[22/05/2020] Robinson Crusoé – Sauvons Jenny !

Après avoir survécu au précédent scénario Les Naufragés, mais sans en accomplir les conditions de victoire (avoir 5 tas de bois et maîtriser le feu), nous nous étions mis d’accord pour choisir un autre scénario si nous n’étions pas morts !
Consultant le sujet dédié sur Tric Trac, ici, pour mesurer la difficulté intrinsèque de chaque scénario, j’ai conseillé à Leila qu’on essaie le scénario n°3. Voici, donc, Robinson Crusoé – Sauvons Jenny !

ROBINSON CRUSOÉ – SAUVONS JENNY !

Et oui, déjà la 5ème, avec cette fois la découverte du scénario Sauvons jenny ! Pour info, c’est la fille du capitaine quand même…
Petite mise en bouche du scénario, avec ces deux étapes : d’abord aller chercher Jenny avec un radeau, elle qui est isolée sur un rocher et qui perd 2 PV par nuit ; ensuite s’enfuir avec elle à bord d’un canot de sauvetage que nous allons construire de nos mains ! Le tout en 8 tours de jeu maximum…
Pour démarrer nous avons une pipe et du tabac, pour empocher 2 jetons de détermination à chaque fois, ainsi qu’une misérable bouteille vide, laquelle nous octroie deux tessons de bouteille à 1 niveau d’arme temporaire à chaque fois…
Sur la gauche, vous pouvez voir les deux inventions fondamentales pour cette partie : le radeau et le canot de sauvetage…
Les coups programmés au premier tour : nous décidons d’explorer comme des malades, en espérant que nous aurons trois totems pour obtenir, directement, la précieuse corde. Et, de plus, cela devrait nous fournir des animaux que nous pourrons aller chasser, pour obtenir de la peau et faire de la palissade (après l’abri), parce que là, dans ce scénar, ce n’est pas le toit qui a l’air crucial, mais bel et bien la palissade, la moitié des cartes d’événements nous en faisant perdre 1 niveau à chaque fois (présence du livre dessus = tempête)…
Joli coup mademoiselle Leila ! Parfait pour qu’on y déplace le camp dans la foulée, avec une ressource de nourriture et un bois… ET, surtout, avec le premier totem recherché !
Nous réussissons nos trois explorations et nous plaçons les jetons 1, 2 et 3 sur les tuiles, ce qui nous aura affaiblis sur les deux premières mais carrément renforcés sur la troisième !
La situation des inventions / butin / camp à cet instant…
On ne s’arrête pas, avec une quatrième tuile explorée et un 4ème totem !
Leila lit une nième carte d’événement…
Nous accusons un petit coup de mou, n’ayant pas pu aller chercher Jenny avec le radeau que nous n’avons d’ailleurs pas encore construit (tour 3), parce que, en fait, on doit gérer d’autres priorités toutes aussi urgentes, genre le niveau d’arme et la nourriture…
On devrait faire attention quand même : Jenny baisse en PV… Du coup, opération radeau en construction !
De mon côté, je m’en vais -doublement- à la chasse…
Et un chamois tué, un !
On a construit le radeau au tour précédent, et, là, Leila et Vendredi ont été sauver Jenny !!!
Par contre, elle n’est pas très en forme ma ch’tiote fillote avec ses quatre blessures localisées qui reviendront sous forme de cartes…
Ça, ça fait du bien…
Le souci avec Jenny, c’est qu’elle doit manger lors de chaque nuit et, cela, sans faire autre chose que de se reposer pendant la journée ! On est bien gentils quand même…
Leila n’a plus qu’un seul PV à ce moment du jeu et elle rate son jet de dés d’exploration en se faisant une blessure mortelle !!! Sauf qu’elle peut relancer un dé en défaussant deux jetons de détermination…
Elle relance évidemment celui de la santé et, Ô miracle, elle s’en sort !!! Ça passe limite à chaque fois dans ce jeu…
Nous en sommes au 7ème tour et nous programmons nos actions pour ce qui semble être notre dernier tour vivants… En effet, nous en sommes tous à 1 PV, sans compter Jenny…
Je me fais un tapir, ce qui nous rapproche, paradoxalement de la victoire : il nous octroie 1 peau (notre 4ème) !!! Il ne nous manque plus que deux bois, ce que nous avons programmé avec ma récolte à venir avec le sac…
Quoi, quoi, quoi !!! C’est un misérable dé de récolte qui va nous faire perdre cette partie ??? Avec ce dé de blessure, le seul sur les 6 faces du dé gris soulignons-le, je perds mon dernier PV, sans réussir, pour autant, à récolter les 2 bois ! D’où les deux jetons détermination que je viens d’empocher (mais sans droit de les utiliser pour relancer le dé de vie, d’après ce que nous avons compris dans la règle)…
Vue finale de notre camp, relativement limite limite, mais ce n’est pas le plus important dans ce scénario où la météo est plus clémente (sauf la tempête et la palissade qui tombe)…
Ça se joue à trois fois rien puisqu’il ne nous manque que deux bois… J’explique.
– Il aurait fallu que je réussisse ma récolte sans blessure,
– Ensuite, le dé rouge de la météo aurait dû rester vierge (2 chances sur 6),
– Enfin, la carte d’événement piochée n’aurait pas dû contenir de livre (sinon perte d’un point de palissade, requête non validée, donc perte d’un PV par joueur), sans parler des cartes avec « ? » de vieilles blessures (celles de Leila)…
La vue de notre zone explorée, assez large pour une fois…
Vendredi n’avait plus qu’un seul PV lui aussi, avec un dé relancé, contre deux jetons de détermination, pour ne pas mourir peu avant. Et Leila n’est pas mieux avec son unique PV… Jenny, elle, en a un de plus. Pas glorieux, mais ça aurait pu le faire !!! 🙁

Durée de cette partie : 2 heures – Note de ces parties : 17 / 20

Scores de la partie :

Bilan
Leila (exploratrice) + Vendredi + Ludo le gars (cuisinier) Défaite au 7ème tour avec seulement deux bois manquants

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– La nouveauté déployée par ce scénario, plus facile, à priori, que le premier de la boîte,
– L’impression qu’on était si près

– L’envie d’y revenir !

On a moins aimé
– Une certaine frustration de perdre à chaque partie qu’il faut apprendre à gérer…

————————————————————————————————————

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


2 × = deux