[22/05/2022] Burgle Bros, Raise

Avec la venue de mon poto Sylvain, alias Lucarty, en notre demeure ce dimanche de mai, nous allons nous adonner à deux jeux bien sympas… surtout le premier dont je lui avais tant vanté les qualités : Burgle Bros.
Il faut dire que, après s’être bien retrouvés, ludiquement et humainement, depuis la fin de l’année 2021, il m’avait avoué être plutôt attiré par les jeux coopératifs (en plus des jeux de rôle qui le motivent encore davantage aujourd’hui).
Ce jeu exceptionnel de Tim Fowers en était un tellement bon ambassadeur qu’il ne pouvait pas passer à côté !
Ensuite, comme la partie précédente n’a pas été aussi longue qu’escomptée (vous lirez…), nous nous terminons sur un petit Raise toujours aussi kitsch, moche, mais très très sympa !!! Pour lui, enchériste jusqu’auboutiste, ça devrait juste être parfait !!!

BURGLE BROS

Et là, y’a rien ???
Le jeu est installé, avec son immeuble mythique (je rappelle que c’est celui que l’auteur et éditeur Tim Fowers a utilisé à Essen pendant les 4 jours du salon en 2018) !!!
Voici nos trois personnages incarnés ce jour : L’Acrobate pour Lucarty, La Bricoleuse pour Leila et L’Escroc (qui n’en a que le nom, au vu de sa pitoyable prestation ce soir…) pour moi… Nous les avons tous choisis côté « de base ».
Les Burgle Bros sont dans la place. Et c’est pas mal que la première tuile soit un verrou, ça évitera de l’avoir plus tard !
Chacun a joué son tour et, pour ralentir les déplacements du garde au RDC, je suis monté directement au 1er étage. Franchement ça va piquer : je vais perdre, direct, un premier jeton de discrétion !!!
Fin de premier grand tour de jeu…
Sylvain / Lucarty veut aller m’aider et, contre toute attente, c’est pire : le garde va venir me toucher une seconde fois avant que j’ai joué mon second tour de jeu ! Un truc de fou et jamais vu…
Euh… Je ne peux toujours pas sortir de mon angle de l’étage et ça fait C_IER !!!
Du coup (comme dit si bien et si souvent Leila), je ne peux pas effectuer d’action (hormis offrir un déplacement à un partenaire, ce qui est le pouvoir de mon personnage), je dois donc piocher une carte d’événement : ça va, ça passe…
Un peu après…
Le coffre du premier étage ayant été localisé et un premier dé placé, il va peut-être falloir commencer d’essayer de l’ouvrir même si une tuile n’est pas encore retournée : D1… Cela me fera croire que je m’en sors mieux à présent (oui, nous sommes au premier étage) !
Leila lance les dés pour le coffre du RDC…
Et elle finit par cracker ce coffre !
Elle récupère un lingot d’or, ce qui tombe vraiment super bien par rapport au fait que Lucarty va devoir se charger du second et qu’ils sont sur la même tuile !!!
Dans la foulée, clairement, on va affoler les gardes : je cracke le coffre du premier étage !!!
Mes éléments récupérés sont plutôt super (le stéthoscope) et ultra nul (le buste de Néfertiti va m’empêcher d’utiliser l’autre)…
Je joue d’ultra malchance ou bien ? 🙁
Bon, là, clairement, on en a fini avec cette tentative totalement avortée par ma faute mais je ne pouvais rien faire (et c’est l’avis partagé par Leila et Lucarty)…

Durée de cette partie : 1 heure 30 minutes – Note de cette partie : 19 / 20

Scores de cette partie :

Bilan
Lucarty (L’Acrobate) + Leila (La Bricoleuse) + Ludo le gars (L’Escroc) Défaite avec 3 jetons de discrétion pour Lucarty, 3 pour Leila et 0 pour moi (pris par la patrouille) !

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– L’ancrage thématique ultra-bien rendu et vraiment jouissif, (surtout avec les musiques issues de Melodice),
– Qu’on perde ou qu’on gagne, on aura vécu un pu_ain de bon moment !
– Les divers pouvoirs des personnages et on les expérimente à chaque partie,
– L’immeuble, juste 😉 😉 😉

On a moins aimé
– L’enchaînement de mauvais feeling pour moi aujourd’hui, mais, franchement, qu’y faire ?

————————————————————————————————————
RAISE

On se finit sur ce petit Raise, un vrai jeu d’enchères et, comme je sais que Lucarty est un tueur dans ce type de jeux, allez, à fond !!!!
Je suis là aussi !
Nous misons des cartes pour empocher les 11 PV de la carte + les PV indiqués sur les cartes que chacun aura jouées à l’issue de la manche. Toujours les mêmes dilemmes : si on joue des cartes à fond perdu, elle sont pour les autres ET on n’a qu’un stock limité de cartes pour l’ensemble de la partie…
La première carte (le premier lot si vous préférez : 11 + 4 = 15 PV) est remportée par votre serviteur !
Et la partie se poursuit toujours dans une si belle ambiance…
Oui, das le Paradis Jeux, il ne pourrait en être autrement…
Leila couine au moment où elle doit lâcher l’affaire, alors que Sylvain s’en frotte les mains ! Clairement, il a su faire avec seulement trois lots remportés et une éclatade totale !!!
Fin de partie… ou presque !
Cette fois, ça y est, c’en est fini, et Lucarty nous atomise avec ses cartes 19 +18 +15 sans compter celles des lots remportés et celles de sa main ! Bravo Sylvain, tu as bien progressé dans la technique des enchères !!! 😉 😉 😉

Durée de cette partie : 45 minutes – Note de cette partie : 15 / 20

Scores de cette partie :

Points empochés Cartes en main Total
Lucarty (marron) 120 8 128
Leila (naturel) 73 7 80
Ludo le gars (noir) 47 10 57

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– Oh les scores !!! Ça change des jeux où les scores se tiennent en 1 ou 2 points et c’est très rafraichissant !!!
– La finesse du système d’enchère et le nombre de cartes par set calculé pile poil,
– Le fait de voir Lucarty remporter un jeu de ce type, sans qu’il claque tout ce qu’il a ! Chapeau bas l’ami !!! 😉
– Le fun, tout simple, un peu à l’ancienne, que ce jeu procure…

On a moins aimé
– L’impression de ne pas pouvoir maîtriser autant de choses qu’on l’aurait voulu,
– Le jeu pas facilement sortable quand même…

————————————————————————————————————

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


huit − 6 =