[20/04/2017] Kodama

Dans la production ludique actuelle, il n’y a pas si souvent des jeux qui invitent à la rêverie et à la poésie. Kodama est de ceux-ci, basé sur un thème enchanteur : essayer de satisfaire le mieux possible les esprits de l’arbre que l’on va construire chacun… On aurait presque voulu que cette construction soit coopérative sur un seul et même arbre central…

KODAMA

Très jolie petite boîte avec un thème de jeu qui a tendance à faire rêver : les esprits de l'arbre...
Très jolie petite boîte avec un thème de jeu qui a tendance à faire rêver : les esprits de l’arbre…
Nous jouons à deux joueurs, Leila à lunettes rose clair et son papa... Ca va être un peu dur pour elle, les cartes d'objectifs étant à bien lire et à bien comprendre, mais on décide de lui faciliter la tâche en étalant devant elle les quatre qu'elle a reçues après les avoir explicitées. Chacun va développer son propre arbre, branche après branche, alors qu'un étalage de quatre cartes est exposé au centre, qu'une carte de saison affecte la manche en cours et qu'une grande piste de scores est disposée à gauche.
Nous jouons à deux joueurs, Leila à lunettes rose clair et son papa… Ca va être un peu dur pour elle, les cartes d’objectifs étant à bien lire et à bien comprendre, mais on décide de lui faciliter la tâche en étalant devant elle les quatre qu’elle a reçues après les avoir explicitées. Chacun va développer son propre arbre, branche après branche, alors qu’un étalage de quatre cartes est exposé au centre, qu’une carte de saison affecte la manche en cours et qu’une grande piste de scores est disposée à gauche.
Il y a quelque chose d'assez magique que de voir son arbre s'agrandir au fur et à mesure de la pose, simplissime et très libre, des carte de branches. Ci-dessus, je viens de placer une carte sur laquelle figurent deux chenilles et un nuage, ceux-ci me rapportant 1 PV par symbole présent + 1 PV par symbole identique présent sur toutes les cartes jusqu'au tronc (donc 3 PV pour les chenilles et 1 PV pour le nuage).
Il y a quelque chose d’assez magique que de voir son arbre s’agrandir au fur et à mesure de la pose, simplissime et très libre, des carte de branches. Ci-dessus, je viens de placer une carte sur laquelle figurent deux chenilles et un nuage, ceux-ci me rapportant 1 PV par symbole présent + 1 PV par symbole identique présent sur toutes les cartes jusqu’au tronc (donc 3 PV pour les chenilles et 1 PV pour le nuage).
Chaque joueur reçoit quatre cartes d'objectifs pour satisfaire les esprits de l'arbre, les fameux kodama, et voici donc les miens, sachant qu'on en jouera que trois, en fin de chaque saison du printemps, de l'été et de l'automne.
Chaque joueur reçoit quatre cartes d’objectifs pour satisfaire les esprits de l’arbre, les fameux kodama, et voici donc les miens, sachant qu’on en jouera que trois, en fin de chaque saison du printemps, de l’été et de l’automne.
Après quatre tours successifs, terminant ainsi la manche du printemps, je joue cette carte qui me rapporte 8 PV car je choisis l'avant-dernière carte de ma grande branche et que j'ai une luciole de chaque côté.
Après quatre tours successifs, terminant ainsi la manche du printemps, je joue cette carte qui me rapporte 8 PV car je choisis l’avant-dernière carte de ma grande branche et que j’ai une luciole de chaque côté.
En fin d'été, je joue la carte ci-dessus en choisissant ma carte tronc, puisque celle-ci est reliée à 4 cartes ayant au moins une chenille. Je score donc pas moins de 16 PV...
En fin d’été, je joue la carte ci-dessus en choisissant ma carte tronc, puisque celle-ci est reliée à 4 cartes ayant au moins une chenille. Je score donc pas moins de 16 PV…
Leila est obligée de bien vérifier les effets de ses cartes kodama avant de faire le bon choix de pose. Je l'aide un peu mais elle s'en sort plus que bien : c'est elle qui mène au score !
Leila est obligée de bien vérifier les effets de ses cartes kodama avant de faire le bon choix de pose. Je l’aide un peu mais elle s’en sort plus que bien : c’est elle qui mène au score !
Leila s'amuse à faire une de ces branches de fou !!!
Leila s’amuse à faire une de ces branches de fou !!!
Voici enfin ma dernière carte de kodama que je joue, en fin d'automne, avec un gain de 20 PV car j'ai 10 chenilles sur mes cartes pour 12 lucioles (je crois). Ca rapporte...
Voici enfin ma dernière carte de kodama que je joue, en fin d’automne, avec un gain de 20 PV car j’ai 10 chenilles sur mes cartes pour 12 lucioles (je crois). Ca rapporte…
L'arbre final de Leila, laquelle a réussi à scorer régulièrement plus de PV que moi avec sa grande branche de fou... Par contre, pour les cartes kodama, c'est beaucoup moins lucratif...
L’arbre final de Leila, laquelle a réussi à scorer régulièrement plus de PV que moi avec sa grande branche de fou… Par contre, pour les cartes kodama, c’est beaucoup moins lucratif…
Mon arbre final, avec des cartes kodama qui m'ont rapporté pas moins de 44 PV en tout ! Mais ça ne suffira pas tout à fait...
Mon arbre final, avec des cartes kodama qui m’ont rapporté pas moins de 44 PV en tout ! Mais ça ne suffira pas tout à fait…
Un point ! Oui, Leila gagne d'un point ! Bravo à elle qui a privilégié la régularité aux objectifs des kodama...
Un point ! Oui, Leila gagne d’un point ! Bravo à elle qui a privilégié la régularité aux objectifs des kodama…

Durée de la partie : 45 minutes – Note de cette partie : 13 / 20

Scores de la partie :

Total
Leila 124
Ludo le gars 123

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– Le thème du jeu, enchanteur…
– La liberté inouïe dans la pose des cartes branches,
– La simplicité de la règle, privilégiant la fluidité de la croissance des arbres,
– La variété liée aux cartes de saison sorties,
– La « presque » jouabilité avec une enfant de 6 ans 1/2.

On a moins aimé
– La place du hasard avec cet étalage de cartes qui stagne un peu parfois, à la recherche que nous sommes de cartes avec beaucoup de symboles,
– Les cartes déjà posées qui ont tendance à bouger un peu au fur et à mesure de la partie,
– La déception que l’arbre construit soit individuel et non pas collectif : une variante à proposer ?

————————————————————————————————————

2 commentaires à propos de “[20/04/2017] Kodama”

  1. Vous avez fait une erreur de règle. On ne score que les symboles qui sont commun à la carte précédente voir à celles d’avant (en continu) Par exemple si le si le symbole fleur n’est pas présent entre 2 cartes, on score 0 sur les fleurs.

  2. Je me rends compte que c’est pas clair ce que j’ai dit 😉

    Mais par exemple sur la troisième photo, c’est 0 pts pour le nuage car il n’y a pas de nuage sur la carte précédente (le tronc). Il faut minimum 2 fois le symbole sur 2 cartes qui se suivent.
    On score seulement les symboles de la carte posée en dernier qui sont présents sans discontinuité dans les cartes précédentes, en allant jusqu’au tronc ou pas.

    Autre exemple, sur la branche du bas à gauche (avant dernière photo), c’est 3 points pour les fleurs, car ce symbole est présent 3 fois sur 3 cartes qui se suivent.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


+ 4 = dix