vécu un dénouement aussi tendu et où Jack gagne en se réfugiant dans un angle protégé par les autres pions collés à lui et la police dans le dos ! Juste génial…
Malgré la défaite, Leila a adoré et elle découvre, dans la foulée, la version éditée par la suite de ce jeu… Quelle superbe fin d’après-midi, franchement !

Durée de cette partie : 1 heure 5 minutes – Note de cette partie : 19 / 20

Scores de cette partie :

Bilan
Leila (enquêteur) Défaite en fin de 8ème tour
Ludo le gars (Mr. Jack) Victoire, acculé dans un angle du quartier… mais vainqueur ! 😉

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– L’impression ultra-forte d’avoir redécouvert le jeu, comme s’il était un nouveau jeu de 2021 !!! Sincèrement, j’ai ressenti à nouveau l’effet Wahou et je suis plus que content que Leila l’ait vécu aussi !
– Le fait de rejouer sur cette vieille première boîte mythique, juste pour le côté affectif, ça a été top de chez top !
– L’envie d’y revenir, sous une forme ou sous une autre, et je suis sûr que Leila sera plus que chaude…

On a moins aimé
– Les taches marron, style humidité marquée, dans ma boîte vieillissante…

————————————————————————————————————

Une réponse à “[19/12/2021] Nile Artifacts, Une Ombre sur Whitechapel”

  1. Il a quand même l’air bien sympa à jouer ce Nile Artifacts malgré le hasard présent (mais 50 minutes de jeu a 4 joueurs ça les vaut).

    Une ombre à Whitechapel : bel objet souvenir ^^ J’adore Mr Jack, c’est un super jeu a 2 joueurs !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


trois + = 6