[19/09/2012] Troyes

Parmi les meilleurs jeux sortis ces deux dernières années, Troyes en fait clairement partie. Même si Tristan me paraît un peu jeune, et un peu tendre, pour y jouer, j’avoue que
j’ai eu très envie de le lui faire découvrir aujourd’hui, lui qui m’en avait tellement entendu parler et qui reluquait la boîte avec une grande envie…
On y joue donc tous les deux, en cet après-midi de mercredi et on passe un bon p’tit moment…

 

TROYES :


Ce que j’aime le plus dans ce jeu, c’est son look, notamment le chevalier posé sur la droite (non, je rigole ;-)…

La zone de l’évéché en début de partie, avec deux pions orange à Tristan et deux verts à moi-même…

La zone militaire, avec une grosse main-mise de Tristan (mais coûteuse, oh ça oui !)…

La zone administrative, que j’aime bien, car ne requérant aucun salaire pour nos personnages. A noter la présence de la carte Marchand, une vraie banque…

Les événements sortis lors du 1er tour de jeu…

Et nos dés obtenus…

Tristan utilise prioritairement ses dés, ce qui est assez logique quand on débute…

Le premier tour, sur quatre, est terminé et j’ai rééquilibré nos forces militaires, tout en réussisant à mettre pas moins de 4 cubes sur la carte blanche du Prêtre, ce qui
devrait m’offrir de jolis dés jaunes par la suite…

Le deuxième tour est entamé et le jeu tourne bien. Il s’avère quand même qu’il n’est jamais facile pour Tristan de savoir comment bien utiliser les dés qui ne sont pas les
siens…

Bien lancé sur le militaire, Tristan va s’octroyer les services du Percepteur après avoir convaincu le Chevalier…

Voilà comment bien rentabiliser le Marchand : j’utilise trois dés jaunes majorés de 3 points par dé grâce à l’un de mes cubes provenant du Prêtre. Bilan : j’empoche 26
deniers…

Fin de deuxième tour, avec des axes de jeu qui semblent indiquer que Tristan a au moins la carte Henry 1er (bonifant les cartes événements contrés). De mon côté, mes deux
cartes se combinent on ne peut plus mal…

En début de troisième tour, nous plaçons la dernière carte blanche de cette partie : le Pélerinage, laquelle servira seulement en cas de disette…

L’ultime carte militaire a été posée, laquelle va certainement faire plaisir à Tristan encore…

La dernière carte jaune me plaît beaucoup beaucoup : ne vais-je pas pouvoir m’en servir à fond pour convertir des PV ?

Les dés obtenus pour le troisième tour, pas folichons en ce qui me concerne, il faut bien le dire…

Allez, avec un nouveau cube vert provenant du Prêtre, j’encaisse quand même 6PV, ce qui est assez bien, sans oublier les 6PV figurant sous mon personnage (le coût de 15
deniers doit quand même être amorti, hein !)…

Fin de troisième tour de jeu et je me rends compte que je ne pourrai pas réussir à placer 6 personnages sur les cartes, malgré le Pélerinage, alors que cela me semblait
facile…

Les dés pour le dernier tour de jeu, toujours assez misérables pour moi et pour Tristan cette fois…

Trisdtan se prend la tête, surtout depuis que j’ai converti les dés jaunes en PV, n’en laissant que trop peu pour nous deux, pour récupérer des deniers pourtant nécessaires

Tristan se bat comme un beau diable sur les cartes d’événement m’empêchant d’en terminer d’autres !

Sa deuxième carte ne serait-elle pas celle liée aux points de prestige ?

Les deux derniers rounds sont extrêmement délicats pour moi car je comptais placer mes deux derniers personnages à l’évéché et je craignais que mon gone n’expulse le premier
sitôt placé (il avait le dé pour ça). Ouf, il ne le fait pas et je peux placer le deuxième…

La zone militaire une fois la partie achevée…

La zone administrative en fin de partie…

Les événements non contrés…

Personne ne sera pénalisé à la Cathédrale…

Nos deux cartes de personnages respectifs, avec une surprise pour Tristan que je ne soupçonnais pas avoir : Thibault II. Quant aux miennes, il reconnaîtra n’avoir jamais
vraiment réussi à savoir ce que j’avais. Le manque d’expérience, évidemment…
Bilan synthétique :

On a aimé
– Le look graphique choisi : très immersif et attractif,
– La prise dés chez l’adversaire ou dans la zone neutre : souvent meilleur que de prendre chez soi !
– Les combos de cartes qui se créent en fonction de celles qui sont proposées dans les trois zones (j’aime bien les cartes à effets décalés).

 

On a moins aimé
– La difficulté pour mon gone à se montrer vraiment efficace. Dommage : on y reviendra dans un an ou deux donc…

 

Scores de la partie :

  

 

PV Cubes cartes noires Cartes activités Cathédrale Personnages Total
Tristan (orange) 15 0 6 0 1+6+3+1 32
Ludo le gars (vert) 31 0 14 0 0+1+3+6 55

 

 

Note du jeu (sur cette partie) : 18 / 20


Durée de la partie : 2 heures

 

 

 

 

———————————————————————————————————————————-

Une réponse à “[19/09/2012] Troyes”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


cinq + = 6