[21/05/2022] La Cathédrale Rouge

Au milieu des ultra-nombreuses parties d’Ark Nova, le temps est venu de découvrir une autre nouveauté, à savoir La Cathédrale Rouge, sortie chez Iello très récemment. Très mécanique comme jeu, on savait à quoi s’attendre… pour notre plus grand plaisir et des scores qui se tirent la bourre !!!

LA CATHEDRALE ROUGE

Fraîchement sorti et fraîchement découvert : cette Cathédrale Rouge à construire à plusieurs semble très intéressante…
En début de partie, on pioche au hasard une carte de plan de construction en fonction du nombre de joueurs. Comme nous sommes 4 attablés aujourd’hui (Jean-Luc, Fabrice, Leila et moi), nous avons un bâtiment qui comporte 24 sections : nous allons positionner ces 24 sections comme indiquées sur cette carte.
Cela donne ça ! Chaque section est une sorte de contrat, qu’on va réserver avec un étendard à sa couleur (et empocher la petite tuile d’atelier qui s’y trouve), avant de pouvoir les construire en payant les ressources indiquées dessus (à condition que tous les contrats en–dessous aient été au moins réservés).
La troisième action possible, à son tour (en dehors de réserver ou de construire), est de prendre des ressources en allant au marché (photo ci-dessus). Le système est très original et relativement vicieux, je vous explique : on choisit un dé qu’on avance du nombre de cases indiqué par le dé dans le sens des aiguilles d’une montre, puis on prend autant de ressources indiquées sur le jeton adjacent qu’il y a de dés dans la zone (de 1 à 3 donc) ! Ce faisant, on peut profiter du pouvoir de la Guilde (carte la plus proche) et profiter d’un atelier si on en a un sur son plateau individuel en face du dé déplacé (voir plus bas)…
Petite vue de mon plateau individuel :
– 6 zones pour les ateliers associés à un dé, pour peu qu’on s’acquitte une fois pour toute du montant indiqué en roubles,
– En haut, au centre, on a une zone avec des décorations qu’on pourra placer sur certaines sections de la cathédrale (j’y reviens),
– Plus bas, un inventaire pour stocker jusqu’à 10 ressources (4 étendards compris),
– Au-dessus et en-dessous de l’inventaire, voici de très bien faites aides de jeu (résumé des actions possibles).
Au premier tour de jeu, initié par Jean-Luc (joueur jaune), nous avons tous été réserver une section de construction ! Vous constaterez que j’ai placé mon étendard sur le niveau 2 d’une colonne, coup autorisé puisque Leila (bleu) s’était placée en-dessous.
Il fait chaud, très chaud même dans la salle… mais aussi dans les têtes !!! Exigeant ce jeu…
Un peu après, alors que j’ai placé un second étendard et que mon inventaire est bien plein. Le moment de construire un peu ? Probablement…
Finalement, c’est Leila qui commence (et termine dans le même tour) la carte de section d’en bas de cette colonne, en payant 1 pierre + 1 or + 1 gemme verte, portant le total de ses livraisons à 3 (le maximum autorisé par action à son tour). Elle va empocher quelques sous et 6 points de reconnaissance (croix).
Ensuite, elle retourne la carte et y repositionne son étendard, lequel y restera jusqu’à la fin de la partie.
A noter que, ce faisant, elle prend le risque que l’un de nous vienne y placer une porte à sa propre couleur (en défaussant 1 bois). J’ai beau la prévenir, elle le fait quand même. Elle aurait pu ne pas livrer les 3 ressources en même temps, pour temporiser, et y revenir après pour la terminer + sa porte… La raison ? Cette colonne est probablement la plus juteuse en vue de la fin de partie et, comme il y aura une notion de majorité par colonne, placer sa porte ici est plutôt une très bonne idée je pense…
Bon, elle a clairement été prévenue. J’y place ma porte juste après en livrant 1 bois ! J’en dépose 2 autres juste au dessus, pour entamer la construction de ma section réservée…
Un peu après, j’ajoute 1 gemme violette + 1 gemme verte, ce qui me rapporte 3 points de prestige (graduation avec les aigles sur la piste de score).
La partie se poursuit, chacun essayant de faire au mieux à son tour, sachant qu’on a affaire à un jeu de course mais aussi de timing.
La partie durera jusqu’à ce qu’un de nous ait construit 6 sections de la cathédrale, il semble qu’on n’en ait pas du tout fini…
Vue générale de la cathédrale alors que Jean-Luc a terminé 1 section et qu’il en a 2 autres de réservées, Fabrice a 4 réservations sans section terminée, Leila en a terminé 2 et en a encore 1 à faire, tandis que j’en ai fini 1 et qu’il m’en reste 2. Oui, ça va durer cette partie…
Leila cogite bien comme il faut, comme à son habitude…
La fameuse grande colonne a été prise d’assaut comme vous pouvez le constater, mais je devrais en être le joueur majoritaire (étendards + décorations) car j’ai profité de la porte de la carte initiale construite par Leila. Si tout se passe bien…
Je décore d’une croix le toit d’une des tours de la cathédrale. C’est chouette et me permet d’être à égalité avec Jean-Luc sur cette colonne.
On s’achemine davantage vers la fin de partie. Ce n’est pas rapide rapide comme un jeu, avec une certaine répétitivité et pas de montée en puissance : les actions de la fin sont les mêmes que celles du départ. Pas très gênant mais il faut le savoir…
Cette fois, c’en est terminé : Jean-Luc a construit sa 6ème section et aura droit à 3 points de prestige supplémentaires ! A noter que chacun des autres joueurs a eu droit à un tour supplémentaire et qu’il ne nous reste plus qu’à comptabiliser les majorités sur les colonnes : le premier marque X points, le second la moitié, le troisième la moitié de la moitié… à la Die Neuen Entdecker pour ceux qui connaissent ! Et on scorera 1 PV pour 5 ressources / roubles résiduels.
Le domaine de Jean-Luc…
Celui de Fabrice…
Celui de Leila…
Et le mien. Ça va être plus que serré à vue de nez…

Durée de cette partie : 3 heures 15 minutes – Note de cette partie : 15 / 20

Scores de cette partie :

Piste Bonus de fin Majorités Résidu Total
Jean-Luc (jaune) 25 3 4+4+10+4 2 52
Fabrice (rouge) 17 0 5+4+6 3 35
Leila (bleu) 20 0 6+9 0 35
Ludo le gars (vert) 22 0 4+8+17 2 53

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– Des scores ultra-serrés pour les deux premiers et en mode miroir (rigolo) pour les deux autres !
– Le système des dés pour prendre des ressources : un peu à la Macao (dans un autre registre mais ça m’y fait penser), ça peut faire un peu fumer la tête,
– Le côté jeu « ultra-mécanique » mais ça nous va bien !
– Le renouvellement des parties avec les nombreuses cartes prévues (guildes et plans de construction),
– Les pénalités en-dessous des sections déjà terminées, donnant un aspect course et attaque plutôt bien vu.

On a moins aimé
– La non montée en puissance du jeu au fur et à mesure de l’avancée de la partie,
– Une certaine froideur globale,
– Les calculs d’apothicaire parfois…

————————————————————————————————————

3 commentaires à propos de “[21/05/2022] La Cathédrale Rouge”

  1. Un des coups de coeur du FIJ cette année !!

    Je me pose une question par rapport aux décorations.
    Tu avais rajouté une porte, puis lors d’une 2e livraison tu as complété avec des gemmes pour l’améliorer. Je me demande si c’est possible.
    On a toujours joué en faisant une seule livraison pour les décorations : quand on rajoutait une porte, une fenêtre ou une croix, on ne pouvait plus l’améliorer par la suite.
    (C’est quelqu’un qui m’a expliqué la règle, je ne l’ai jamais lue en détail.)

  2. Je pense qu’il y a eu une erreur pour la décoration de la porte : la règle dit qu’une décoration ne se fait qu’en une fois, et qu’il faut amener tous les matériaux qui seront utilisés tout de suite.

    • Bonsoir à tous les deux,

      Effectivement, nous avons commis cette erreur, ayant bêtement compris qu’il fallait livrer en une seule fois les gemmes ! Nous n’avions pas compris qu’il en était de même pour le matériau de base (bois, pierre, or).

      OK, merci 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


− trois = 3