[21/07/2017] Um Reifenbreite, Quads, Fuji Flush X 5

Quelques parties en cette journée estivale marquée par un temps médiocre. Nous découvrons, ou redécouvrons, trois jeux parmi les classiques, comme Um Reifenbreite qui n’était jamais sorti malgré son grand âge et sa réputation, surtout en cette période de Tour de France, parmi les abstraits méconnus, comme Quads, de Kris Burm quand même, non joué depuis 2003, ou encore parmi les futurs classiques, comme Fuji Flush de Friedemann Friese, sorti pour Essen 2016 et que nous pratiquerons 5 fois d’affilée…

UM REIFENBREITE

Jamais joué à la maison, ce Spiel des Jahres 1992 va l'être aujourd'hui sur le parcours conseillé dans la règle pour débuter, à savoir le Paris-Roubaix (ligne de départ n°2 et arrivée jugée en zone D) . A noter qu'on utilisera quand même les effets des cases vertes à pavés, en retranchant la valeur inscrite sur chaque case au dé lancé.
Jamais joué à la maison, ce Spiel des Jahres 1992 va l’être aujourd’hui sur le parcours conseillé dans la règle pour débuter, à savoir le Paris-Roubaix (ligne de départ n°2 et arrivée jugée en zone D) . A noter qu’on utilisera quand même les effets des cases vertes à pavés, en retranchant la valeur inscrite sur chaque case au dé lancé.
Dans cette partie à 4 joueurs, chacun utilise une équipe de coureurs et le but est de réaliser le meilleur score par équipe (le premier fait marquer 50 PV, le second 40 PV, le troisième 35 PV, le quatrième 32 PV et, ensuite, 2 PV de moins par place). Joris déplacera les coureurs bleus, Maitena les noirs, Leila les rouges et moi-même les verts. Ci-dessus, la mise en place s'est effectuée via la pose des coureurs un par un, à raison d'un seul de chaque couleur par couloir. Le premier coureur à se déplacer sera mon vert n°51 car il est sur la première ligne et le plus à droite. En fonction de la case où j'arriverai, le coureur bleu n°31 pourra ou non me poursuivre (pas de jet de dé et placement immédiat derrière moi), et ainsi de suite pour le n°21 et le n°44. Sinon, c'est le n°41 qui se déplacera.
Dans cette partie à 4 joueurs, chacun utilise une équipe de coureurs et le but est de réaliser le meilleur score par équipe (le premier fait marquer 50 PV, le second 40 PV, le troisième 35 PV, le quatrième 32 PV et, ensuite, 2 PV de moins par place). Joris déplacera les coureurs bleus, Maitena les noirs, Leila les rouges et moi-même les verts. Ci-dessus, la mise en place s’est effectuée via la pose des coureurs un par un, à raison d’un seul de chaque couleur par couloir. Le premier coureur à se déplacer sera mon vert n°51 car il est sur la première ligne et le plus à droite. En fonction de la case où j’arriverai, le coureur bleu n°31 pourra ou non me poursuivre (pas de jet de dé et placement immédiat derrière moi), et ainsi de suite pour le n°21 et le n°44. Sinon, c’est le n°41 qui se déplacera.
Au final, les 4 coureurs du couloir le plus à droite se sont engagés les uns derrière les autres en se rapprochant du centre du virage. Les valeurs inscrites sur les cases vertes seront retranchées des dés lancés. Comme la règle ne semble pas le préciser, on décide qu'en cas de poursuite on n'applique pas la valeur inscrite sur les cases respectives des coureurs qui suivent...
Au final, les 4 coureurs du couloir le plus à droite se sont engagés les uns derrière les autres en se rapprochant du centre du virage. Les valeurs inscrites sur les cases vertes seront retranchées des dés lancés. Comme la règle ne semble pas le préciser, on décide qu’en cas de poursuite on n’applique pas la valeur inscrite sur les cases respectives des coureurs qui suivent…
Le jeu est très simple à jouer mais n'est pas très naturel avec cette possibilité de poursuivre le coureur placé devant soi, pour peu que le terrain de départ soit de la même couleur et qu'une case soit libre juste derrière le coureur qui est poursuivi. Ce qui est sympa, c'est le fait que le premier à jouer soit le plus à droite mais que le virage tourne à gauche (le centre est sur la gauche)...
Le jeu est très simple à jouer mais n’est pas très naturel avec cette possibilité de poursuivre le coureur placé devant soi, pour peu que le terrain de départ soit de la même couleur et qu’une case soit libre juste derrière le coureur qui est poursuivi. Ce qui est sympa, c’est le fait que le premier à jouer soit le plus à droite mais que le virage tourne à gauche (le centre est sur la gauche)…
En fin de premier tour de jeu, lors duquel tous les coureurs se sont déplacés exactement une fois (soit en jetant les deux dés, soit en poursuivant le coureur placé devant lui)...
En fin de premier tour de jeu, lors duquel tous les coureurs se sont déplacés exactement une fois (soit en jetant les deux dés, soit en poursuivant le coureur placé devant lui)…
Fin du deuxième tour de jeu et la ligne d'arrivée n'est plus qu'à quelques cases des coureurs placés aux avant-postes...
Fin du deuxième tour de jeu et la ligne d’arrivée n’est plus qu’à quelques cases des coureurs placés aux avant-postes…
Maitena et moi nous surpassons pour réaliser des jets de dés de folie, comme par exemple ci-dessus, avec un incroyable 3 réussi par ma fille ! Quelle poisse...
Maitena et moi nous surpassons pour réaliser des jets de dés de folie, comme par exemple ci-dessus, avec un incroyable 3 réussi par ma fille ! Quelle poisse…
Fin du troisième tour de jeu, avec déjà 5 coureurs ayant franchi la ligne. Ce n'est pas écrit dans la règle, mais il nous paraît logique de les retirer de derrière la ligne avant d'attaquer le quatrième tour, pour faire arriver les retardataires...
Fin du troisième tour de jeu, avec déjà 5 coureurs ayant franchi la ligne. Ce n’est pas écrit dans la règle, mais il nous paraît logique de les retirer de derrière la ligne avant d’attaquer le quatrième tour, pour faire arriver les retardataires…
Fin du quatrième tour et c'est finalement Joris qui aura encore un coureur à faire arriver lors d'un cinquième tour qui lui sera réservé...
Fin du quatrième tour et c’est finalement Joris qui aura encore un coureur à faire arriver lors d’un cinquième tour qui lui sera réservé…
La voiture balai peut passer, nos 16 coureurs ont -enfin- franchi la ligne.
La voiture balai peut passer, nos 16 coureurs ont -enfin- franchi la ligne.

Durée de la partie :45 minutes – Note de cette partie : 12 / 20

Scores de la partie :

Coureur 1 Coureur 2 Coureur 3 Coureur 4 Total
Joris (bleu) 50 32 18 8 108
Maitena (noir) 40 26 14 12 92
Leila (rouge) 30 28 22 16 96
Ludo le gars (vert) 35 24 20 10 89

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– Le côté un peu mythique de ce jeu Spiel des Jahres 1992, avec un esprit à l’ancienne mais moderne…
– La variété des parcours possibles et l’apprentissage progressif de la règle,
– La notion de poursuite,
– L’ordre de la course en commençant par la droite.

On a moins aimé
– Le hasard de dingue, avec ces satanés dés qu’on lance et qu’on subit (côté très désagréable et pas tactique pour un sou),
– La difficulté pour se souvenir si un coureur a déjà avancé ou pas, particulièrement lorsqu’un ou deux traînent,
– Une relative répétitivité des tours et le faible nombre de tours sur Paris – Roubaix,
– Certains points de règles qu’on n’a pas trouvé très clairs…

————————————————————————————————————

QUADS

Auparavant j'avais la version plastique de ce jeu, à présent la version bois, pourtant il m'aura fallu bien longtemps pour y rejouer... Je le présente à Joris, histoire que Maitena et lui puissent s'empoigner joliment ensuite...
Auparavant j’avais la version plastique de ce jeu, à présent la version bois, pourtant il m’aura fallu bien longtemps pour y rejouer… Je le présente à Joris, histoire que Maitena et lui puissent s’empoigner joliment ensuite…
Petit rappel succinct de la règle : le but est de pouvoir jouer à son tour, sous peine d'avoir perdu la partie ! Chacun dispose d'un set de carrés, à sa couleur (clair pour moi, foncé pour Joris), sachant que les parties avec des lignes sont neutres. A son tour, on doit placer exactement un carré sur le plateau, connecté à au moins un autre, et, évidemment, connecté correctement... ;-)
Petit rappel succinct de la règle : le but est de pouvoir jouer à son tour, sous peine d’avoir perdu la partie ! Chacun dispose d’un set de carrés, à sa couleur (clair pour moi, foncé pour Joris), sachant que les parties avec des lignes sont neutres. A son tour, on doit placer exactement un carré sur le plateau, connecté à au moins un autre, et, évidemment, connecté correctement… 😉
Au tout premier tour de la partie, chacun doit placer un carré neutre où il le souhaite. A noter que nous ne jouerons pas avec la variante qui impose de connecter correctement les carrés avec les bords du plateau (lignes horizontales ou verticales)...
Au tout premier tour de la partie, chacun doit placer un carré neutre où il le souhaite. A noter que nous ne jouerons pas avec la variante qui impose de connecter correctement les carrés avec les bords du plateau (lignes horizontales ou verticales)…
Voici notre "vrai" premier tour qui vient d'être réalisé...
Voici notre « vrai » premier tour qui vient d’être réalisé…
Ce jeu donne à penser, c'est clair, surtout qu'on n'a pas encore beaucoup d'idées stratégiques. En ce qui me concerne, cependant, je devine qu'il faut essayer de se créer des zones à sa couleur afin d'empêcher son adversaire d'y venir avec la sienne. Enfin, c'est un peu ce que j'essaie de faire...
Ce jeu donne à penser, c’est clair, surtout qu’on n’a pas encore beaucoup d’idées stratégiques. En ce qui me concerne, cependant, je devine qu’il faut essayer de se créer des zones à sa couleur afin d’empêcher son adversaire d’y venir avec la sienne. Enfin, c’est un peu ce que j’essaie de faire…
Joris n'a plus beaucoup de choix, ça sent bon pour moi... ;-)
Joris n’a plus beaucoup de choix, ça sent bon pour moi… 😉
Cette fois, c'est terminé : Joris ne peut plus jouer !
Cette fois, c’est terminé : Joris ne peut plus jouer !

Durée de la partie : 15 minutes – Note de cette partie : 17 / 20

Scores de la partie :

Bilan
Joris (foncé) défaite
Ludo le gars (clair) victoire

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– L’élégance du mécanisme et du but du jeu ultra-ciblé,
– Le matériel en bois de toute beauté,
– Les stratégies à développer pour se réserver des zones, à la Cathedral,
– La durée de la partie, invitant à la revanche…

On a moins aimé
– La difficile lecture du jeu et des possibilités, en raison des lignes horizontales et verticales, provoquant une sorte de mal de tête et laissant la porte ouverte à des erreurs de jugement malheureux,
– L’impression que, dans le style de jeu topologique, il y a mieux même si celui-ci est vraiment très sympa…

————————————————————————————————————

FUJI FLUSH X 5

Ah, ce jeu, il fait typiquement partie des jeux dont on enquille les parties ! Même si le hasard est très présent, en tout cas davantage que ce que je croyais lors de notre première série de parties l'hiver dernier), il se sort et se joue avec beaucoup de plaisir...
Ah, ce jeu, il fait typiquement partie des jeux dont on enquille les parties ! Même si le hasard est très présent, en tout cas davantage que ce que je croyais lors de notre première série de parties l’hiver dernier), il se sort et se joue avec beaucoup de plaisir…
La règle est expliquée en 1 minute et comprise en 30 secondes supplémentaires, ensuite c'est blagues et bonne ambiance au programme, avec couinements réguliers...
La règle est expliquée en 1 minute et comprise en 30 secondes supplémentaires, ensuite c’est blagues et bonne ambiance au programme, avec couinements réguliers…
Fin de la première manche, remportée par Tristan, alors qu'il me reste 4 cartes, 2 à Joris et 3 à Maitena...
Fin de la première manche, remportée par Tristan, alors qu’il me reste 4 cartes, 2 à Joris et 3 à Maitena…
Deuxième manche à nouveau remportée par Tristan !
Deuxième manche à nouveau remportée par Tristan !
Troisième manche, cette fois remportée par Maitena, alors que je suis toujours aussi mauvais...
Troisième manche, cette fois remportée par Maitena, alors que je suis toujours aussi mauvais…
Quatrième manche, remportée à nouveau par Maitena ! Du coup, c'est dernière à manche à venir pour déterminer peut-être qui de Maitena ou de Tristan est sacré roi du Fuji Flush ce soir...
Quatrième manche, remportée à nouveau par Maitena ! Du coup, c’est dernière à manche à venir pour déterminer peut-être qui de Maitena ou de Tristan est sacré roi du Fuji Flush ce soir…
Cinquième et dernière manche cette fois remportée par Joris ! Décidément, ce n'est pas du tout mon soir...
Cinquième et dernière manche cette fois remportée par Joris ! Décidément, ce n’est pas du tout mon soir…

Durée de la partie : 45 minutes pour 5 manches – Note de cette partie : 14 / 20

Scores de la partie :

Manche 1 Manche 2 Manche 3 Manche 4 Manche 5 Total
Joris 2 1 3 1 0 1 victoire
Maitena 3 3 0 0 4 2 victoires
Tristan 0 0 1 3 5 2 victoires
Ludo le gars 4 4 3 4 2 0 victoire

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– L’évidence totale de la règle,
– Le fun généré par le jeu,
– La possibilité de le mettre en place en quelques secondes et d’y jouer à un nombre très variable de joueurs : idéal pour les vacances…

On a moins aimé
– Le hasard quand même très très présent, car sans grosse carte, vous pouvez aller vous coucher…
– Le manque d’intérêt de combiner les cartes faibles à 4 joueurs ou moins, car on ne peut pas rivaliser avec des grosses (deux cartes 3, par exemple, seront battues par un simple 7, ce qui est très très fréquent)…

————————————————————————————————————

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


6 × cinq =