[20/01/2018] Paper Tales

L’éditeur lyonnais Catch Up Games commence clairement à s’imposer dans le paysage ludique francophone, voire international, avec des jeux de plus en plus finement élaborés. A Essen 2017, ils présentaient leur nouveauté Paper Tales, la réédition retravaillée d’un jeu japonais créé par Masato Uesugi et intitulé Vorpals en 2010.
Ce jeu de draft et combo de cartes plaît pas mal… notamment en raison du vieillissement des unités qui finissent par mourir ! Du coup, on avait hâte de le découvrir par chez nous…

PAPER TALES

La boîte est pour le moins étonnante, non ?
La boîte est pour le moins étonnante, non ?
Une partie de Paper Tales se joue en 4 tours, au début de chacun desquels il y a une phase de draft (comme indiqué au centre de la piste de score ci-dessus).
Une partie de Paper Tales se joue en 4 tours, au début de chacun desquels il y a une phase de draft (comme indiqué au centre de la piste de score ci-dessus).
Un tour de jeu se divise e, 6 phases successives, réputées pouvoir se jouer simultanément afin d'accélérer le jeu. En phase 1, on drafte 5 cartes avec son voisin de gauche (ou de droite). En phase 2, on réorganise sa zone en ayant un maximum de 4 cartes sur la table (2 devant et 2 derrière) face cachée, à condition de pouvoir payer les sous requis. En phase 3, chacun fait la guerre avec ses deux voisins (comparaison du total de la force de ses cartes placées à l'avant) pour espérer marquer 3 PV par guerre. En phase 4, on empoche des revenus (2 sous de base + divers moyens d'en acquérir davantage). En phase 5, on peut construire ou améliorer un seul bâtiment (en payant le coût requis en ressources et sous). Enfin, en phase 6, on fait mourir nos cartes qui ont un marqueur d'âge et vieillir d'un âge les autres.
Un tour de jeu se divise e, 6 phases successives, réputées pouvoir se jouer simultanément afin d’accélérer le jeu. En phase 1, on drafte 5 cartes avec son voisin de gauche (ou de droite). En phase 2, on réorganise sa zone en ayant un maximum de 4 cartes sur la table (2 devant et 2 derrière) face cachée, à condition de pouvoir payer les sous requis. En phase 3, chacun fait la guerre avec ses deux voisins (comparaison du total de la force de ses cartes placées à l’avant) pour espérer marquer 3 PV par guerre. En phase 4, on empoche des revenus (2 sous de base + divers moyens d’en acquérir davantage). En phase 5, on peut construire ou améliorer un seul bâtiment (en payant le coût requis en ressources et sous). Enfin, en phase 6, on fait mourir nos cartes qui ont un marqueur d’âge et vieillir d’un âge les autres.
Cette partie de découverte se déroule à 3 joueurs, avec Tristan (jaune), Fabrice (rouge) et moi-même (vert).
Cette partie de découverte se déroule à 3 joueurs, avec Tristan (jaune), Fabrice (rouge) et moi-même (vert).
Petite vue de mes cartes étalées lors de la phase 2 du premier tour, avec un cerbère (coût de 0) et une salamandre (coût de 2) placées à l'avant, et un cuisinier (coût de 0) et un fermier (coût de 0) placées à l'arrière. En ce début de partie, je me focalise sur deux axes : de la viande pour empocher des sous et de la force de frappe (laquelle montera en puissance avec la salamandre par la suite).
Petite vue de mes cartes étalées lors de la phase 2 du premier tour, avec un cerbère (coût de 0) et une salamandre (coût de 2) placées à l’avant, et un cuisinier (coût de 0) et un fermier (coût de 0) placées à l’arrière. En ce début de partie, je me focalise sur deux axes : de la viande pour empocher des sous et de la force de frappe (laquelle montera en puissance avec la salamandre par la suite).
Fin de premier tour, après que chaque unité a pris un marqueur bleu d'âge dessus.
Fin de premier tour, après que chaque unité a pris un marqueur bleu d’âge dessus.
Vue rapprochée du domaine de Fabrice, suite à un point de règle qui nous a posé souci : son chevalier et son colosse, placés à l'avant, mentionnent 1 PV par guerre remportée. Du coup, on hésite beaucoup : 1 PV par guerre ou 2 PV (car il y a deux cartes) ? On prend la pire des décisions : ce n'est ni l'un ni l'autre (comme me le confirmera l'éditeur sur Tric Trac : ici) puisque ce sont des bonus aux 3 PV habituels ! Comme il n'y avait pas indiqué + 1 PV, mais seulement 1 PV, on avait cru que c'était un remplacement de gain (genre : ces cartes sont tellement fortes que la valeur des guerres est abaissée, "à vaincre sans péril on triomphe sans gloire" si vous voyez ce que je veux dire). Mais non ! Du coup, je vais essayer de rajouter à Fabrice ce qui lui est dû dans le calcul des scores finaux...
Vue rapprochée du domaine de Fabrice, suite à un point de règle qui nous a posé souci : son chevalier et son colosse, placés à l’avant, mentionnent 1 PV par guerre remportée. Du coup, on hésite beaucoup : 1 PV par guerre ou 2 PV (car il y a deux cartes) ? On prend la pire des décisions : ce n’est ni l’un ni l’autre (comme me le confirmera l’éditeur sur Tric Trac : ici) puisque ce sont des bonus aux 3 PV habituels ! Comme il n’y avait pas indiqué + 1 PV, mais seulement 1 PV, on avait cru que c’était un remplacement de gain (genre : ces cartes sont tellement fortes que la valeur des guerres est abaissée, « à vaincre sans péril on triomphe sans gloire » si vous voyez ce que je veux dire). Mais non ! Du coup, je vais essayer de rajouter à Fabrice ce qui lui est dû dans le calcul des scores finaux…
Avec deux bâtiments construits dans mon domaine, dont le deuxième directement au niveau 2, je ne suis pas mal loti. Et oui, l'argent est le nerf de la guerre, c'est clair !
Avec deux bâtiments construits dans mon domaine, dont le deuxième directement au niveau 2, je ne suis pas mal loti. Et oui, l’argent est le nerf de la guerre, c’est clair !
Belle et sympathique partie, même si on a le sentiment que 4 tours ce sera très très court et qu'une zone de 4 cartes (voire 5 avec le niveau d'un bâtiment construit) c'est vraiment très très peu...
Belle et sympathique partie, même si on a le sentiment que 4 tours ce sera très très court et qu’une zone de 4 cartes (voire 5 avec le niveau d’un bâtiment construit) c’est vraiment très très peu…
Trois nouvelles cartes prêtes à être dévoilées dans mon domaine à présent constitué de 5 zones...
Trois nouvelles cartes prêtes à être dévoilées dans mon domaine à présent constitué de 5 zones…
Et voici mes 3 cartes révélées et les effets de la nécromancienne appliqués : pose d'un marqueur d'âge sur chacune des autres cartes, ce qui a un double effet intéressant pour moi. En premier, cela renforce ma salamandre puisqu'elle vaut 7 de force maintenant. En deuxième, cela me permet de profiter directement du deuxième effet du serpent géant, à savoir empocher un revenu majoré. Quant au bûcheron, clairement, il va me permettre de prendre du bois, très utile pour construire un nouveau bâtiment...
Et voici mes 3 cartes révélées et les effets de la nécromancienne appliqués : pose d’un marqueur d’âge sur chacune des autres cartes, ce qui a un double effet intéressant pour moi. En premier, cela renforce ma salamandre puisqu’elle vaut 7 de force maintenant. En deuxième, cela me permet de profiter directement du deuxième effet du serpent géant, à savoir empocher un revenu majoré. Quant au bûcheron, clairement, il va me permettre de prendre du bois, très utile pour construire un nouveau bâtiment…
Ma main de cartes pour le dernier tour de pose, une fois le draft effectué. J'ai 6 cartes car, d'un tour à l'autre, on peut toujours en garder une. Remarquez le grand architecte à droite, lequel va me permettre de profiter pleinement de tout l'argent que j'ai... ;-)
Ma main de cartes pour le dernier tour de pose, une fois le draft effectué. J’ai 6 cartes car, d’un tour à l’autre, on peut toujours en garder une. Remarquez le grand architecte à droite, lequel va me permettre de profiter pleinement de tout l’argent que j’ai… 😉
Voici donc mes choix de pose au dernier tour, avec, évidemment, le précieux grand architecte, la fort utile chiromancienne qui, malheureusement, n'est pas bonifiée suffisamment (j'avais mal compris l'effet de la maîtresse du temps). A l'avant, un chevalier et un homme arbre complètent mon domaine.
Voici donc mes choix de pose au dernier tour, avec, évidemment, le précieux grand architecte, la fort utile chiromancienne qui, malheureusement, n’est pas bonifiée suffisamment (j’avais mal compris l’effet de la maîtresse du temps). A l’avant, un chevalier et un homme arbre complètent mon domaine.
Le domaine de Tristan une fois la partie achevée... Il a construit deux bâtiments au niveau 2.
Le domaine de Tristan une fois la partie achevée… Il a construit deux bâtiments au niveau 2.
Le domaine de Fabrice, avec une seule carte d'unité et deux bâtiments construits, dont un au niveau 2.
Le domaine de Fabrice, avec une seule carte d’unité et deux bâtiments construits, dont un au niveau 2.
Mon domaine, avec trois bâtiments construits au niveau 2.
Mon domaine, avec trois bâtiments construits au niveau 2.
Pour finir, un grand merci à Sébastien et Clément qui m'ont gentiment adressé le jeu accompagné de ce magnifique ex-libris de la chiromancienne. Le mot au dos est très sympathique aussi. Merci ! ;-)
Pour finir, un grand merci à Sébastien et Clément qui m’ont gentiment adressé le jeu accompagné de ce magnifique ex-libris de la chiromancienne. Le mot au dos est très sympathique aussi. Merci ! 😉

Durée de la partie : 1 heure 15 minutes – Note de cette partie : 15 / 20

Scores de la partie :

Piste Bâtiments Total
Tristan (jaune) 12 6 18
Fabrice (rouge) 24 4 28
Ludo le gars (vert) 21 9 30

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– Le vieillissement des unités, même si celui-ci est un peu rapide (deux tours, et hop dehors !),
– Le système de draft toujours aussi jouissif,
– Le look des illustrations, un peu décalé et naïf,
– La fluidité du jeu…

On a moins aimé
– L’impression que c’est un peu sec / court (même si c’est certainement une volonté éditoriale),
– Les effets des cartes pas toujours simples à comprendre…

————————————————————————————————————

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


neuf − = 7