[22/05/2021] My City – Épisodes 4 5 6, Pikoko, Trek 12 X 3

Seconde séance sur My City de monsieur Knizia, sorti chez Iello, avec la découverte des épisodes 4, 5 et 6, autrement dit le volet 2 de la campagne qui se jouera en 8…
Ensuite, on découvre un jeu de Brain Games non encore joué, à savoir Pikoko.
Enfin, on fait un peu de sport pour éliminer toutes nos toxines du jour, avec trois manches successives de notre jeu du moment (en dehors de nos gros jeux : The Colonists, Tapestry et autre Maracaibo), à savoir Trek 12.
Bonne lecture !!!

MY CITY – ÉPISODES 4 5 ET 6

Suite de notre exploration du jeu legacy My City de Reiner Knizia, avec les épisodes 4, 5 et 6 au programme ce jour…
L’enveloppe du chapitre 2, donc, s’intitule « Les églises ». On voit bien ce que l’on va devoir construire, tiens !
Révélation du contenu…
L’idée générale de ces trois épisodes que nous allons d’affilée est de nous faire placer des églises qui devront impérativement être construites sous peine de devoir arrêter sa partie ! Ainsi, dans l’épisode 4 nous allons chacun devoir placer 3 églises, dans l’épisode 5 nous allons devoir en placer une de plus (obtenue en fin d’épisode 4 en fonction de son classement) et, dans l’épisode 6, nous n’aurons pas le droit de refuser, non plus, de construire un quelconques bâtiment ! Ça promet…
Amusant démarrage avec le tirage de la grande église de taille 5 à placer…
Comme toujours, l’ambiance est au rendez-vous !
L’une des nouveautés de cet épisode est également la carte qui élimine la carte suivante, nous obligeant à défausser le bâtiment correspondant (le grand jaune ci-dessus)..
Fin de partie avec ce très joli plateau pour Fabrice…
Celui de Leila…
Et le mien, pas franchement formidable…
On attaque très rapidement l’épisode 5.
Arghhh !!! Je couine… La carte piochée me contraint à défausser ce petit bâtiment rouge qui aurait si bien été entre l’église et mes deux puits ! 🙁
Fin de partie pour Fabrice, franchement doué dans ce jeu…
Celui de Leila…
Et le mien…
Étant dernier de l’épisode, je récupère un autocollant de valeur 5 à coller sur une de mes églises : je choisis la grande, pensant qu’elle aurait plus de chance d’être touchée par un bâtiment de chaque couleur pour me faire scorer 5 PV…
En route pour l’épisode 6, le dernier du jour…
Jeu sérieux, certes, mais aussi où on se marre bien. Là, par contre, on est au taquet au niveau réflexion : on n’a pas le droit de refuser le moindre bâtiment !!!
Fabrice craignait que ce grand C jaune sorte et… c’est le cas ! 😉
Du coup, comme il ne peut pas le placer, il est contraint d’arrêter sa partie, bien avant Leila et moi (pour une fois !)…
Au final, ce sera ce bâtiment qui nous obligera, ma fille et moi, à arrêter également la partie…
Ses yeux veulent tout dire ! 😉
Le plateau de Fabrice dans sa configuration finale…
Celui de Leila…
Et le mien…

Durée de ces parties : 50 minutes puis 35 minutes puis 30 minutes – Note de ces parties : 15 / 20

Scores de la première partie :

Piste Arbres Rochers Prairies vides Couleurs Puits Total
Fabrice (ours rouge) 5 11 0 -8 5+4+2 4 23
Leila (cerf orange) 5 11 -2 -12 3+4+3 0 12
Ludo le gars (loup gris) 6 2 -2 -8 5+4+4 8 19

Scores de la deuxième partie :

Piste Arbres Rochers Prairies vides Couleurs Puits Églises Total
Fabrice (ours rouge) 9 7 0 -5 3+6+6 4 3 33
Leila (cerf orange) 7 11 0 -9 3+5+4 0 3 24
Ludo le gars (loup gris) 4 8 0 -9 5+5+4 4 3 24

Scores de la troisième partie :

Piste Arbres Rochers Prairies vides Couleurs Puits Églises Total
Fabrice (ours rouge) 10 10 -4 -18 2+2+3 0 3 8
Leila (cerf orange) 10 10 -2 -8 3+2+3 0 6 24
Ludo le gars (loup gris) 10 4 -6 -7 2+3+6 4 9 25

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– Les règles qui se rajoutent les unes aux autres même si… ça peut faire peur d’avoir tout à comboter !!!
– La rapidité des parties, surtout en raison de leur intensité qui requiert de ne pas faire n’importe quoi…
– Les bonnes idées qui s’ajoutent, notamment l’interdiction de refuser un placement lors de l’épisode 6. On a adoré celui-ci..
.

On a moins aimé
– Une répétitivité qui nous inquiète un peu, même si, pour le moment, on se laisse faire, motivés pour aller plus loin dans la campagne…
– Le côté abstrait toujours omniprésent,
– Un certain côté « ça se joue sur rien », comme pour le dernier épisode, en fonction de ce qui sort comme carte de bâtiment.
..

————————————————————————————————————
PIKOKO

Découverte d’un jeu qui se trouvait, malheureusement, sur ma pile de la honte…
Nous voici sur un jeu à la Hanabi, mais non coopératif, sur lequel on voit la main de cartes des autres mais jamais la sienne.
On a affaire à un jeu de plis, 8 en tout par manche (le jeu en compte trois), dans lequel on mise sur le nombre de plis qu’on pense être réalisés par chaque joueur. Ci-dessus, Fabrice et Leila place devant moi un nombre de jetons à leur couleur correspondant au nombre de plis qu’il me voit faire. Sachant que c’est Leila qui jouera ma main de cartes…
Le jeu est vraiment superbe, avec ces paons qui font la roue… de nos cartes ! Pour que les choses soient claires, donc, sachez que nous pensons tous que Fabrice fera 2 plis et Leila 3, alors que je suis resté plus prudent pour moi-même sur ma propre offre en n’en mettant que 2 sur moi contre 3 pour mes adversaires. C’est ce nombre de jetons qui censé indiquer la « force potentielle » d’un joueur…
Le début d’un tour de jeu est toujours le même : son voisin de droite joue une carte pour soi (donc Fabrice pour Leila), puis les joueurs font de même dans la foulée (donc Leila pour moi et moi pour Fabrice) en respectant des règles basiques et classiques (au moins ça …) :
– On doit suivre à la couleur si on peut,
– Si on ne peut pas, on a le choix entre couper avec la couleur d’atout (tirée au début de la manche) et « pisser », sans contrainte autre.
Évidemment, le joueur qui aura fait le pli placera le pli devant lui et son voisin de droite aura l’honneur de le faire rejouer dans la foulée pour démarrer la ronde suivante.
Petit exemple, donc : Fabrice a placé le 2 violet de Leila, elle a choisi mon 6 violet dans ma main et j’ai placé le 3 violet de Fabrice. Je fais donc le pli. Leila va enchaîner en choisissant une carte de ma main pour la suite…
Fin de la manche après 8 rondes jouées : Fabrice a fait 2 plis (on a tous eu raison), Leila 2 également (et on s’est tous plantés) puis j’en ai fait 4 (ils ont eu raison mais pas moi).
Au niveau des scores notés, c’est très simple :
2 PV par pari réussi exactement + 1 PV par pari presque juste (+/- 1 d’écart).
Ensuite, on regarde si la carte de confiance jouée (à sa couleur) est correcte précisément : 3 PV si oui, -1 PV sinon.
Le tout est reporté sur le bloc de scores et on se lance dans la seconde manche…
Fabrice donne les cartes…
Les paris joués pour la deuxième manche sont tous identiques et ça, clairement, ça m’inquiète beaucoup… Ne va-t-on pas, souvent, se retrouver dans ce type de situations et ne pas pouvoir créer des écarts ?
Fin de la deuxième manche et… tout le monde a gagné ! Même la carte de confiance fonctionne de manière identique pour tous !
On y va pour la troisième et dernière manche, celle où, enfin, les paris ne sont pas du tout les mêmes !
Jugez par vous-même…
Et fin de partie où Fabrice et moi n’avons pas joué de carte de confiance avec +3 PV / -1 PV mais plutôt +1 PV dans tous les cas…
Là, je me suis bien vautré !
Calculs finaux…
Que le jeu est beau quand même ! Bluffant, quoi…

Durée de cette partie : 1 heure – Note de cette partie : 14 / 20

Scores de cette partie :

Manche 1 Manche 2 Manche 3 Total
Fabrice (jaune) 8 9 6 23
Leila (violet) 4 9 3 16
Ludo le gars (rouge) 7 9 1 17

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– La qualité hallucinante des paons de plastique : quel régal ces chevalets !!!
– Le côté « jeu qui nous emmène sur des espaces inexplorés » : jouer la main de son voisin, quand même, pas si fréquent ! 🙂
La simplicité de la règle : on suit à la couleur, sinon peut couper ou pisser,
– La notion de paris sur les plis des autres, toujours bien plaisant…

On a moins aimé
– La crainte que l’on arrive à des égalités trop nombreuses quant aux jetons placés de manière identique chez les autres joueurs,
– La prise de tête qui s’installe, car entre jouer des paris, jouer les cartes des autres, essayer de compter / d’estimer ce qu’il faut faire, on n’est pas sorti de l’auberge (presque trop !),
– Le chaos, quand même : que maîtrise-t-on vraiment ?

————————————————————————————————————
TREK 12 X 3

Le dieu Trek 12 à son apogée ! On y retourne pour une série de trois ascensions donc une première vraie expédition, sans les cartes à effets cependant…
Ce n’est pas seulement l’heure des cahuètes… 😉 😉 😉
Oh la la, l’ambiance ! 😉
Pas trop vilain départ pour moi à Dunai…
Calcul des premiers scores…
Et voilà ce que ça donne, avec une Leila des grands (très grands même) jours ! Pensez : elle bat le record sur ce plateau et s’adjuge non seulement la victoire mais également l’étoile spéciale du Hall of Fame !!!
On redémarre sur Kagkot…
Fabrice n’en croit pas ses yeux et demande l’arbitrage vidéo pour valider la deuxième performance non neutre de Leila… 😉
Et le verdict tombe : Leila nous enfume ce soir !!!
On terminera sur l’ascension du Dhaulagiri avec ce premier lancer de dés…
Ça rigole à tous les étages… 😉
Et ça calcule !
Ah, au final, enfin, j’en remporte une ce soir, avec des scores au couteau entre nous trois !
Le bilan global des étoiles empochées sera visible un peu plus bas…

Durée de ces parties : trois fois 35 minutes – Note de ces parties : 19 / 20

Scores de la première partie sur Dunai :

Total
Fabrice 57
Leila 79
Ludo le gars 69

Scores de la deuxième partie sur Kagkot :

Total
Fabrice 66
Leila 81
Ludo le gars 52

Scores de la troisième partie sur Dhaulagiri :

Total
Fabrice 81
Leila 80
Ludo le gars 83

Bilan de l’expédition en étoiles :

Total
Fabrice 5
Leila 13
Ludo le gars 9

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– Le super plaisir qui ne se dément pas,
– Voir Leila nous mettre minables, ainsi, alors que, jusqu’alors, elle n’était pas au top sur ce jeu ! Ça donne envie qu’on y rejoue ensemble moult fois… à Oléron ?

On a moins aimé
– ?

————————————————————————————————————

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


× deux = 4