[20/04/2005] Alhambra – extension n°1

Participants
– Sophie, joueuse jaune, bien crevée après l’anniversaire des ses 15 ans fêté la veille et  qui ne tient plus 😉
– Julie, joueuse rouge, qui se surprend à tester enfin ce jeu pour lequel je pronostiquais son goût depuis un bon moment,
– Ludo le gars, joueur vert, votre serviteur.

Déroulement de la partie
Après avoir joué aux Aventuriers du Rail dans sa version Europe, je propose à mes deux joueuses de découvrir le Spiel des Jahres 2003, le dénommé Alhambra.
Histoire de profiter de l’occasion pour insuffler un peu de nouveautés dans les règles, j’incorpore au jeu de base trois modules parmi les quatre livrés avec l’extension n°1, celle du vizir. Nous jouerons, donc, avec les jetons de vizir (pour jouer une fois de plus quand on le souhaite), les cartes pour payer avec deux monnaies et les tuiles de construction gratuites, prenables en lieu et place de son action normale lors de son tour de jeu. Méfiant
sur la puissance chaotique des cartes de bâtiments que l’on révèle quand bon nous semble, j’écarte ce module arbitrairement.
J’expose l’ensemble de la règle à Sophie et Julie puis la partie débute avec la remise de cartes argent à tous les 3, Sophie s’en adjugeant 6 ou 7 pour un total de 24 ! Julie commence avec 3 cartes.


Julie choisit de se constituer une main de cartes un peu plus étoffée.
On remarque, à droite du plateau de scores, les 6 piles de tuiles
de construction gratuite dont la première est visible et prenable
lors de son tour à la place de son action..


Une vue globale au moment où le premier décompte a eu
lieu, plaçant Julie et moi à une courte tête devant
Sophie…


Le second décompte me rapporte un nombre de points très
impressionnant en raison d’une muraille qui fait pratiquement tout le
tour de mon alhambra. On notera que j’ai réussi à créer
un trou dans le paysage, ce qui n’a pas l’air de gêner la règle
de jeu…


Une photo de l’alhambra de Sophie en fin de partie…


Une photo de l’alhambra de Ludo le gars en fin de partie…


Le hasard aidant, j’arrive à payer le juste prix pendant plusieurs
tours d’affilée, me permettant, ainsi, de construire tout en
prenant de nouvelles liquidités. A noter que mon alhambra, visible
ci-dessus, comporte déjà sur la gauche l’une des tuiles
de construction blanches gratuites, qui me rapportera d’autant plus
de points que je réussirai à lui accoler des bâtiments
blancs…


Sophie fait semblant de réfléchir mais son esprit embrumé
ne lui est guère favorable pour bien se comporter durant cette
partie…


Une vue en fin de partie…


Une photo de l’alhambra de Julie en fin de partie…

Décompte final
Durée de la partie : 2 heures – Mise en place du
jeu : 10 minute – Explication des règles : 15 minutes
Ludo le gars remporte cette partie avec un total de 167 points, devant Sophie
avec 129 points et Julie avec 107 points.
Le détail est le suivant :

Décompte 1
Décompte 2
Décompte 3
Total
Sophie (jaune)
10
36
83
129
Julie (rouge)
13
33
61
107
Ludo le gars (vert)
12
44
101
167

Lors du dernier décompte,
mon mur me rapporte la bagatelle de 26 points, les majorités par couleur
se répartissant ainsi :

Bleu
Rouge
Marron
Blanc
Vert
Violet
Sophie (jaune)
2ème
2ème ex
1er
2ème ex
1er ex
3ème
Julie (rouge)
2ème ex
2ème ex
2ème ex
1er ex
1er ex
Ludo le gars (vert)
1er
1er
2ème ex
1er
1er ex

Débriefing
C’est curieux, parfois, les goûts et les couleurs de chacun : Julie n’a
pas vraiment aimé ce jeu même si elle ne lui trouve pas non plus
de défaut 😉 Il est clair que la partie a, encore une fois sur ce jeu,
duré un peu trop longtemps et cela donne l’impression de traîner
en longueur. Mais, après, on s’est bien amusé je trouve, à
essayer de se taquiner les uns les autres sur les majorités : Julie et
Sophie s’en sont données à coeur joie sur le vert, où elles
terminent au coude à coude, avec… 10 bâtiments chacune ! en effet,
avec les tuiles de construction gartuites, on peut arriver à augmenter
considérablement le nombre de bâtiments et cela rend le jeu bien
plus tactique, car rien n’est jamais acquis.
Au niveau des déceptions, j’ai été le seul à utiliser
mon vizir, et encore, une seule fois dans la partie, ce qui tend à faire
penser que cette alléchante option n’est pas si utile que ça.
A revoir. Pour les cartes de monnaie doubles, elles ont joué leur rôle,
mais n’ont pas apporté un plus considérable à la partie.
En fin de compte, en y réfléchissant, je pense que la meilleure
extension pour Alhambra est la seconde qui est sortie (voir la critique sur
la fiche)..

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


− trois = 3