[22/06/2002] Die Hanse

Participants
– David, qui, malgré mes efforts, n’a pas confondu la Mer du nord avec le Pacifique de Puerto Rico…
– Patricia, dans le même état d’esprit initial qui mesure la distance entre Die Hanse et Puerto Rico,
– Julie, qui trouve ce jeu séduisant (ouf !),
– Ludo le gars, votre serviteur.

Déroulement de la partie
David et Patricia ne sont pas venus les mains vides : « nous voulons jouer à Puerto Rico !!!! ». Bon le problème c’est que je me suis farci la règle de Die Hänse cette après-midi
et que je ne suis pas prêt à céder à leurs injonctions.
Donc, nous commencerons par une partie de découverte de Die Hänse, avant de rejoindre le Pacifique et ses colons.

Les règles sont expliquées avec quelques difficultés, sachant que les mécanismes sont ingénieux et un peu particuliers à aborder : personne ne dispose de pions à lui, mais chacun partage un bateau avec son voisin de gauche et un autre avec son voisin de droite. Cela a tout pour plaire et promet une partie intéressante…

Le début de cette partie nous sert à apprivoiser les principes de jeu, qui sont finalement relativement simples : à son tour, on déplace les 2 bateaux dans lesquels on est impliqué et si l’un arrive dans un port, les 2 partenaires peuvent faire des échanges dans ce port, puis le joueur actif doit jouer l’une de ses 3 cartes d’action, qui, en général, modifie les conditions climatiques ou les possibilités d’accès aux ports.
Julie semble prendre une avance certaine, sachant que l’entrepôt qu’elle a à remplir requiert des poissons et des denrées de niveaux 2 du même bord du plateau. Elle partage sa cogghe gauche avec David et sa droite avec moi, et elle nous influence la coquine…

Patricia et moi n’arrivons pas à nous entendre sur le déplacement de la cogghe rouge qui oscille entre London et Bremen, sans parvenir à être rentable. David, quant à lui, partage sa cogghe gauche avec Patricia et sa droite avec Julie, et il s’en sort plutôt bien à son tour.

Il est quasiment trop tard lorsque nous remarquons que Julie n’a plus qu’à décharger sa cargaison à Lubeck pour terminer son entrepôt ! Le bateau orange que je partage avec elle traverse le canal et nous comptons bien lui lancer des pirates aux trousses dès sa sortie. Manque d’anticipation : elle joue sa carte de privilège, lui autorisant un déplacement de plus pour l’une de ses cogghes et elle parvient à Lubeck sans avoir jamais été inquiétée. Dommage…

Décompte final
Julie gagne la partie avec un total de 23 points (16 d’entrepôt + 5 de bonus + 2 pour sa carte inutilisée), suivie de David avec 18 points (15+0+3), de Ludo le gars avec 15 points (9+3+3) et de Patricia avec 9 points (6+0+3).

Débriefing
Die Hanse fait partie des jeux mythiques que je rêvais de tester.
C’est chose faite et je suis globalement content.

Certes, ce jeu ne m’a pas complètement enthousiasmé pour les raisons suivantes :
– Hasard destructeur : si comme moi, vous devez récupérer des peaux et que vous êtes le seul, comment faire ?
– Les cartes sont disproportionnées : si vous piochez de nouvelles denrées, vous allez certainement en profiter, mais si vous piocher des cartes de vents, vous risquez de vous pénaliser..
Jouer des cartes seulement lorsque vous engagez des échanges est bloquant : pas d’échange, donc pas de cartes, donc jeu prévisible et statique.

Mais… ce jeu est merveilleux pour d’autres raisons :
– Le partage de bateaux est excellent et réussi : mésentente, accord non respecté, objectifs non compatibles, …
– Le thème est sympa et bien rendu,
– Le système d’échanges de denrées est intéressant et le croisement des besoins impose de parcourir tout le plateau à défaut de piocher des cartes de nouvelles denrées qui vous conviennent.

En clair, ce jeu est à essayer pour ses mécanismes très novateurs mais peut apparaître décevant par son côté répétitif et un peu plat. Patricia et David n’ont pas complètement accroché, surtout en comparaison d’un Puerto Rico, mais ne peuvent pas ignorer que ce jeu est original et à ce titre mérite d’être connu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


3 + sept =