[21/04/2002] Kahuna

Participants
– Julie, admirable en colonisatrice des îles de l’archipel,
– Ludo le gars, votre serviteur.

Déroulement de la partie
Afin de passer un petit moment ludique au cœur de l’après-midi, Julie et moi nous embarquons à destination de l’archipel de Kahuna.
Julie aux manettes des noirs et moi à celles des blancs.

Afin de pimenter le jeu et de tenter de nouvelles stratégies, je me fais un point d’honneur à ne pas prendre d’assaut 2 ou 3 îles dont j’ai les cartes idéales en main, mais je place simplement 1 pont de-ci, de-la, ce qui déconcerte Julie qui a du mal à comprendre mes manœuvres, dans le but qu’elle tente de s’implanter sur ces îles, auquel cas je réagirais en prenant la majorité en une seule fois, ce qui expulserait ses ponts. Pourquoi pas ?
Le jeu ne m’est guère favorable, puisque Julie se désintéresse des îles où j’ai placé un pont et qu’elle prend tranquillement contrôle d’autres portions de terre. Ah si, elle éjecte même mon pont de l’île de Bari, alors que j’apprêtais à faire de même pour elle…
Pour mon dernier tour de la première manche, la situation est surréaliste : Julie possède 4 îles et moi aucune ! Je joue alors 4 de mes cartes, et la situation s’inverse : 3 îles pour moi et 2 pour Julie, qui est exaspéré par mon machiavélisme…

La deuxième manche se déroule de manière implacable pour Julie, qui prend un ascendant considérable sur le jeu. Je ne parviens jamais à m’imposer sur les îles extérieures, celles où Julie est curieusement présente.
En effet, elle se dirige vers la victoire en étant implantée sur la périphérie du plateau !

La troisième et dernière manche renforce encore cette situation, même si je fais illusion quelques instants vers l’île de Kahu dont je prends le contrôle. Mais j’ai trop de retard sur Aloa, Lale, Huna, Duda et Coco pour espérer inverser définitivement la tendance.
Rendons hommage à Julie qui distille ses cartes avec talent, et qui, en plus, bénéficie d’une certaine clémence dans le tirage de ses cartes.
J’ai en main une carte Aloa et une carte Bari, sur la table se trouve l’autre carte Aloa, et il ne reste plus de carte à piocher. Je peux donc penser que si je fais sauter le pont Aloa – Bari de Julie, elle ne pourra pas se ré-implanter, ce que je pourrai faire grâce à la carte Aloa que je vais piocher. Le résultat devrait donc être la perte d’Aloa pour Julie, ainsi
qu’un affaiblissement sur Bari et Duda. Mais… elle comble le trou, en sortant une carte Bari de sa main, contre toute attente !!! Le résultat est alors terrible pour moi, puisque je perds un pont sur Aloa, et que je n’ai plus aucune ressource pour agir.

Décompte final
Julie remporte la partie par 5 points à 1, répartis comme suit :
– Phase 1 : 2 îles à 3, donc 1 point pour Ludo le gars,
– Phase 2 : 7 îles à 3, donc 2 points pour Julie,
– Phase 3 : 6 îles à 3, donc 3 points pour Julie.

Débriefing
Quelle belle partie ! Pleine de rebondissements mais globalement frustrante pour moi à cause de ma non-réussite de ma stratégie de départ et d’un sentiment de malchance sur la toute fin de partie.

Les enseignements, que j’ai appris à mes dépens, sont les suivants :
– Il ne sert à rien de tendre des pièges à l’ennemi sur des îles dont on est capable de prendre la majorité dès le départ, car, très logiquement, si vous avez les cartes en main, votre adversaire ne peut pas les avoir. CQFD !
– Il ne faut jamais croire que votre adversaire n’a pas la carte qu’il faut. Il faut jouer en privilégiant somme toute le gain assuré à court terme, même si des implantations trop répandues sont risquées à long terme. Vous aurez le temps de voir.

En bref, cette partie nous a beaucoup plu, et bien évidemment tout particulièrement à Julie qui remporte enfin une partie d’un jeu. Il est vrai que Kardinal & König, que nous avons expérimenté la veille, se rapproche beaucoup de ce jeu, mais ne se joue qu’à partir de 3. C’est dommage, car les mécanismes de ces 2 jeux sont très plaisants et demandent d’y revenir…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


1 × trois =