[20/07/2022] Ark Nova

Allez, allez, allez, on y retourne ?
Plus besoin de sortir LE jeu, il est en permanence sur la table, tout prêt, tout installé…
Ark Nova partie n°33 (entières) en 4 mois en approche (une partie tous les 4 jours en moyenne, c’est dingue non ?)…

ARK NOVA

Les volatiles s’entretiennent cette fois, avec une cigogne blanche, une autruche et un flamant rose… Oui, deux humains, à savoir Leila et moi, allons à nouveau essayer de créer le zoo le plus attractif tout en étant le plus enclin à protéger les espèces au travers de projets de conservation…
Le plateau Association est mis en place, avec deux cartes en rapport avec l’origine des animaux (Amériques et habitats diversifiés) et une avec un type d’animal : les herbivores.
Leila a choisi le plateau numéro 5, celui du Restaurant central, très lucratif en terme de sous.
De mon côté, parmi mes deux plateaux potentiels, je retiens le numéro 7, celui des Stands de glaces. A voir au bout de combien de temps ‘j’aurai recouvert les 3 stands pour espérer le rentabiliser un tant soit peu… Il faut dire que l’autre plateau me plaisait encore moins : les Hauteurs d’Hollywood avec une prédisposition à jouer les mécènes et, là, non, je n’ai pas du tout envie…
Ma main de départ avec un Panda géant que je conserve, même s’il est très complexe (avoir déjà un ours et un partenariat avec l’Asie), car c’est avant tout un herbivore et il rapporte à fond ! Ensuite, deux autres animaux plus basiques, histoire de ne pas être bloqué tout de suite, et un Mécène plutôt inutile mais il faut bien jouer l’action Mécène de temps en temps…
Mes deux cartes d’objectif : aucune idée sur laquelle je me consacrerai durant cette partie !
Allez, je déroule ma stratégie initiale : je joue Cartes pour saisir la carte de mécène « Parc des singes Rhésus » avant de jouer Association pour récupérer l’université qui m’octroie le droit de conserver 5 cartes en main (essentiel pour moi si je veux pouvoir conserver mon Panda géant). Je savais que Leila ne pourrait pas me la prendre sous le nez, sa carte Association étant moins bien placée que la mienne…
Un peu après, avec trois cartes jouées en ce qui me concerne, dont le Porc-épic à crête, lequel me permet de remplir l’une des conditions de mon Panda géant (avoir un herbivore dans mon zoo). Maintenant, ça va être la course à la récupération d’un ours…
Leila, qui avait vraiment insisté pour jouer à nouveau à ce jeu, est ultra-concentrée, elle qui a remporté les deux dernières parties jouées tous les deux…
Fin de la première manche…
Sans fioritures, voici la fin de la deuxième ! Vous noterez que j’ai tissé un partenariat avec l’Afrique, de manière pragmatique, afin de pouvoir soutenir bientôt un projet de conservation basé sur la reproduction des oiseaux.
Voilà qui est fait ! Pour info, je choisis le bénévole au niveau de la case 2 de la piste de conservation…
Leila, qui a déjà retourné sa carte Association, y va elle aussi de son projet de conservation, celui sur les herbivores, en faisant un deuxième don (le premier l’avait été par une action de partenariat)…
Fin de la troisième manche.
Scrutez un peu la rivière… L’avez-vous vu ? Qui ? Quoi ? L’Ours lippu bien sûr !!! Ne bouge pas, je m’en vais te saisir toi.. 😉
Et notez aussi que j’ai tissé le nécessaire partenariat avec l’Asie durant la manche écoulée…
Ah… Là, ça va mieux ! Plus que quelques petits tours avant que tous ces magnifiques animaux rejoignent mon zoo !!!
Je réalise, d’abord, un projet de conservation en relâchant mon Marabout d’Afrique dans la nature, histoire de scorer 4 points de conservation, tout en perdant 4 points d’attrait…
Dans la foulée, on doit décider de quelle carte objectif se défausser. En ce qui me concerne, celle où je dois avoir plus d’animaux que Leila sur un maximum de types me semble très contraignante et je m’en sépare, préférant conserver l’autre, plus souple et bien bonifiée si mon zoo est plein en totalité.
Pour Leila, visiblement, ça sera une affaire soit de mécènes soit de microscopes, au vu de sa stratégie visible.
Je booste mon développement, non ?
Fin de la quatrième manche et les choses se passent pour le mieux pour votre serviteur… Pas sûr que je la perde cette partie cette fois ! 😉
Leila installe un splendide Tigre de Sibérie et elle est plutôt fière de vous le présenter…
Enfin !!! Je joue, dans le même tour, ce Cobra indien (sans profiter de son pouvoir, j’y reviens) et surtout mon Panda géant ! Leila accuse le coup…
Pour le Cobra, animal qui peut hypnotiser un joueur mieux placé sur la piste d’attrait (ce qui était le cas de Leila avant que je le joue), nous avons hésité : dans le glossaire, il est indiqué qu’on peut appliquer sa capacité avant d’empocher son attrait. Or, sur la carte, il est spécifié « après l’action en cours », or, comme je vais aussi jouer le Panda, que je devrais scorer, je pense que je serais, dans tous les cas, devant Leila sur l’attrait. Bref, j’accepte de ne pas jouer l’hypnose (qui m’aurait permis de récupérer 3 sous en jouant la carte Mécènes de Leila, donc pas génial en fait)…
Vu comment se déroule cette partie, je pense, sans trop me tromper, que je vais pouvoir remplir tout mon zoo ! Du coup, cet enclos des Hyènes me convient parfaitement…
Je ne vous ai pas prévenu…
On joue à un jeu dans le jeu depuis la partie précédente : quand un animal sort (rivière ou joué de la main d’un joueur) et que j’ai en réserve la figurine Schleich correspondante (surprise, surprise, …), et bien je la dégaine tel un magicien ! Ci-dessus, Leila est plus que ravie de voir arriver un Panda roux (juste sorti à la rivière), lequel va rejoindre notre grande ménagerie de l’ultra customisation !!! 😉
Fin de la cinquième manche. La dernière manche se profile à l’horizon…
Coati roux et Semnopithèque obscur : ces deux jolis animaux rejoignent encore mon zoo, histoire de tenter de clore la partie au plus vite, avec les 9 points d’attrait enregistrés…
Ça cogite et ça calcule…
Avec cette action Construction, de niveau 5, je termine de remplir mon zoo ! Je marque encore 7 points d’attrait et Leila flippe…
A cet instant, j’ai deux possibilités : soit je termine dans la foulée en jouant un projet de conservation qui me fait pile croiser mes marqueurs, soit je temporise un tour en accueillant un Casoar pour optimiser mon score, sachant que :
1/ Leila sera ravie de jouer une fois de plus et
2/ elle ne devrait pas pouvoir en tirer trop de bénéfices (si j’ai bien vu).
J’opte, donc, pour la deuxième solution…
Le plateau Association, une fois la partie terminée, alors que je viens de réussir un dernier projet de conservation (Petits animaux à 3) et en faisant un don.
Je suis très étonné que Leila n’ait pas été sur cet axe, préférant remplir son zoo grâce à des constructions ultimes (certes 7 points d’attrait enregistrés et des objectifs validés peut-être)…
Vue finale de la position de nos marqueurs avant le décompte des zones marron et de notre carte d’objectif…
Le zoo de Leila…
Et le mien…
Leila a effectivement validé la carte d’objectif de Zoo de recherche pour 4 points de conservation, tandis que celle de Zoo architectural, pour moi, m’en rapporte autant.
Dernière photo avec nos marqueurs sur leurs cases finales…
Très belle partie, comme toujours…

Durée de cette partie : 2 heures 50 minutes – Note de cette partie : 20 / 20

Scores de cette partie :

Attrait avant décompte Conservation avant décompte Attrait final Conservation finale Total
Leila (bleu) 42 13 donc 85 47 20 donc 64 47-64 = -17
Ludo le gars (noir) 58 25 donc 49 58 29 donc 37 58-37 = 21

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– Le plaisir toujours maximal à chaque partie !

On a moins aimé
– ?

————————————————————————————————————

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


cinq + = 10