[22/07/2012] Africana, Rattus

Dernière journée au gîte 2012 et, traditionnellement, c’est la journée où nous jouons le moins, la fatigue jouant elle son rôle, de même que les salutations aux personnes partant un peu plus tôt et le rangement commençant à occuper les esprits… Au final, en ce qui me concerne, je jouerai à deux jeux en cette journée, à savoir Africana en fin de matinée et à Rattus en milieu d’après-midi. Je vous raconte tout ça…

 

AFRICANA :

 


La boîte d’Africana est vraiment belle et donne immédiatement envie de jouer…

Comme nous sommes 4 joueurs, chacun interprétera la destinée d’un pays colonisateur : les anglais (rouge) pour Pierre, les italiens (blanc) pour loïc, les français (bleu)
pour Eddy et les allemands (jaune) pour moi…

Dans ce jeu, il fait clairement faire preuve de timing entre prendre des cartes d’aventures et explorer, afin de ne pas voyager pour rien et rentabiliser au mieux chaque case
parcourue …

La partie est très tendue et, donc, très plaisante. Il faut dire que la fluidité du jeu et ses possibilités d’opportunisme y sont pour beaucoup…

Je prends la première carte d’assistant du jeu et ne vais pas tarder à la réaliser pour pouvoir en profiter…

C’est vraiment un jeu cyclique : on amasse des cartes (couleurs + aventures + expéditions) et, d’un coup, on fait trois fois le tour de l’Afrique pour réaliser plusieurs
objectifs à la fois !

Ayant déjà une carte avec le masque de réalisée, je n’hésite pas à me lancer dans la conquête de deux autres, histoire de bonifier ainsi mes artefacts. En même temps, je me
lance aussi dans la réalisation d’un assistant bleu, car il pourrait bien servir…

Voilà, voilà comment je gère ma partie pendant un long moment : 4 cartes en main, dont mon joker et deux assistants complémentaires, assortis d’une carte rose. Je sais déjà
que, plus tard, je prendrai deux cartes pour en défausser une de ma main et éviter, ainsi, la pénalité liée aux assistants…

La dernière carte d’expédition a été placée sur l’étalage : la partie va s’achever à la réalisation de la prochaine carte…

Et hop, défausse in-extremis de mon valeureux assistant rose, lequel m’a rendu moult services…

Petite vue du plateau, une fois la partie terminée…

Frustrant. Malgré mes très nombreuses expéditions réussies et ma collection de 3 masques, je ne remporte pas cette partie. J’y avais cru pourtant…
Bilan synthétique :

On a aimé
– Le timing à trouver dans ce jeu clairement cyclique,
– L’ambivalence des cartes d’assistants : on les use jusqu’à la lie puis on les jette (pas très moral tout ça…),
– Les diverses stratégies exploitables, toutes susceptibles de l’emporter (la preuve : Eddy n’a pris aucun assistant et moi deux).

 

On a moins aimé
– Les frustrations possibles si vous êtes en décalage d’objectifs avec les autres (Pierre et Loïc pourraient peut-être en parler),
– La place du hasard quand les cartes d’expéditions sont ajoutées à l’étalage.

 

 

Scores de la partie :

  

 

Cartes Artefacts Assistants £ Cartes non finies Total
Pierre (rouge) 21 8 0 0 2 31
Loïc (blanc) 24 2 0 0 0 26
Eddy (bleu) 31 24 0 0 2 57
Ludo le gars (jaune) 38 12 0 1 1 52

 

Note du jeu (sur cette partie) : 16 / 20


Durée de la partie : 1 heure 15 minutes

 

 

 

 

———————————————————————————————————————————-

RATTUS :

 


La boîte de base de Rattus ne comporte que 6 personnage,s mais c’est amplement suffisant pour pratiquer ce superbe jeu, que je fais découvrir à Vincent et Jean-Marie, Pierre,
lui, l’ayant déjà essayé à Cannes il y a quelques années…

La mise en place est faite, avec les pions rouges pour Pierre, les jaunes pour Vincent, les bleus pour Jean-Marie et les verts pour votre serviteur.

Avant le départ, et après le rangement donc, comme en attestent les chaises disposées sur les tables, rien de tel qu’un petit Rattus pour bien clôturer cet excellent week-end
jeux…

Fin de premier tour, lors duquel j’ai pris le paysan (pour améliorer mes naissances), Pierre n’a rien pris, Vincent a opté pour la sorcière (pour consulter les jetons rats et
en inverser deux si besoin) et Jean-Marie a choisi le moine (pour déplacer un jeton rat). Pas ecnore de roi, mais ça ne saurait tarder…

Ma petite combo qui va bien, surtout si je récupère le roi en début de tour : je nais avec 4 unités quelque part, j’en déplace jusqu’à 3 cubes vers une région vide de rat
puis j’en place 1 au château (avec le roi)…

Ce jeu est un jeu fait pour Vincent, lui qui aime toujours autant les jeux à personnages, surtout la sorcière d’ailleurs. A noter que le roi ne fait que transiter de main en
main, classique, tout comme le paysan mais de manière moindre quand même…

Ca va saigner probablement…

Vue générale apèrs que je me suis bien fait sabrer…

Le jeu est toujours aussi bon, j’en avais presque oublié la saveur dites-donc…

Ca discutaille, ça incite à plutôt taper sur lui plutôt que sur tel autre, bref ça joue…

Deux erreurs successives réalisées par Pierre et Vincent, lesquels me prennent mes deux derniers personnages (roi et paysan), vont me faciliter la tâche alors que la partie se
termine. Il ne reste plus que la peste finale, et sans aucun personnage devant moi, ça va être plus commoe, forcément…

La peste est passée par là et les dégâts sont conséquents avec la perte de multiples pions, surtout pour rouge et jaune…
Bilan synthétique :

On a aimé
– La fluidité du jeu et sa passionnante tension,
– Les personnages qui changent de main, renforçant l’intérêt d’en choisir un assez moyen en début de partie (moine, marchand, sorcière), histoire de ne pas craindre de se le faire
prendre et d’en profiter plus longtemps,
– Les multiples extensions disponibles pour ce jeu.

 

On a moins aimé
– Les négociations sur « qui taper ? » peu plaisantes si elles aboutissent à une ligue contre un joueur (pas le cas aujourd’hui, mais on voit que ça pourrait arriver).

 

 

Scores de la partie :

  

 

Plateau Château Total
Pierre (rouge) 2 3 5
Vincent (jaune) 4 3 7
Jean-Marie (bleu) 8 2 10
Ludo le gars (vert) 10 3 13

 

 

Note du jeu (sur cette partie) : 18 / 20


Durée de la partie : 45 minutes

 

 

 

 

———————————————————————————————————————————-

4 commentaires à propos de “[22/07/2012] Africana, Rattus”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


trois + 7 =