[22/01/2020] Rattus, Rattus – Pied Piper, Schüttel’s, Salade 2 Points X 2, Lama

Grosse, très grosse, après-midi jeux en ce mercredi de janvier, avec pas moins de 6 parties sur 4 jeux différents :
Rattus X 2 : une première partie pour faire découvrir ce grand ancêtre à Leila, avec la boîte de base uniquement, puis une seconde avec l’extension Pied Piper,
Schüttel’s : le jeu le plus hallucinant au niveau de son thème de ces dernières années, toujours autant apprécié par chez nous…
Salade 2 Points X 2 : LE jeu probablement le plus incontournable sorti à Essen 2019 et qui, je mets une grosse pièce sur lui, va remporter à Cannes, l’As d’Or Jeu de l’Année 2020. C’est un pari, mais je crois qu’il a toutes les chances de gagner, oui, vraiment…
Lama : un Knizia, en boîte métal magnifique, mmmhhh…. ça sent(ait) bon !

RATTUS et RATTUS – PIED PIPER

Arghhh des rats !!!
Découverte du jeu pour Leila et redécouverte pour moi après… 8 ans !!! On joue donc, d’abord, au jeu de base, avec les personnages de base. Normal quoi ! 😉
Dès le premier tour, Leila a compris que le roi était très important pour envoyer des cubes au château et, même si on commet l’erreur de ne pas empêcher cette action s’il y a des rats dans la région, tant pis…
Fin de premier tour, après que j’ai pris, de mon côté, le paysan…
Leila s’amuse beaucoup et elle s’adjuge le marchand, histoire de pouvoir modifier la place de ses cubes sur le plateau.
Et de mon côté, je mise sur le moine pour intervertir deux cubes. Non sans avoir pris le roi pendant un tour, histoire de ne pas le laisser à Leila toute la partie durant…
Ça va saigner en Espagne !!!
Bon, je survis avec deux unités ! Pas trop mal au final…
Leila va -forcément- remporter cette partie…
Résolution de la peste dans toutes les régions à venir…
Et voilà ! Ça a bien dézingué…
On remet le couvert avec le joueur de flûte de Hamelin, c’est-à-dire en ajoutant l’extension Pied Piper…
On opte pour le fait de choisir 3 tuiles chacun : une par type de personnage ! Voici donc nos 6 personnages pour la partie…
Et c’est reparti !
Leila s’amuse à utiliser l’empereur pour isoler complètement la péninsule ibérique, genre cordon sanitaire !!!
Fin de premier tour, alors que j’ai opté pour le serf, lequel me permettra de replacer 1 cube à chaque fois qu’au moins un cube adverse est victime de la peste sur mon tour… A tester !
Ah ? Moins contente ?
Elle ne mène plus trop la partie ma demoiselle… En effet, en couplant mes trois personnages, je parviens à placer des cubes un peu partout et beaucoup plus vite qu’elle !
Ça sent la fin…
L’Espagne n’est plus trop une terre qui fait rêver…
elle y croit encore ? Non, mais elle a adoré le jeu !
Il ne me reste plus que deux cubes. Fort mon deuxième personnage pour placer un cube où je suis majoritaire, ça aide…
Fin de partie, en raison de la totalité de mes cubes placés. On va passer à la résolution de la peste partout où elle doit s’appliquer…
Bilan final… 😉

Durée de ces parties : 30 minutes + 45 minutes – Note de ces parties : 18 / 20

Scores de la première partie :

Plateau Château Total
Leila (bleu) 6 7 13
Ludo le gars (vert) 2 3 5

Scores de la deuxième partie :

Plateau Château Total
Leila (bleu) 4 4
Ludo le gars (vert) 16 16

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– Le côté jeu qui n’a pas vieilli,
– La variété inouïe des personnages,
– La richesse du jeu, avec une règle vraiment simple et agréable,
– L’envie d’y revenir, maintenant que j’y suis revenu et que j’y ai initié ma ch’tiote !

On a moins aimé
– La place du hasard, parfois avec les rats…
– L’oubli, une nouvelle fois, d’appliquer la bonne règle pour envoyer des cubes au château…

————————————————————————————————————
SCHÜTTEL’S

Schüttel’s : le jeu improbable où on lance des nains !
Mise en place du plateau : le village de Thunes les Bourses !
Plus près du cornet, je suis le premier joueur…
Et Leila alimente la zone centrale 😉
Ça valdingue de partout !
Des coups sont à tenter : les lieux 4 ou 5 ? le 14 ?
Oh la vilaine qui réussit un -gros- gain de 250 !
La partie s’arrêtant quand nous n’aurons plus de cylindre ou quand la piste des cylindres sera pleine, on s’en rapproche…
Elle est dégoûtée, ma ch’tiote, que j’ai réussi à laisser dans le cornet un seul nain, me permettant, ainsi, d’empocher l’ensemble de la pile centrale…
Ça sent la fin…
Oui, cette fois c’en est fini, mais c’est bien Leila qui a une pile de 100 égale à ma pile de 10… Argh…

Durée de cette partie : 15 minutes – Note de cette partie : 17 / 20

Scores de la partie :

Total
Leila (orange) 1110
Ludo le gars (vert) 860

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– Le thème du jeu !
– Ma version pimpée avec les jetons style poker en lieu et place des sales billets mis à disposition dans la boîte,
– La durée hyper condensée de la partie, pour un plaisir maximal,
– L’envie d’y revenir, souvent

On a moins aimé
– Les billets de banque dans la boîte, avec des valeurs, en plus, pas du tout adaptées au jeu…

————————————————————————————————————
SALADE 2 POINTS X 2

Point Salad, ou plutôt Salade 2 Points en bon français, va -enfin- être rejoué, dans une splendide version boîte métal plus compacte que celle d’origine ! Bravo Gigamic…
Petite vue comparative des deux boîtes. Laquelle emporteriez-vous en vacances vous ? 😉
Et, ce qui est par contre étonnant, c’est que les cartes françaises paraissent plus fines que celles d’AEG, mais, quand on les positionne côte à côte, on voit que c’est l’inverse !!! Et en plus la VF n’a pas encore été jouée, donc les cartes sont neuves…
Allez, c’est parti avec les écarts de cartes à faire puisque nous sommes 3 joueurs…
Premier étalage…
A noter que nous avons éclairci, avant la partie, trois points de règles litigieux… Le premier concernait l’intitulé de ces cartes-là : « Le moins de ». Le fait d’en avoir 0 est valable et fait marquer la carte, donc avec 0 tomate, ci-dessus, le joueur marquerait 7 PV à la fin…
Fin de premier tour…
Deuxième point de règles éclairci, suite à la réponse d’un des auteurs sur BGG : le terme « pair » ne concerne pas la valeur 0, ce qui veut dire que celui qui prendrait cette carte marquerait 0 PV avec 0 carotte, 3 PV avec 1 carotte, 7 PV avec 2 carottes, etc…
La partie est toujours aussi agréable, comme en témoigne l’engouement ambiant ! 😉 😉 😉
Fin de partie, on va passer au décompte ! A noter notre troisième éclaircissement « litigieux » : l’action « retourner une carte de décompte sur sa face légume » se fait, optionnellement, en plus d’une des deux actions de base et pas à la place d’une d’entre elles…
Deuxième partie successive. Ah, l’engouement semble se renforcer… 😉
Fin de premier tour.
Leila est -très- en forme ! Il faut dire que jouer avec papa et maman n’arrive pas tous les jours…
Julie aime beaucoup ce jeu. Si, si… 😉
Il faut un peu de place, hein…
Fin de partie et décompte à venir…

Durée de ces parties : deux fois 20 minutes – Note de ces parties : 18 / 20

Scores de la première partie :

Détails Total
Leila 32 32
Julie 20+10+9 39
Ludo le gars 7+7+21+8 43

Scores de la deuxième partie :

Détails Total
Leila 7+7+3+16 33
Julie 15+15+7+12 49
Ludo le gars 15+8+8+10+8 49

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– L’évidence du jeu, encore et toujours !
– Les 3 points éclaircis (voir dans le compte-rendu) afin de jouer encore plus correctement à ce best seller qui fera date (un peu comme Non Merci il y a quelques années),
– Le format de la boîte Gigamic et son côté métallique très très classieux, emportable partout…

On a moins aimé
– ?

————————————————————————————————————
LAMA

Dernier jeu découvert ce soir, dans une autre splendide boîte métal : un tout nouveau Knizia !
Les cartes, arc-en-ciel, sont vraiment chouettes ! On va avoir à faire à un jeu de défausse, qu’on pourrait apparenter à un Uno, avec une main de départ de 6 cartes, de valeur 1 à 6 ou Lama.
Une carte est retournée à côté de la pioche, ici un Lama. Le joueur actif a le choix entre trois options :
– Poser une carte de même valeur ou supérieure de 1 (un Lama se pose sur un 6 ou un autre Lama, un 1 sur un Lama ou un autre 1),
– Piocher une carte,
– Se retirer de la manche en mettant ses cartes restantes devant lui face cachée.
Comme le but du jeu est de terminer, après plusieurs manches, avec le moins de points possible, il faut savoir s’arrêter, parfois, de piocher. Ci-dessus, je décide de me retirer de la manche en plaçant mes deux dernières cartes face cachée sur la table. Leila et Julie peuvent continuer à jouer comme si de rien n’était…
… et elles ne s’en privent pas, augmentant tour à tour leur main ou posant une carte. Le souci c’est qu’elles peuvent, ainsi, jouer longtemps et peut-être parvenir l’une ou l’autre, voire quasiment les deux, à 0 carte…
Au final de cette manche, Julie a réussi à tout poser, tandis que Leila n’avait plus qu’une carte. Leila marque 2 PV, Julie 0 et moi 5 (on marque chaque valeur 1 fois). Pour s’en souvenir, on prend un jeton blanc par PV, ou un jeton noir par Lama car ils valent 10 PV).
La seconde manche débute alors, avec une nouvelle distribution de cartes…
Et ainsi de suite, de manche en manche, sachant qu’on a vraiment l’impression de ne rien maîtriser du tout, surtout quand vous êtes le premier à passer et que les deux autres s’entendent… Sans parler de cette règle incroyable qui permet au joueur ayant tout posé de défausser un jeton de son choix en sa possession ! Oui, vous avez bien lu : soit un de 10 PV soit un de 1 PV, en fonction de ce qu’il a !!! Je n’en reviens toujours pas… 🙁
Pffff…. Je crois qu’on ne va pas aller au bout de la partie…
Oui, c’est fait, allez on range ! Après 6 manches, nos scores étant de 0, 0 et 7, on ne s’imagine pas jouer jusqu’au bout de la nuit pour que l’un de nous atteigne 40 PV !!!

Durée de cette partie : arrêtée au bout de 30 minutes – Note de cette partie : 🙁

Scores de la partie : inutiles

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– La splendide boîte métal, avec le lama en relief qui donne clairement envie d’être emportée partout,
– Le principe de base de se défausser de ses cartes, malheureusement plombé par d’autres points très très étranges…

On a moins aimé
– La non-envie de terminer la partie car elle allait s’éterniser,
– La règle qui permet aux autres de continuer à jouer quand un joueur s’arrête,
– La règle de défausse du jeton de son choix (voir le compte-rendu),
– La non-maîtrise de quoi que ce soit (à la Uno, très clairement, mais là, c’est un Knizia quand même)…

————————————————————————————————————

5 commentaires à propos de “[22/01/2020] Rattus, Rattus – Pied Piper, Schüttel’s, Salade 2 Points X 2, Lama”

  1. moi aussi pour LAMA, nous n’avons pas fini la partie et j’ai relu plusieurs fois la règle en Français et Anglais pour voir si je n’avais pas loupé un point qui expliquerait le tout mais non, incompréhensible,

  2. Tiens, c’est rigolo… Rattus je l’ai découvert ce WE (mieux vaut tard que jamais…) et j’ai été très agréablement surpris: j’adore ces jeux ( si rares…) qui parviennent à maintenir un équilibre si fin et subtil entre l’intérêt (très malin sans être prise de tête), l’épure (abstrait sans être ni froid, ni dénué de cohérence thématique), l’interaction (omniprésente sans être (trop) violente), le fun (tendu et incertain sans être (trop) chaotique), temps de jeu parfait pour un jeu de ce type (ni trop long, ni trop court), etc. Bref, une très belle réussite et merci une fois de plus pour tes CRs!

    • Merci de ce retour palferso !
      Pour Rattus, d’ailleurs, si tu en as l’occasion, je peux te garantir qu’en y adjoignant l’extension Pied Piper, on passe de très bon à très très bon, tant les tuiles de personnages peuvent se combiner joyeusement.
      J’ajouterais à ta litanie de louanges que le jeu est très beau !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


8 × deux =