[19/08/2004] Fifth Avenue

Participants
– Romain, toujours partant pour découvrir de nouveaux jeux, lui qui a découvert ce monde il y a 4 mois seulement,
– Julie, qui bien que fan des jeux de la gamme Alea, ne se laissera pas trop séduire par celui-ci,
– Vincent, qui apprécie vraiment de tester de nouveaux jeux régulièrement,
– Ludo le gars, votre serviteur.

Déroulement de la partie
Dernier né de la gamme Alea, Fifth Avenue est l’un des jeux les plus étranges en terme de mécanismes car on a vraiment du mal à les justifier par rapport au thème lorsque l’on explique la règle. Placer des immeubles devant soi peut s’interpréter à la limite comme avoir acquis des plans et droits de construction, mais justifier la mise aux enchères quartier par quartier, ou encore que le joueur qui ferme un quartier se trouve récompensé même s’il n’avait aucun immeuble dans ce quartier, n’est pas chose aisée…
Enfin, bon, après une petite trentaine de minutes d’explication de règles, nous pouvons attaquer la partie, Romain avec les jaunes, Julie avec les rouges, Vincent avec les bleus et Ludo le gars avec les verts. Le hasard me permet de commencer la partie, avec le pré-placement de boutiques, puis celui de 2 immeubles chacun.


La mise en place initiale du jeu : 7 boutiques ont été
placées, ainsi que 2 immeubles par personne, de manière
finalement assez répartie entre les 7 quartiers (une boutique dans
chaque et un seul double bâtiment)…


Je m’empare de la première enchère, en misant que des
cartes de valeur 4 grises, aussi je place mes 3 immeubles dans la parcelle
grise du premier quartier…


Me rendant compte que le premier quartier risque très fort de
se retrouver fermé par l’action de n’importe lequel des 3 autres
joueurs (leur potentiel de points est très faible par rapport à
mes 3 immeubles verts), je décide de clôturer tout seul ce
quartier, enregistrant un retour sur investissement correct (en tout cas,
mieux valait que ce ne soit pas un joueur faiblement présent ou
absent qui les marque)…


Julie m’en veut : en effet, la fermeture du premier quartier lui a
retiré une présence dans un quartier, présence qui
lui aurait permis de marquer 8 PV en raison de sa présence dans
5 quartiers, lorsque l’épuisement d’un des blocs de boutiques allait
s’opérer. Vincent, concentré comme à son habitude,
sait que la partie risque fort de se jouer entre lui et Romain, si l’un
des deux ferme un second quartier avant que je réussisse de lucratives
et fort probables constructions en bas…

Cliquez pour agrandir !
La configuration finale du jeu, une fois que 3 boutiques sur les 6
présentes à Central Park ont été piochées
et qu’elles se sont révélées différentes :
5 PV par immeuble à Central Park !


Consultant sa main de cartes, Romain s’apprête à formuler
sa premère offre pour la première enchère en lien
avec le pion commission beige qu’il a ramené à son point
de départ…


Un peu plus tard dans la partie, deux immeubles bleus et un immeuble
jaune ont été construits à Central Park à
droite, alors que Romain a également placé 3 immeubles jaunes
dans deux quartiers différents, lui qui a très tôt
récupéré 3 immeubles de plus (au premier tour). De
mon côté, j’ai omis cette récupération et je
suis à cours d’immeubles pendant 2 séries d’enchères
(très mauvais choix)…


Le décompte lié à la fermeture du quartier précédemment
expliqué m’a rapporté la bagatelle de 8 points (5 points
car il y avait 5 immeubles + 3 points correspondant à mon 1/2 décompte
si le quartier n’avait pas été fermé), alors que
Romain n’en a marqué qu’un seul et Julie aucun…


Pas merci Mr Romain ! En effet, alors que les enchères blanches
étaient en cours sur le bas du plateau, et que j’allais certainement
construire sur le second et troisième quartier, dans des parcelles
où j’étais déjà en place, il ferme lepremier
quartier de la ligne et arrête ainsi la partie instantanément.
J’aurais dû miser sur ce quartier, mais je n’ai pas pensé
qu’il le fermerait, lui qui possédait 3 immeubles en ce lieu…

Décompte final
Durée de la partie : 1 heure et 30 minutes – Mise
en place du jeu : 10 minutes – Explication des règles : 30 minutes
Romain remporte cette partie avec un total de 36 points, devant Vincent avec
35 points, Ludo le gars avec 28 points et Julie avec 18 points.
Le détail est le suivant :

Points acquis dans le jeu
Décompte de quartiers
Décompte de Central Park
Total
Romain (jaune)
10
11
3 X 5
36
Julie (rouge)
2
11
1 X 5
18
Vincent (bleu)
1
19
3 X 5
35
Ludo le gars (vert)
8
20
0
28

Débriefing
Bizarre ce jeu. A la fois, fin durant la partie et aléatoire à
la fin, il laisse une impression assez mitigé une fois la partie terminée.
Il est clair qu’il faudrait y revenir plusieurs fois, afin de mesurer si telle
ou telle stratégie peut se mettre en place, si Central Park est si intéressant
que ça, si il faut blinder ses positions dans certains quartiers ou non,
si le placement de boutiques est aussi lucratif que la première partie
pourrait le laisser penser, si la pénurie d’immeubles est vraiment la
chose à éviter, si, si, si…
Mais, pour cela, il faudrait avoir envie d’y revenir, et c’est bien là
qu’est le problème. En effet, rarement un jeu de ce type ne m’aura semblé
aussi peu attrayant pour en faire une seconde. Le seul jeu qui me vienne à
l’esprit, mais là c’était en pire, c’est Attika
et il est ressorti 2 autres fois. Alors, ne désespérons pas…
Et ce sera peut-être le cas également de l’autre jeu de la gamme
que je n’ai testé qu’une fois : Die
Händler von Genua

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


sept × = 56