[21/04/2022] Ark Nova, Lost Seas

Deux jours sans jouer à Ark Nova, ça aurait fait trop ! Insupportable même je veux dire… 😉 Du coup, et comme le jeu était encore installé sur la table, allez, hop, on y retourne à deux joueurs pour notre 9ème partie !!! Comme vous le verrez plus bas, nous allons nous essayer aux plateaux asymétriques…
Ensuite, histoire de faire découvrir à Julie un jeu très réussi sorti à Cannes, sans grande originalité mais on s’en fiche, je veux parler de Lost Seas ! Une valeur sûre parmi la pléthore de nouveautés qui sortent…

ARK NOVA

Tout le monde est-il prêt ?
Alors… allons-y ! 😉
Aujourd’hui, grand jour : nous allons utiliser pour la première fois les plateaux numérotés de 1 à 8 ! Ceux-ci présentent la particularité d’offrir des zoos asymétriques et, à présent, nous nous sentons prêts à nous y essayer.
Pour ce faire, nous installons tout le jeu, prenons nos cartes, etc… puis nous piochons au hasard deux plateaux chacun, charge à nous d’en choisir un sur les deux.
Pour Leila, ce sera le plateau n°3 qui s’appelle « Restaurant du zoo », dans lequel elle obtiendra 1 sou de revenu par case occupée qui touche son restaurant (au centre de son plateau par contre). Case occupée veut dire par un enclos même vide, un bâtiment spécial, un kiosque ou un pavillon, voire par un même élément qui le touche par plusieurs cases ! Ça a l’air performant comme pouvoir…
De mon côté, je retiens le plateau n°1, intitulé « Tour d’observation », car je pense que son pouvoir spécial est assez facile à mettre en œuvre et rapidement (la tour se trouve presque au bord du plateau et est même touchable dès le premier enclos posé). Pour chaque enclos standard occupé qui le touche, je gagnerai 2 points d’attrait. Pas révolutionnaire quand même…
A noter que mon zoo est comme coupé en deux en raison d’une étendue d’eau particulièrement allongée.
Les projets de base que nous pouvons soutenir : deux types d’animaux (herbivores et primates) et un continent (l’Amérique).
Ma main de départ, avec le mécène Vétérinaire que j’apprécie toujours autant pour faire baisser le nombre de points d’action requis pour soutenir un projet de conservation. Je vais aussi y aller sur les serpents, c’est assez rigolo à jouer je trouve et Leila va adorer ! 😉
Ma première action au premier tour : prise de deux microscopes bien raccord avec les pré-requis de mes deux cartes de serpents…
Leila, quant à elle, place un expert prédateurs, lequel pourrait bien lui rapporter pas mal d’argent…
Assez rapidement, je construis un enclos standard de taille 2, lequel touche ma tour, laquelle me rapportera donc 2 points d’attrait quand il sera rempli d’un animal. Comme il n’y a que 4 cases accessibles contre la tour, j’ai intérêt à bien préparer mes coups pour y placer 4 enclos standards si je veux empocher 8 points d’attrait en tout. Pas si facile quand même…
Le mécène qui va bien (gain de 3 sous pour chaque reptile joué) puis un boa constrictor pour aller dans l’enclos de taille 2 présenté ci-dessus…
Leila est trop contente d’avoir deux jetons de constriction sur ses deux cartes les plus à droite… 😉
Première pause de la partie !
Deux nouveaux animaux rejoignent mon zoo : le taïpan du désert va beaucoup plaire à Leila ! 😉 Et je me lance dans l’installation d’un enclos d’animaux domestiques, pour voir…
Oui, elle est contente avec les deux jetons de venin placés sur ses deux premières cartes ! 😉
Deuxième pause de cette toujours aussi agréable partie ! Vous noterez que je n’ai pas encore réussi à avancer sur la piste de conservation, très peu sur la piste de réputation et guère plus sur la piste d’attrait. C’est Leila qui est la mieux partie, semble-t-il, pour le moment…
Deux nouveaux animaux qui rejoignent mon zoo, dont le magnifique tapir des montagnes qui me permet d’avancer d’une case sur la piste verte de conservation sur laquelle j’ai tellement de mal aujourd’hui…
Petite vue de mon zoo…
Troisième pause de la partie, déjà, et celle-ci se déroule sur une sorte de faux rythme : l’un ou l’autre, nous temporisons souvent et cela se traduit par des progressions un peu ralenti sur les pistes.
A noter que Leila découvre que son plateau est très délicat pour accueillir la volière et le vivarium : l’un comme l’autre ne peuvent rentrer que dans des zones très précises. C’est une découverte pour nous de se rendre compte que certains zoos numérotés sont plutôt très morcelés et contraignants…
Allez, je prends un risque : j’opte pour la prise du bénévole lorsque j’atteins la case 2 de la piste de conservation ! Pourquoi ? Tout simplement parce qu’il est plus difficile avec ces plateaux d’en récupérer plusieurs. Autant je ne saurais pas trop quoi faire de ma carte Mécènes ou ma carte Construction retournée, autant un second bénévole me semble fondamental. Nous verrons bien…
Qu’elle est belle ma fillotte joueuse dans le Paradis jeux !!! 🙂 🙂 🙂
Fin de la quatrième manche, donc 4ème pause et on ne semble pas encore trop s’approcher re la fin de partie… Enfin, ça va dépendre de nos projets à soutenir surtout, sachant que Leila n’a toujours qu’un bénévole et qu’un seul cube (bleu) a été posé, pour le moment, sur le plateau Association !
Allez, je tente d’accélérer le mouvement, en allant nouer un partenariat avec l’Europe, tout en progressant sur la piste de réputation et en faisant un don !
Bonjour la vipère péliade, qui va hypnotiser Leila, et la tortue géante des Galápagos !
Leila adore ce jeu… Ça se voit tant que ça ?
Cinquième manche terminée et nos marqueurs se rapprochent enfin : probablement la dernière manche en démarrage…
A noter que Leila n’a toujours qu’un seul bénévole (ce qui confirme finalement mon choix d’en avoir pris un sur la piste de conservation), alors que je les ai tous à présent !
Trop bien ! Nous sommes vraiment trop bien tous les deux sur ce jeu dans ce cadre…
Petite erreur de ma part, laquelle va me planter pour la réussite de ma carte d’objectif, basée sur le nombre de rochers de mon zoo, puisque je ne peux pas placer le varan des steppes dans l’enclos de taille 2 que je lui avais préparé : il n’y a pas de case de rocher adjacente ! Argh !!!! Et j’aurais bien profité de son pouvoir pour vendre mes trop nombreuses cartes…
On va se croiser dans rien de temps…
Ça y est, c’est fait, juste avant la pause (qui n’aura pas lieu donc) : avec ma carte Animaux j’installe un animal tout bête, lequel me fait rejoindre mes deux marqueurs. Je ne l’aurais pas fait si Leila avait davantage de points de conservation à venir sur ses cartes de décompte, car elle aurait eu toutes les chances de croiser aussi et de remporter la partie. Ça va être serré tout ça…
C’est un caméléon casqué que j’ai installé dans mon zoo, dans un enclos de taille 1…
Allez, Leila, dernier tour pour toi et tous tes petits compères animaux t’admirent et t’encouragent… 😉
Oh la la, que ça va être serré ! Tout dépendra de la carte d’objectif de Leila car, si elle score 4 points de conservation dessus), je pense qu’elle gagnera…
Petite vue de l’enclos de taille 1 où j’ai placé mon tout dernier caméléon, afin de voir que, comme il est adjacent à la tour d’observation, je devais empocher 2 points d’attrait de plus. On corrigera ce micro oubli dans la foulée (mais pas sur la piste de score)…
Le domaine de Leila, une fois la partie achevée, avant le décompte final…
Et le mien…
Le plateau Association une fois la partie terminée, avec pas trop de projets soutenus aujourd’hui je trouve…
Nos deux carte d’objectif : à gauche celle de Leila, basée sur la recherche, qu’elle ne parvient pas à scorer vraiment : elle n’a même pas un seul point de conservation alors qu’elle aurait pu (dû ?) en obtenir 4 !!!
De mon côté, avec la carte de droite, je ne score qu’un seul point et ça n’a pas été facile du tout.
Donc assez bof bof nos résultats sur ces deux cartes…

Durée de cette partie : 4 heures – Note de cette partie : 20 / 20

Scores de cette partie :

Attrait avant décompte Conservation avant décompte Attrait final Conservation finale Total
Leila (bleu) 75 15 donc 79 75 16 donc 76 75-76 = – 1
Ludo le gars (noir) 77 17 donc 73 77 20 donc 64 77-64 = 13

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– Les plateaux asymétriques numérotés, juste parfaits pour rendre le jeu encore plus subtil, avec des défis à plein de niveaux, à commencer par l’acquisition plus difficile des bénévoles et les enclos pas toujours facilement positionnables,
– L’irrépressible envie d’y revenir encore, encore et encore !!!
– Les superbes moments de jeu (de vie devrais-je dire) que nous partageons actuellement, Leila et moi, sur ce jeu fantastique…

On a moins aimé
– La durée de cette partie, liée à nos temporisations trop fréquentes ce jour…

————————————————————————————————————
LOST SEAS

En soirée, nous allons faire découvrir le très classique « à l’ancienne » jeu Lost Seas à Julie…
C’est Leila herself qui explique la règle ! Un petit œil dans le livret, mais elle ne s’en servira pas vraiment pour cet exposé. Bravo fille…
Chacun a préparé sa zone de jeu, à gauche celle de Leila, à droite celle de Julie…
Et la mienne !
Premier tour effectué et, rendez-vous compte, Leila n’a placé que des objectifs sur leur côté noir ! Ça m’a l’air ultra-ambitieux tout ça…
A mi partie… Nous passons un bien bon moment. Ce jeu marche tout seul…
Plus que 4 ou 5 tuiles à placer, en fonction des joueurs…
On arrive dans le money time du money time et je couine : alors que j’attendais une tuile avec deux éléments précis depuis fort longtemps, la partie s’achèvera sans qu’une seule tuile adéquate ne soit sortie ! Sniffff…
La zone plutôt fort bien réussie de Leila…
Celle de Julie…
Et la mienne.

Durée de cette partie : 1 heure 10 minutes – Note de cette partie : 16 / 20

Scores de cette partie :

Lignes Colonnes Total
Leila 11+9+9 8+9 46
Julie 3+5+6 6+2+8 30
Ludo le gars 8+4+4+9 6+4 35

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– La simplicité et l’évidence même du jeu,
– Le format d’une heure environ, avec garantie d’un bon moment, sans trop de prise de tête et pas mal d’interaction,
-Ses graphismes sympas, surtout la boîte,
– Voir gagner celle qui a pris le risque de ne jouer que sur des objectifs difficiles, en en réussissant que 5, alors que Julie et moi en avons réussi 6..

On a moins aimé
– Un manque d’originalité et une abstraction très nette, évidemment, qui pourraient en rebuter certains, mais ce n’est pas notre cas, vous l’aurez compris…

————————————————————————————————————

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


cinq × = 30