[20/04/2020] Carpe Diem

Aujourd’hui, Leila va découvrir son deuxième jeu de Stefan Feld, un des rares auxquels je n’avais pas moi-même joué : Carpe Diem. Présent sur ma pile de la honte depuis Essen 2018, je suis ultra-motivé à l’idée d’y jouer enfin…

CARPE DIEM

Un nouveau Feld, ça n’est pas neutre… Nous avons -très- hâte !
Le plateau est, comment dire, épuré / lisible / fonctionnel… En tout cas, malgré un à priori plutôt négatif, bien relayé sur internet (mélange de couleurs marronnasses / verdâtres), j’avoue que le jeu est plutôt assez clair et agréable à observer. Et oui !
Une partie dure 4 manches de 7 tours, lors desquels on prend une tuile au bout d’une des deux lignes partant de la zone de son pion pour la placer sur son plateau individuel, ci-dessus. Les règles de pose sont basiques : la première doit être sur la pelle, les suivantes connectées aux précédentes, en respectant les paysages. Si on recouvre une banderole (micro tuiles grises), on avance d’un cran sur la piste de banderole. A chaque paysage qu’on termine on empoche un bonus / effet et, en fin de partie, un décompte final aura lieu. Et c’est à peu près tout ! Du Feld quoi…
Petite vue de mon mini-plateau individuel sur lequel je placerai mes gains en ressources et où on peut voir, aussi, les effets des paysages construits et le décompte final.
Comme nous jouons à deux, Mademoiselle Leila et moi-même, nous savons que les deux dernières tuiles de chaque zone seront défaussées, donc ça donne encore davantage à penser… Quel bon jeu en perspective !
Exemple de paysage terminé : je termine une boulangerie de deux cases et j’empoche deux pains. a quoi servent-ils ? En en dépensant un, je pourrai aller, une fois, où je veux sur les zones de prises de tuiles. En en dépensant trois, je pourrai valider un objectif sans qu’il le soit vraiment (j’y reviens plus tard)…
Et ainsi, petit à petit, les zones se vident…
Leila a pris la deuxième tuile de la zone de droite, avec son pion bleu, elle va donc défausser les deux tuiles restantes…
Et voilà !
Lorsque toutes les zones seront vides, on arrivera en fin de manche (7 tuiles prises par joueur) et on devra scorer deux objectifs placés aléatoirement au départ (voir photo suivante)…
Etant le plus avancé sur la piste de banderole, je choisis où placer mon premier disque vert (entre deux cartes). Pour chacun des deux objectifs réalisés, je marquerai les PV prévus, mais si j’échoue, je perds 4 PV par objectif avorté ! D’où l’utilité, éventuelle, d’avoir trois pains…
A noter que je valide sans souci celui du bas (avoir trois cheminées sur les villas de mon plateau) et celui du haut (avoir deux poissons ou deux ors = jokers). Leila, également, valide les deux siens. On peut même valider plusieurs fois le même pour scorer davantage…
Et la deuxième manche peut débuter, une fois replacées pas moins de 28 nouvelles tuiles, et en changeant de premier joueur…
Et ainsi de suite…
Quand on place une fontaine dans son domaine, on pioche deux cartes de fontaine qu’on ajoute à celles déjà prises, puis on en défausse une. Voici celle que je prends : 2 PV en fin de partie par villa terminée.
Pour les objectifs de fin de deuxième manche, nous trichons un peu : nous autorisons la pose de disque entre les cartes des coins… Tant pis !
Et c’est reparti pour la troisième manche !
Petite vue de mon domaine…
Les nouveaux objectifs validés en fin de troisième manche (toujours avec la même erreur de règle)…
La quatrième manche débute alors, avec des tuiles vert foncé au lieu de vert clair (la différence de tons est… subtile !), lesquelles ne comportent que des extrémités de paysage en un seul exemplaire par tuile…
Et voici nos objectifs validés en fin de quatrième et dernière manche. On voit bien que, sans notre erreur de règle, on aurait juste eu pile le nombre de places pour nos disques et que ça aurait davantage piqué…
Le plateau est vide : décompte final en approche !
Le domaine de Leila.
Et le mien !
Et mes cinq cartes de fontaines amassées, pour des gains assez disparates…

Durée de cette partie : 1 heure 15 minutes – Note de cette partie : 16 / 20

Scores de cette partie :

Cadre PV Ressources Banderole Cheminées Fontaines Total
Leila (bleu) 26 31 1 11 2 4 75
Ludo le gars (vert) 16 41 5 17 26 18 123

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– L’élégance très feldienne des règles et des mécanismes,
– La simplicité du jeu, au-delà de sa complexité pour bien jouer,
– La lecture du jeu, super claire, à tout instant,
– L’idée géniale des objectifs à valider deux par deux,
– Le nombre d’éléments paramétrables (les cartes d’objectifs sont très très nombreuses notamment),
– L’envie, très très forte, d’y revenir…

On a moins aimé
– Les tons un peu exagérés : tuiles vert clair et vert foncé surtout, mais aussi bâtiment marron et jaune,
– L’absence délirante du thème,
– La crainte, qu’à plus de 3 joueurs, ça devienne limite contrôlable…

——————————————————————————————-

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


huit × 7 =