[19/02/2004] Puerto Rico

Participants
– Jérôme, qui n’avait pas joué à ce formidable jeu depuis plus d’un an !
– Sandie, qui en bonne découvreuse de bons jeux de société, souhaitait ardemment se lancer dans ce chef d’oeuvre,

– Ludo le gars, votre serviteur.

Déroulement de la partie
Mon rythme de parties Puerto Ricaines tourne autour d’une partie tous les deux mois, depuis septembre 2003. C’est donc en toute logique que ce soir je saisis l’occasion de le proposer à notre assemblée de joueurs rochetaillards, surtout que Jérôme avait très envie de re-découvrir ce grand jeu et que Sandie était très motivée à l’idée de découvrir cette petite perle qu’elle ne connaissait pas encore. Ajoutons à cela un intérêt tout personnel : ayant reçu la veille une boîte de San Juan de la part de Ravensburger, je voulais auparavant rejouer une fois à Puerto Rico, histoire d’avoir une idée fraîche du jeu originel. Et puis, des fois qu’on aie le temps de faire les deux…


Pour du jeu, c’est du jeu ! N’est-ce pas Jérôme…


L’un des moments clés de la partie : alors que je pouvais
exporter mon maïs lors du tour précédent, j’avais
choisi l’indigo, restreignant le nombre de tonneaux que pouvaient exporter
Sandie. Mon idée était qu’en tant que futur gouverneur,
j’allais pouvoir en vendre un exemplaire au magasin, en prenant le marchand
(bonifié de 3 doublons), et majoré d’un doublon lié
à la prise du rôle et d’un autre lié à mon
marché. En tout cas, un tel gain d’argent à ce moment
fut crucial…


Une vue de mon plateau, alors que j’ambitionne clairement de produire
maïs, indigo, tabac et café. C’est pourquoi mes bâtiments
violets sont Petit marché, Hospice et Hacienda, avant que je
me procure le Séchoir à tabac et la Brûlerie de
café, ainsi que la précieuse Manufacture. Si j’en ai le
temps, j’essaierai alors d’acheter le Port et surtout la Résidence…

Cliquez pour agrandir !
Le plateau de Jérôme une fois la partie terminée
: une configuration proche de la mienne, mais sans l’Hospice. Si la
partie avait duré plus longtemps, je ne suis pas certain qu’il
aurait pu espérer mieux…

Cliquez pour agrandir !
Mon plateau une fois la partie terminée : assez équilibré,
mon rendement était intéressant, même s’il était
un peu trop à long terme. Il est clair que si un ou deux tours
supplémentaires avaient eu lieu, le résultat final aurait
pu être tout autre…


Sandie accroche tout de suite, sitôt l’explication des règles
achevées, elle déclare « Ouh la, je sens que je vais
aimer ce jeu ! »…


Sandie réfléchit consciencieusement au choix de son
rôle…


L’ambiance est assez tendue tout en restant convivial. Pour ma part,
j’ai trouvé que l’on a beaucoup joué à l’instinct
et que la partie s’est déroulée assez rapidement et sans
trop de prise de tête (par rapport à d’autres parties de
ce jeu)…

Cliquez pour agrandir !
Le plateau de Sandie une fois la partie terminée à
son initiative (épuisement des colons judicieusement choisi)
: ayant acheté une Résidence au bon moment, elle a accéléré
la fin de la partie en choisissant l’intendant (ce qui lui permet d’ailleurs
de l’activer). Ne pouvant pas acheter un grand bâtiment et l’activer
dans cet ultime tour, je choisi la production et Jérôme
l’exportation, histoire de tenter de revenir un peu sur ses talons…


La configuration finale du jeu : une grande maîtrise de la
part de Sandie pour achever la partie au bon moment pour elle, au juste
instant où elle était en tête avec un grand bâtiment
violet pour elle toute seule. Bravo et juste pile poil !

Décompte final
Durée de la partie : 1 heures 30 – Mise en place
du jeu : 15 minutes – Explication des règles : 25 minutes
Sandie remporte cette partie avec un total de 36 points de victoire, devant
Ludo le gars avec 33 points et Jérôme avec 31 points. Le détail
est le suivant :

Points de victoire
Bâtiments
Bonus bâtiments
Total
Jérôme
17
14
0
31
Sandie
18
11
7
36
Ludo le gars
18
15
0
33

Débriefing
Et une partie de Puerto Rico de plus ! Et toujours aussi attractive, avec des
tests de stratégies plus ou moins efficaces et une interaction totale.
Tous les joueurs présents se sont faits plaisir, même si Sandie,
qui a beaucoup aimé, ne trouve pas que ce soit le meilleur jeu auquel
elle ait été amené à jouer. C’est souvent comme
ça quand on encense un jeu avant la partie, on prend le risque de décevoir
un peu l’auditoire…

Sur le plan du jeu proprement dit, j’ai tenté un mix rentabilité
au magasin / productions nombreuses et diversifiées qui ne s’est pas
avéré aussi payant qu’il aurait dû, surtout en raison du
coût important des éléments nécessaires : Hospices,
Hacienda, Manufacture, Raffinerie de tabac, Brûlerie de café. Lorsque
la partie s’est arrêtée (prématurément à mon
goût évidemment…), j’étais en situation pour acheter enfin
un gros bâtiment violet qui m’aurait, je pense, assurer la victoire. Et
c’est bien là que revient tout le mérite de Sandie ce soir : avoir
acheté son gros bâtiment le plus tard possible mais juste à
temps, l’avoir activé et clos la partie dans la foulée ! Du grand
art…
Une dernière remarque pour dire que la configuration 3 joueurs n’est
peut-être pas la plus intéressante pour ce jeu, en tout cas sur
la partie de ce soir, car on est « trop » libre de que l’on fait : pénurie
de bâtiments violets plus difficile (2 de chaque pour 3 joueurs), plus
de choix dans les rôles disponibles, plus souvent gouverneur, …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


− trois = 5