[20/01/2009] Jenseits von Theben

Rares sont les jeux qui ressortent sur la table seulement 4 jours après avoir été découverts. Certainement un gage de qualité, ou, tout du moins, une très grosse envie de faire partager le plaisir ressenti sur ce jeu, le plus vite possible.
Ainsi, ce soir, je me fais le plaisir (avant qu’elle ne le vive elle-même) de faire découvrir à ma dame le fameux jeu Thebes de chez Queen Games, un jeu d’exploration  archéologique, dans une ambiance aventureuse à souhait et qui fleure bon l’histoire de l’art et des civilisations…
L’un de ces jeux, rares, qui suscitent une irrésistible envie d’y revenir.

THEBES :

 


Carter examinant le Masque de Toutankhamon qu’il vient de mettre à jour. Rien de moins que cela pour illustrer la somptueuse boîte de jeu et se retrouver, immédiatement, dans
l’ambiance…

Nous jouons avec la variante que je proposais dans mon précédent compte-rendu de partie : les 2 cartes à venir sont exposées au-dessus des 4 cartes disponibles, histoire de moins
ressentir le hasard de l’arrivée des cartes…

Le premier tour a eu lieu, entamé par Julie : elle a opté pour un déplacement à Moscou, histoire de suivre un congrès (durée : 3 semaines), alors que j’ai tout d’abord manoeuvré
jusqu’à Moscou pour acquérir des connaissances de valeur 1 sur la Mésopotamie (durée : 2 semaines), puis j’ai déplacé mon pion jusqu’à Londres pour y récupérer la précieuse pelle
que j’avais repérée dès l’entame (durée : 6 semaines)…

Julie est immédiatement dans le jeu, elle a tout de suite compris qu’il fallait y trouver un rythme (savoir jouer plusieurs fois de suite, en dosant ses actions) et elle a bien
commencé sur les congrès (déjà 2 cartes en poche) convaincue, à raison, que les points glanés de cette manière seront plus que précieux et assez rapides (en plus, cela devrait me
contraindre à ne pas lui laisser tout prendre)…

Première fouille de la partie, réalisée par votre serviteur en Crète, alors que je ne suis pas spécialement bien armé pour puiser beaucoup de jetons (seulement 4), mais comme je
crois savoir qu’il convient de fouiller un maximum et, tant qu’à faire, le plus tôt possible, et bien je pioche avec foi…

Oulhala ! Ca c’est de la fouille qui fera date ! Pas moins de 4 jetons de trésor sur les 4 piochés ! Du coup, je jubile et je ne doute pas que ma main sera aussi veinarde à chaque
pioche, au grand dam de Julie qui sait déjà qu’en Crète il sera bien difficile de récupérer beaucoup de trésors à l’avenir (total pioché : 14 + 1 du jeton bonus)…

Au tour de Julie de réaliser sa première fouille, e, Grèce, et elle pioche peu de jetons positifs, mais tous de grande valeur. Aïe…

On vient de passer la fin de l’année 1901 et mes cartes me conviennent bien : 3 pelles (donc 2 jetons de plus à chaque fouille), 2 congrès (presque au niveau de Julie), et des
connaissances spécifiques dans 4 couleurs sur 5 (+ 2 de connaissances générales)…

Le butin de Julie, au même moment : 2 assistants (=1 connaissance spécifique en plus quelle que soit la couleur), 3 congrès, 3 de connaissances générales, une voiture et des
connaissances spécifiques dans 4 couleurs sur les 5…

Les deux premières cartes d’exposition viennent de sortir consécutivement et seule Julie peut réaliser celle de Berlin (2 jetons oranges + 1 violet pour 3 semaines et 4PV)…

Refouillant en Grèce, sur la fin de 1902, elle n’a pas froid aux yeux la dame ! Evidemment, elle a moins de chance de piocher de trésors valables cette fois. Du coup, elle sort 5
jetons de sable sur les 6 et elle couine…

Toujours en cette fin d’année 1902, Julie réalise une fouille optimisée en Palestine, avec 10 jetons piochés et seulement positifs, mais alors il faut voir lesquels : le seul de
valeur 6, le seul de valeur 5 et le seul de valeur 4 (il ne reste plus que celui de valeur 7 et des petits de moindre valeur) !

Je viens d’acquérir un Zeppelin, convaincu qu’en fin de partie, cela pourra m’être précieux pour revenir précipitament de fouilles ou l’inverse. A noter qu’avec mes 5 cartes de
congrès, je fais figure d’épouvantail à présent sur ce point et comme il reste une carte dans la pioche, elle vaudrait 6PV pour moi. Pas négligeable…

Et Julie fouille en Egypte, en ce début de dernière année de jeu, et elle réalise une fouille médiocre en nombre de jetons piochés mais toujours valorisée par des trésors, certes
peu nombreux, mais de grande valeur. A noter qu’elle réalisera 4 fouilles sur les 5 possibles, avant même d’avoir atteint la 20ème semaine de 1903. Que fera-t-elle après ?

J’ai la réponse à ma question : elle va tout tenter pour me doubler sur une des 4 majorités en connaissances spécifiques que j’ai (la bleue ou la jaune probablement). Au niveau
fouilles, je viens de travailler en Mésopotamie, au nez et à la barbe de ma wife, laquelle allait certainement s’y rendre. Du coup, elle en a beaucoup moin d’intérêt…

A l’inverse de Julie, je réalise 3 de mes fouilles lors des 20 dernières semaines de jeu, et voici donc l’ultime que je décide de faire, en Egypte, car il reste quand même pas mal
de jetons sympas au pays des pharaons…

J’ai pioché pas moins de 11 jetons, en y consacrant mes 7 dernières semaines de jeu (la pelle et ses 2 jetons en plus, c’est quand même appréciable) et mon butin me satisfait : 6
jetons positifs, dont 5 de trésor (total : 12 points) et, surtout, un jeton de connaissance spécifique bleu qui me ramène à égalité avec Julie sur cette couleur (ce qui me donnerait
3PV et elle aussi, contre 5PV pour elle seule)…

Julie termine son année 1903, sans d’autre choix que de se lancer sur la carte +2 en bleu qui est proposée à l’étalage et en réussissant miraculeusement une ultime exposition à
Londres (même lieu que la carte bleue). On sait qu’elle a de l’avance au niveau jetons, ce qui devrait lui donner la victoire, assez facilement, mais comme j’ai eu ma 6ème carte de
congrès, cela pourrait être moins net que prévu. Cette ultime carte bleue et cette expo finale me font donc couiner…

Le bilan des jetons et des expos de Julie en fin de partie…

Mon propres bilan, en fin de partie (une seule expo, aïe)…

Avec tout son matériel ainsi étalé sur la table, ce jeu a de l’allure et il fait beaucoup penser à Sankt Petersburg d’après Julie (je ne partage son avis que sur l’idée des cartes
amassées et le feeling général du jeu ; pas sur la cohésion avec le thème et ou les mécanismes). On s’est régalé, avec une partie au final extrêmement tendue et une jouabilité à
deux joueurs qu’il convient de souligner. miam, miam, miam, vivement la prochaine (je crois, après avoir vu Julie vivre la partie, que je n’aurais aucun mal à le lui reproposer)…
Bilan synthétique :

On a aimé
– Le thème hallucinant d’ancrage dans ce jeu : on s’y croit vraiment,
– La fluidité exemplaire du jeu, avec le système de progression dans le temps qui apporte une réel plus au jeu,
– La configuration à deux joueurs, qui tourne nickel, avec notamment la pioche qui ne s’est pas épuisée et donc unr éel intérêt à provoquer la défausse de cartes lorsque certaines
sont convoitées par son adversaire direct (exemple : j’ai éliminé 2 pelles en 1902 et 1 carte de réouverture de fouille
en 1903 que Julie
aurait beaucoup aimé glaner),
– La variante des 2 cartes à venir, à côté des 4 prenables, car cela apporte une meilleure vision de ce qui va arriver à moyen-court terme.

On a moins aimé
– ? (plus rien avec la variante sus-citée).

Scores de la partie :

   Jetons Expos Congrès Majorités Total
Julie (rouge) 64 17 6 10 97
Ludo le gars (vert) 53 4 21 15 93

Note du jeu (sur cette partie) : 18 / 20


Durée de la partie : 1 heure 45 minutes

 

———————————————————————————————————————————————–

2 commentaires à propos de “[20/01/2009] Jenseits von Theben”

  1. Bonjour,

    C’est vrai que le jeu est agréable, et que l’adéquation entre le thème et les mécanismes est parfaite.

    Il y a cependant deux points qui me chagrinent :
    – le début de partie est un peu longuet je trouve, quand on récolte les cartes en attendant de pouvoir enfin faire des fouilles (potentiellement efficaces). Ça me fait pareil avec les Aventuriers du Rail
    – les parties sont assez longues je trouve pour un jeu de ce calibre (90 voire 120 minutes)

    Très bon compte-rendu sinon ! 🙂

  2. Dire que j’ai essayé de t’y faire jouer plusieurs fois à Ludophiles en gîte et autres occasions et que tu as toujours regardé la boîte d’un oeil peu encourageant ! En tous cas, contente que ça te plaise, par chez moi, on aime vraiment beaucoup !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


× quatre = 16