[20/12/2003] Maka Bana

Participants
– Sébastien, qui va s’essayer au rôle du tricheur,
– Sandie, qui va essayer de dissimuler les largesses qu’elle s’octroie,
– JF, qui va tricher sans vergogne,
– Fabrice, qui pour un premier jeu « moderne » va être surpris des principes,
– Ludo le gars, votre serviteur.

Déroulement de la partie
Bien que François Haffner, présent toute l’après-midi à Rochetaillée, soit parti à présent (il est plus de minuit), nous décidons de jouer au jeu phare de la journée, à savoir son bébé : Maka Bana, le jeu des paillotes corses re-contextualisé dans les spéculations immobilières dans le Pacifique…
Comme Sandie et Sébastien se pointent sur le coup de minuit et des poussières, en compagnie d’un de leurs amis, nous les accueillons comme il se doit : pour jouer jusqu’au bout de la nuit !

J’explique la règle de ce jeu, pour la première fois d’ailleurs, et cela ne fut pas sans
mal, tant pour ce qui est de l’enchaînement des actions, que des résultats liés aux localisations et la résolution de la triche. Pour les points de victoire, ce ne fut pas beaucoup plus facile. Comme quoi : on a l’impression de bien connaître un jeu, parfois, et on se rend compte en voulant l’expliquer que ce n’est pas si simple…
Ceci étant dit, chacun prend une couleur de paillotes et la partie peut débuter : Sébastien les rouges, Sandie les violettes, JF les jaunes, Fabrice les bleues et Ludo le gars les vertes.


Début de partie : JF a sa bouille de coquin alors que Sandie
semble s’inquiéter du lieu où il placera son gros tiki…
😉


Après que j’ai révélé le contenu de mes
4 cartes : la pintoure à l’huile…


La configuration finale du jeu, avec 3 joueurs aux coudes à
coudes : violet (Sandie), jaune (JF) et vert (Ludo le gars)…


Avant que je révèle le contenu de mes 4 cartes…


La partie est assez débridée, avec un JF qui, discrètement
s’octroie des places de choix, notamment ici où il vient de repeindre
la paillote de Fabrice dans l’île de Bikini, lui permettant d’avoir
un alignement de 3 paillotes…

Décompte final
Sandie remporte cette partie avec un total de 17 points,
devant Ludo le gars avec 15 points, JF avec 13 points, Sébastien avec
9 points et Fabrice avec 4 points.

Débriefing
Autant la partie fut un peu longue à démarrer, autant lorsqu’elle
est partie, elle a vraiment décollée, avec de grands moments de
tricherie, notamment lorsque Fabrice, en toute fin de jeu et totalement largué,
a créé un tas phénoménal avec 8 ou 9 cartes ! Il
espérait que quelqu’un parlerait vite et qu’il ne serait, du coup, pas
désigné comme tricheur. C’est vrai que l’obligation de parler
vite pour dénoncer quelqu’un peut conduire certains autres joueurs à
réussir des tricheries innommables. En même temps, une tricherie
pareille ne pouvait pas être valide, comme nous l’a confirmée la
règle : seuls un maximum de 2 projets peut être placé sous
son tas. Nous avons donc considéré que Fabrice était out
pour ce tour (surtout qu’il y avait de la peinture dans son tas, le bougre…).

Maka Bana est vraiment un jeu fun, qui passe bien. Ses innovations lui confère
un grand intérêt, même si la relative répétitivité
des tours a pu sembler fastidieuse à certains ce soir. En ce qui me concerne,
je trouve que ce jeu est un très bon exemple de ce qui peut être
pratiqué pour sortir des sentiers battus, et c’est ce qui fait que je
l’apprécie beaucoup.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


× un = 4