[20/12/2003] La Crique des Pirates

Participants
– Jérôme, qui prend la mer au lieu de la montagne, comprenne qui pourra…
– Sophie, qui va en découdre dans les mers du sud,
– JF, roi des jeux abstraits, en route pour un jeu top ambiance,
– Ludo le gars, votre serviteur.

Déroulement de la partie
Les effectifs de joueurs sont assez clairsemés ce soir, pour la thématique aquatique. Aussi, nous optons pour une partie bien délire de la crique des pirates, un jeu qui devrait convenir à merveille à notre assemblée de marins d’eau douce 😉


Dès le second tour, nous jouons de la même manière
avec Jérôme (en rouge) : nous nous retrouvons à la
taverne, convaincu que les cartes sont vraiment intéressantes.
Je ressortirai vainqueur de ce valeureux combat…


Rebelote au tour suivant, avec Sophie qui va rejoindre JF dans le « garage »
de la Crique, en raison d’une coque peu solide 😉


Cette photo fait suite au regroupement de nos bateaux dans l’île
de l’équipage. Le combat, mythique, m’a été favorable,
alors que mes sections n’étaient pas les plus puissantes. En revanche,
j’ai bien réussi à manipuler mes adversaires (Sophie a attaqué
JF, qui a riposté, puis Jérôme en a terminé
un des deux, avant que je l’attaque à mon tour, et que je reste
seul en lice, après un ultime rush contre mon dernier adversaire)…


Une vue générale des bateaux de Sophie (en haut) et de
Jérôme (en bas). Jérôme ne parvient jamais à
éviter le combat et il les perd quasiment tous (il se retrouve
dans ma situation de ma partie précédente : ici).
Et quand il pourrait éviter les rencontres (en jouant sa carte
de désignation visible des îles), il s’amuse à venir
me chercher sur l’île aux canons, pour perdre un combat de plus
! C’est pas sérieux…


La partie est parvenue à son terme, mais elle n’est pas tout
à fait terminée : comme JF m’a rejoint au score, nous devons
en découdre lord d’un combat final particulièrement dantesque.
Il s’octroyera la victoire dès sa première bordée
en m’explosant mes canons qui étaient réduits à 2.
Si seulement j’avais eu ne serait-ce qu’un doublon de plus lors de mon
dernier tour, j’aurais pu acheter une carte à la taverne et celle-ci
m’aurait rapporté 1 PV (je l’ai regardée pour voir) !!!


Les combats font rage à tous les tours de jeu, avec ici une
bordée victorieuse de JF (en violet) contre Sophie (en jaune)…


Un hallucinant positionnement général : tous ensemble,
tous ensemble, auprès de l’île de l’équipage, sans
que nous en ayons vraiment besoin (en tout cas en ce qui me concerne,
c’était plutôt un choix par défaut)…


Une vue générale du bateau de JF (à droite) et
du mien (en bas). On constatera l’homogénéité certaine
entre les sections (j’ai retenu cette leçon de mes précédentes
parties : si l’une de vos sections est faible, vous êtes systématiquement
attaqué dessus et vous perdez tous vos combats)…


Malgré mon avance confortable au score, rien n’est joué.
En effet, JF m’envoie la navy aux trousses, lors du 10ème tour,
ce qui m’oblige à fuir (un peu trouillard le gars 😉 puis Jérôme
me joue une abominable carte Flibusterie au 11ème tour, alors que
je comptais me rendre sur l’île aux trésors ! Sachant que
le pirate de légende s’y retrouvera au dernier tour, j’ai 2 alternatives
: y aller maintenant et partager mon butin avec Jérôme ou
aller aux canons d’abord pour me renforcer (mais en risquant d’y croiser
JF) puis aller latter le gros pirate de légende au dernier tour
pour y déposer mon or… Au vu de mon avance et du retard de Jérôme,
j’opte pour la première solution…


La configuration finale du jeu, avec des scores qui se tiennent dans
un mouchoir de poche, particulièrement pour la première
place…

Décompte final
JF remporte cette partie avec un total de 26 points (22+4),
devant Ludo le gars avec 26 points (26+0), Sophie avec 25 points (23+2) et Jérôme
avec 22 points (16+6).

Débriefing
Un final de légende pour une partie très ludique. Nous avons pris
un grand plaisir à faire se friter nos gros bourrins de pirates dans
la Crique, notamment JF, qui testait là l’un de ses tous premiers jeux
à l’allemande. Jérôme a été victime de pas
de chance, incapable de se rendre sur une île sans occupant (et comme
il n’avait pas eu le temps d’améliorer sa voile, il perdait ses combats
dès la première bordée).
De mon côté, je me suis bien éclaté, même si
la toute fin de partie m’a légèrement frustrée : voir JF
revenir sur moi et me vaincre lors d’un ultime combat fut un tantinet désagréable,
surtout que je n’avais pas eu la chance de piocher une seule carte de gain de
PV à la taverne. Bon, en même temps c’est vrai que j’ai mal estimé
mon avance lors des 2 derniers tours et que j’aurais peut-être dû
aller sur l’île aux canons au 11ème tour (JF n’y a pas été
🙁 puis sur l’île aux trésors lors du 12ème. Preuve en
est : Sophie et JF s’y sont retrouvés au dernier tour et ils lui ont
fait la peau au bateau noir… Ils ont ainsi gagné 3 PV chacun, ce qui
explique en partie leur remontée, glanée à la sueur de
leurs dés… 😉

Toujours aussi plaisant, ce jeu ne souffre que d’un relatif manque de fluidité
lorsqu’il s’agit d’interpréter les effets des cartes. Pour la première
partie des joueurs en tout cas. Je ne me ferais donc jamais à cet aspect
des choses : un jeu sans carte spéciale et je saute de joie !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


+ neuf = 15