[22/02/2009] Auf die Schatze, Fertig, Los !

Haba proposait à Essen 2008 un nouveauté surdimensionnée d’un jeu de Roberto Fraga (déjà, ça en dit long 😉 baptisée : Auf die Schatze, Fertig, Los ! ce qui pourrait bien se traduire par : A vos Trésors, prêts, partez !
Dans ce jeu, qui appartient depuis à Maitena, chacun devra collecter un maximum de trésors en un minimum de temps. On est dans un jeu à la frontière entre Arriba (pour le côté rapidité) et Can’t Stop (pour le côté savoir s’arrêter avant qu’il ne soit trop tard). La grosse boîte, fort séduisante, fait un tabac à la maison, même s’il faudra un peu de temps aux plus jeunes pour glaner des trésors en pagaille…

 

AUF DIE SCHATZE, FERTIG, LOS ! :


 

 


Avec son look de piraterie et autre recherche de trésors, ce jeu cache un jeu de rapidité (réaliser des défis en temps limité, environ 1 minute décomptée par un sablier) et de prise
de risque (avant d’attaquer un autre défi, en retournant une carte, on doit se décider à le faire, ou non, sous peine de perdre tous les trésors acquis ce tour)…

Le plateau de jeu accueille les divers défis du jeu : placement d’animaux sur des numéros, s’emparer le premier d’un animal précis, mémory, obtention d’une face précise au dé,
empilement de cubes ou encore imiter un animal…

Chaque joueur aura 3 tours pour ramasser des trésors. Comme chaque défi provient d’une carte, et que chacun n’est pas récompensé du même nombre de pièces d’or, on peut cependant
couiner si on ne pioche que des défis de faible valeur…

Exemple par l’image animée d’une séquence de prise de trésors par Tristan…

Exemple numéro deux, par Maitena, d’une tentative avortée car trop gourmande en regard de l’épuisement du sablier…


Julie aura souvent pioché des défis liés à l’empilement de cubes : trop facile pour les adultes, ce jeu est très adapté aux plus jeunes et Tristan et Maitena n’arrêtent pas d’y
jouer depuis…

Exemple numéro trois, avec Tristan, lequel aura souvent eu les animaux à placer sur des numéros et des mémory. On voit que le jeu peut exciter les foules, toujours à même de
réclamer la défaite d’un autre joueur 😉


Bientôt la fin de partie, puisque c’est Julie qui s’y colle et qu’elle est la dernière joueuse. A noter qu’ensuite chacun additionnera la valeur de ses cartes en pièces d’or pour
avoir son score final…
Bilan synthétique :

On a aimé
– Le fun pour les plus jeunes, qui s’enflamment et paniquent à tout bout de champs,
– Les vertus pédagogiques de ce jeu, qui combine intelligemment diverses activités de motricité fine,
– L’excellente idée de Roberto Fraga, d’avoir combiné la prise de risque à un jeu de rapidité (pourquoi cela n’avait pas été pensé avant, que je sache ?),
– Les composants du jeu : très bonne facture, il y a même une boîte pour ranger les cartes !

On a moins aimé
– La trop grande facilité des épreuves pour les adultes qui voudraient y jouer avec leurs enfants,
– Le hasard des défis tirés, avec des valeurs différentes (on risque de ne piocher que des petits et / ou que certains qu’on aime ou pas),
– Le manque de passion, en ce qui me concerne, pour les imitations d’animaux…

Scores de la partie :

Tristan : 23 trésors (11 cartes)
Julie : 37 trésoàrs (16 cartes)
Maitena : 10 trésors (5 cartes)
Ludo le gars : 40 trésors (24 cartes)

Note du jeu (sur cette partie) : 14 / 20


Durée de la partie : 15 minutes

 

———————————————————————————————————————————————–

6 commentaires à propos de “[22/02/2009] Auf die Schatze, Fertig, Los !”

  1. J’avais repéré ce jeu pour les enfants et je dois dire qu’en voyant tes enfants y jouer, ça fait envie !

    Bravo encore pour ton blog que je consulte regulièrement : les extraits videos sont un plus indéniables pour raconter les parties.

    Continue !!!

  2. Si tu as apprécié ce jeu en déplorant le trop faible degré de difficulté pour les adultes, essaie Le trésor des mayas, du même auteur…Un tabac par chez nous, même chez les adultes(je ne parle même pas des enfants..). Un poil plus difficile, les défis de construction notamment – on n’empile plus des cubes, mais des planches, souvent en équilibre…
    La boîte est de surcroît moins encombrante, et s’emmène partout(ou presque).
    Bref, de mon côté, l’un des jeux idéaux pour intéresser et les adultes et les enfants.

  3. J’avais oublié ce plus-que-détail…dans le Trésor des mayas, le sablier caché est l’un des points de règle essentiels…à découvert, l’intérêt est, en effet, bien moindre.

  4. Comme dit précédemment, pour les plus grands (dès 6 ans en fait), on préférera Le trésor des mayas, même auteur, même éditeur, mais moindre prix. Délicieux (deux petits bémols : les points des défis ne sont pas assez hierarchisés et la pioche de carte gratuite (gemmes jaunes) ne devrait donner que des « 1 point »)

  5. mais comment ai je pu passer à coté de ce blog !!
    supers descriptifs de parties
    de bonnes lectures en perspective !!
    continuez !!
    un grand bonjour à sylvain avec lequel j’ai pu jouer à Valmeinier l’année dernière.
    A très très bientôt !!
    Jean-mi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


sept × 5 =