[19/03/2005] Drôles de Zèbres

Participants
– Zuff, alias Jean-Marie, qui ne rentre pas dans le thème du jour : il s’est fait couper sa queue de cheval :-)))))))
– Ludo le gars, votre serviteur.

Déroulement de la partie
La thématique ludophile du jour est « Du morpion à l’éléphant » et dans le cadre de ce bestiaire il est assez logique d’attaquer par un jeu qui met aux prises divers animaux des
plaines africaines au sein du très bon Drôles de Zèbres de Bruno Cathala.
Je synthétise donc les règles pour Jean-Marie qui avait découvert ce jeu à l’Asmoday, puis nous attaquons notre petite partie de mise en route d’une bien belle journée ludique…


Jean-Marie déplace Impala Jones juste après avoir placé
son second pion rouge, une antilope pour ne pas faire original en début
de partie (les 4 premiers en ont été, ce qui nous paraît
assez logique : peu de points et beaucoup de latitude pour bouger le petit
bonhomme)…


Plus les tours passent, plus il est tactique de prévoir où
mettre Impala Jones pour obliger l’adversaire à vous laisser clôturer
le premier enclos, synonyme de 5 points de victoire (pour moi aujourd’hui
!)…


Je rejoue mais pour du beurre, n’est-ce pas…


Jean-Marie se montre dubitatif devant mon jeu rapide de mon lion
et de l’un de mes crocodiles. Plus tard , il se rendra compte que l’usage
assez rapide du lion m’aura permis de le gêner plus que le sien
ne lui sert dans sa réserve…


Une vue de la situation alors que seul Jean-Marie peut jouer puisque
je n’ai plus de pions. En plaçant son lion, il me rend une antilope
mais m’oblige à la placer face cachée à côté
de son lion… Bien joué !


La vue finale du plateau…

Décompte final
Durée de la partie : 20 minutes – Mise en place du
jeu : 5 minutes – Explication des règles : 5 minutes
Ludo le gars remporte cette partie avec un total de 52 points devant Jean-Marie
avec 35 points.

Débriefing
Une partie de mise en bouche très appréciable avant des jeux certainement
plus denses dans le reste de l’après-midi. L’acquisition des 5 points
de victoire pour la clôture du premier enclos paraît essentielle
pour bien se placer vers la victoire, tout comme un placement assez central
et pas trop tardif de son lion, afin de gêner les placements adverses
en tentant d’immobiliser Impala Jones sur les lignes et colonnes correspondantes.
Un bon jeu à deux que je ressors toujours avec plaisir.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


cinq × = 10