[19/10/2002] Goldland

Participants
– Paquita, française joueuse en vadrouille à Essen,
– Alain, français joueur en visite à Essen,
– Stéphane (Arthemix), français hardcore buyer en collecte à Essen,
– Ludo le gars, votre serviteur.

Déroulement de la partie
Essen est le paradis des joueurs, et, à ce titre, il fallait bien que votre serviteur vous concocte un compte-rendu de partie pris sur le vif, au sein même du célèbre salon.
Goldland est le jeu choisi pour être relaté dans cette petite page..

Notre horde de français, joueurs passionnés ou collecteurs fous de jeux de plateaux, se compose donc de Paquita, Alain, Stéphane et Ludo le gars..


Paquita en début de partie, lorsqu’elle essaie de progresser
sur le haut du plateau…

La suite de la partie se résume à une coopération
entre Alain et Paquita dans le haut du plateau, avec un retard important pour atteindre le temple, et une coopération de fortune entre Stéphane et moi sur le bas, où nous créons un véritable couloir pour atteindre le temple en prenant soin de placer les tuiles le plus méchamment possible pour nos 2 autres compères : pas de chemin vers le haut, donc un coût de 4 marchandises pour pénétrer dans le couloir !


Une vue rapprochée du plateau lorsque j’atteins le temple, au
nez et à la barbe de Stéphane qui parviendra malgré
tout à me rejoindre dans le même tour. Alain et Paquita ont
encore de la route à faire et le contenu de leurs sacs à
dos ne leur permet pas d’atteindre le temple rapidement.

La mise en place est assez rapide, sur les explications de notre animatrice Golsdsieber qui connaît vraiment bien son produit.
Seuls quelques points de règles mineurs subsistent, et nous attaquons cette partie de découverte avec grand plaisir.

Dès l’entame, je décide de tester la stratégie que j’avais lu être gagnante sur les forums : courir au temple le plus vite possible, et le plus isolé s’il vous plaît.
C’est pourquoi, alors que mes partenaires de jeu avancent groupés sur le haut du plateau, je me rue à grande vitesse vers le bas, en tentant de découvrir le plus de tuiles possibles, dans une seule et même direction : celle du temple.

Stéphane, sentant le coup venir,
se lance alors à ma poursuite avec 2 tours de retard.


Stéphane tente de me rejoindre sur le bas du plateau (on aperçoit
mon pion noir dans l’angle inférieur gauche, détaché
des autres aventuriers)…

La fin de la partie est passionnante, et
je comprends l’importance de ne pas rester figé sur la case temple
une fois celle-ci atteinte. En effet, en me baladant sur le bas du plateau,
je parviens à glaner deux nouveaux disques d’aventures, nécessaires
pour que je l’emporte sur Stéphane, qui en avait récupéré
beaucoup dans la première moitié du jeu.

Cliquez pour agrandir !
La configuration finale du plateau avec un gros « trou »
central…

Décompte final
Je remporte cette partie avec un total de 22 points (3 disques),
suivi de Stéphane avec 19 points (3 disques), Paquita 14 points (1 disque)
et Alain 9 points.

Débriefing
Goldland m’a personnellement surpris : très (trop
?) rapide à jouer, avec le sentiment qu’en courant au temple on gagne.
Bien entendu, ce sentiment initial est à valider ou infirmer après
plusieurs parties, mais c’est globalement l’impression qu’a ressentie chacun
de nous.

Il semble que si vous n’atteignez
pas le temple dans les premiers, vous ne pouvez pas gagner. Il semble également
que si vous êtes en retard, vous allez avoir beaucoup de mal à
revenir dans la partie. Il est certain que l’acquisition des disques d’aventures,
en fin de partie, vous permet de faire un bond en avant au score, surtout quand
vous les prenez chez vos adversaires, qui, du coup, perdent des points.

Goldland est un bon jeu
d’exploration, peut-être un peu rapide et tributaire du hasard, puisque
si vous ne tirez pas de tuile d’aventures (comme Alain), vous n’avez aucune
chance de récupérer les précieux disques. Mais, c’est un
jeu plaisant, avec un matériel magnifique et une gestion de son sac à
dos particulièrement bien pensée.
A essayer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


× cinq = 40