[22/07/2017] Rubbish Auction, The Colonists, Las Vegas

Après-midi jeux aux Ludophiles et vraiment de belles parties jouées aujourd’hui, avec deux très belles découvertes. D’abord, on se lance avec bonheur dans un Rubbish Auction, un jeu d’enchères que Knizia aurait clairement pu inventer ! Ensuite, à deux joueurs, nous faisons notre première partie de The Colonists, probablement le jeu le plus lourd sorti à Essen 2016, mais nous y jouons en appliquant les conseils de l’auteur, à savoir une partie très réduite, sur une seule ère, jouée sur une configuration très particulière. Mais, clairement, on a bien fait…
Enfin, histoire de terminer sur une dernière partie à 5 joueurs, nous nous faisons un classique Las Vegas, une vraie valeur sûre…

RUBBISH AUCTION

En voici un de ces jeux rarissimes rapporté d'Essen 2015. Je ne pense pas que grand monde y ait joué au moment où j'écris ces lignes, mais je peux vous dire que je ne regrette ni mon achat ni la trentaine de minutes que nous passons sur ce jeu aujourd'hui ! C'est un pur bonheur du jeu d'enchères vicieux et il faudrait vraiment qu'un éditeur français s'y intéresse... Vraiment !
En voici un de ces jeux rarissimes rapporté d’Essen 2015. Je ne pense pas que grand monde y ait joué au moment où j’écris ces lignes, mais je peux vous dire que je ne regrette ni mon achat ni la trentaine de minutes que nous passons sur ce jeu aujourd’hui ! C’est un pur bonheur du jeu d’enchères vicieux et il faudrait vraiment qu’un éditeur français s’y intéresse… Vraiment !
Nous découvrons le jeu à 5 joueurs : Pierre, Béatrice, François, Tristan et moi. La règle est expliquée en quelques minutes et se résume en une succession de ventes aux enchères (7 au total) d'objets que nous souhaitons acquérir, nous les nouveaux riches qui nous prenons pour des collectionneurs. Chacun de nous incarne un collectionneur attiré par deux objets qui seront mis en vente et il faudra donc essayer de les acheter (mais, forcément, nous ne serons pas les seuls à les vouloir). Ce qui est le plus intéressant et original, c'est le résultat de l'enchère : celui qui propose le plus obtient l'objet mais doit reculer d'autant de points d'honneur et sa plus grosse carte est bloquée pour le prochain tour, celui qui propose le moins récupère toute sa mise et les autres joueurs empochent autant de points d'honneur que leur mise mais leur plus forte carte est bloquée également. Très très très vicieux...
Nous découvrons le jeu à 5 joueurs : Pierre, Béatrice, François, Tristan et moi. La règle est expliquée en quelques minutes et se résume en une succession de ventes aux enchères (7 au total) d’objets que nous souhaitons acquérir, nous les nouveaux riches qui nous prenons pour des collectionneurs. Chacun de nous incarne un collectionneur attiré par deux objets qui seront mis en vente et il faudra donc essayer de les acheter (mais, forcément, nous ne serons pas les seuls à les vouloir). Ce qui est le plus intéressant et original, c’est le résultat de l’enchère : celui qui propose le plus obtient l’objet mais doit reculer d’autant de points d’honneur et sa plus grosse carte est bloquée pour le prochain tour, celui qui propose le moins récupère toute sa mise et les autres joueurs empochent autant de points d’honneur que leur mise mais leur plus forte carte est bloquée également. Très très très vicieux…
En ce qui me concerne, le hasard m'a attribué la carte de collectionneurs de jeux ! Incroyable non ? Je vais donc essayer de récupérer les deux objets dessinés sur la carte, sachant que chacun d'eux est susceptible de me rapporter 30 points d'honneur...
En ce qui me concerne, le hasard m’a attribué la carte de collectionneurs de jeux ! Incroyable non ? Je vais donc essayer de récupérer les deux objets dessinés sur la carte, sachant que chacun d’eux est susceptible de me rapporter 30 points d’honneur…
François a désigné Tristan comme premier enchérisseur, lequel a placé 5 000 en mise face cachée pour l'un des deux jeux qu'il me faut acheter. Ensuite, j'ai placé 15 000 face cachée, Pierre 3 000, Béatrice 3 000 et François 7 000. Je suis donc le meilleur enchérisseur et perds 15 points d'honneur, sachant que ma carte 10 000 sera bloquée pour la deuxième enchère. Pierre et Béatrice ont fait les deux plus basses mises, ce qui désigné Pierre comme dernier par rapport à l'ordre du tour : il récupère toute sa mise. Béatrice marque 3 points d'honneur et sa carte 2 000 est bloquée, François marque 7 points d'honneur et sa carte 5 000 est bloquée, et, enfin, Tristan marque 5 points d'honneur et une de ses cartes 2 000 est bloquée. C'est bon, c'est compris ?
François a désigné Tristan comme premier enchérisseur, lequel a placé 5 000 en mise face cachée pour l’un des deux jeux qu’il me faut acheter. Ensuite, j’ai placé 15 000 face cachée, Pierre 3 000, Béatrice 3 000 et François 7 000. Je suis donc le meilleur enchérisseur et perds 15 points d’honneur, sachant que ma carte 10 000 sera bloquée pour la deuxième enchère. Pierre et Béatrice ont fait les deux plus basses mises, ce qui désigné Pierre comme dernier par rapport à l’ordre du tour : il récupère toute sa mise. Béatrice marque 3 points d’honneur et sa carte 2 000 est bloquée, François marque 7 points d’honneur et sa carte 5 000 est bloquée, et, enfin, Tristan marque 5 points d’honneur et une de ses cartes 2 000 est bloquée. C’est bon, c’est compris ?
La piste de score (de points d'honneur devrais-je dire) n'est vraiment pas pratique du tout et je vais forcément la modifier : deux feuillets cartonnés assemblés et des jetons beaucoup trop grands pour les cases. Des petits cubes devraient faire l'affaire...
La piste de score (de points d’honneur devrais-je dire) n’est vraiment pas pratique du tout et je vais forcément la modifier : deux feuillets cartonnés assemblés et des jetons beaucoup trop grands pour les cases. Des petits cubes devraient faire l’affaire…
L'une des autres originalités que le jeu propose est de permettre au joueur suivant de consulter une carte de la mise du joueur précédent. Redoutable... Mais si le joueur n'a misé qu'une carte, on doit regarder une carte non misée par celui-ci ! Ce jeu fait très kniziesque quand même et ce n'est pas pour nous déplaire...
L’une des autres originalités que le jeu propose est de permettre au joueur suivant de consulter une carte de la mise du joueur précédent. Redoutable… Mais si le joueur n’a misé qu’une carte, on doit regarder une carte non misée par celui-ci ! Ce jeu fait très kniziesque quand même et ce n’est pas pour nous déplaire…
François réussit la prouesse de proposer une offre qui dépasse ses moyens en points d'honneur ! Comme prévu dans la règle, il doit écarter l'objet en question qu'il aurait dû acheter. Ainsi, c'est la triple peine : il tombe à 0 en honneur, bloque sa carte 10 000 et ne garde même pas l'objet ! Pauvre Sanjuro...
François réussit la prouesse de proposer une offre qui dépasse ses moyens en points d’honneur ! Comme prévu dans la règle, il doit écarter l’objet en question qu’il aurait dû acheter. Ainsi, c’est la triple peine : il tombe à 0 en honneur, bloque sa carte 10 000 et ne garde même pas l’objet ! Pauvre Sanjuro…
Dernière enchère avec la mise en vente du deuxième objet que je voulais à tout prix acheter. Je l'acquiers pour la somme rondelette de 19 000 (ce qui me fait perdre au passe 19 points d'honneur) mais elle me fera gagner 30 points d'honneur au moment du décompte...
Dernière enchère avec la mise en vente du deuxième objet que je voulais à tout prix acheter. Je l’acquiers pour la somme rondelette de 19 000 (ce qui me fait perdre au passe 19 points d’honneur) mais elle me fera gagner 30 points d’honneur au moment du décompte…
Au final, j'ai acquis les deux objets qui faisaient de l'oeil à mon collectionneur et je vais donc empocher 60 points d'honneur supplémentaires.
Au final, j’ai acquis les deux objets qui faisaient de l’oeil à mon collectionneur et je vais donc empocher 60 points d’honneur supplémentaires.

Durée de la partie : 30 minutes – Note de cette partie : 17 / 20

Scores de la partie :

Piste Objets Total
Pierre (rouge) 47 30 77
Béatrice (bleu) 40 30 70
François (noir) 10 30 40
Tristan (blanc) 94 0 94
Ludo le gars (kaki) 50 60 110

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– Les aspects plus que vicieux que le jeu recèle : perte de points pour le meilleur enchérisseur, marque de points pour tous les autres sauf le plus radin, blocage de la carte la plus forte, …
– L’élégance et la simplicité de la règle,
– L’originalité totale du système d’enchère,
– Les possibilités tactiques qui semblent toutes pouvoir mener à la victoire (entre l’achat de deux objets pour moi et d’aucun pour Tristan, on termine premier et deuxième),
– Le côté minimaliste du jeu.

On a moins aimé
– Le matériel de la piste de score vraiment trop cheap et peu adapté. Dommage…

————————————————————————————————————

THE COLONISTS

Bon et bien voilà, on va passer aux choses sérieuses, avec la sortie de ce Colonists, the epic strategy game, comme indiqué en haut de l'énorme boîte Mayfair...
Bon et bien voilà, on va passer aux choses sérieuses, avec la sortie de ce Colonists, the epic strategy game, comme indiqué en haut de l’énorme boîte Mayfair…
Le but du jeu, dans cette configuration de partie très simplifiée, est de développer son domaine en 5 années (1 été + 1 hiver par année). Ci-dessus, voici mon domaine en début de partie, avec deux fermes construites à droite (et donc deux fermiers verts dessus), trois unités de bois stockées dans ma réserve du haut, une unité de nourriture stockée dans ma réserve du bas, six outils et zéro sou dans ma boîte à outils.
Le but du jeu, dans cette configuration de partie très simplifiée, est de développer son domaine en 5 années (1 été + 1 hiver par année). Ci-dessus, voici mon domaine en début de partie, avec deux fermes construites à droite (et donc deux fermiers verts dessus), trois unités de bois stockées dans ma réserve du haut, une unité de nourriture stockée dans ma réserve du bas, six outils et zéro sou dans ma boîte à outils.
Voici la carte qui permet de suivre les années qui passent. En début de chaque année, le premier joueur pioche une carte de marché et trois tuiles de terrains lesquelles seront ajoutées au plateau commun en fin d'hiver.
Voici la carte qui permet de suivre les années qui passent. En début de chaque année, le premier joueur pioche une carte de marché et trois tuiles de terrains lesquelles seront ajoutées au plateau commun en fin d’hiver.
Voici donc le plateau commun tel que conçu dans la partie des règles dédiée uniquement aux parties de découverte, c'est-à-dire proposant un exemple de partie à lire en entier et à essayer de jouer tel quel. Cela fait 20 pages de règles quand même, sans que ce soit vraiment les règles, juste un exemple de partie entre Bob et Alice... Avec François, donc, on met en place le jeu de la même manière mais on va jouer notre partie comme on l'entend quand même... Sur ce plateau commun, chacun va utiliser un pion à sa couleur, noir pour François, orange pour moi, et le déplacer à chaque saison de 3 tuiles (ou plus en allant sur les marchés car on s'y déplace où qu'on soit). A chaque déplacement, on applique l'effet de la tuile. Très simple mais bourré d'effets à combos...
Voici donc le plateau commun tel que conçu dans la partie des règles dédiée uniquement aux parties de découverte, c’est-à-dire proposant un exemple de partie à lire en entier et à essayer de jouer tel quel. Cela fait 20 pages de règles quand même, sans que ce soit vraiment les règles, juste un exemple de partie entre Bob et Alice… Avec François, donc, on met en place le jeu de la même manière mais on va jouer notre partie comme on l’entend quand même… Sur ce plateau commun, chacun va utiliser un pion à sa couleur, noir pour François, orange pour moi, et le déplacer à chaque saison de 3 tuiles (ou plus en allant sur les marchés car on s’y déplace où qu’on soit). A chaque déplacement, on applique l’effet de la tuile. Très simple mais bourré d’effets à combos…
Voici la carte de marché pour cette première année sur cinq et les trois tuiles que j'ai piochées et que je placerai en fin d'année. Au marché, on réalise l'une des trois actions proposées ci-dessus : vendre de l'argile pour 1 sou par unité ou des planches pour 2 sous, empocher 1 unité de nourriture et 1 bois, ou construire 1 ferme en payant 1 outil et 1 bois.
Voici la carte de marché pour cette première année sur cinq et les trois tuiles que j’ai piochées et que je placerai en fin d’année. Au marché, on réalise l’une des trois actions proposées ci-dessus : vendre de l’argile pour 1 sou par unité ou des planches pour 2 sous, empocher 1 unité de nourriture et 1 bois, ou construire 1 ferme en payant 1 outil et 1 bois.
Il faut de la place pour jouer à The Colonists, même dans cette version ultra-simplifiée. Je n'ose pas imaginer ce que ça pourrait donner avec la version standard...
Il faut de la place pour jouer à The Colonists, même dans cette version ultra-simplifiée. Je n’ose pas imaginer ce que ça pourrait donner avec la version standard…
Fin de la première saison, après que j'ai réalisé mes 3 actions et François aussi.
Fin de la première saison, après que j’ai réalisé mes 3 actions et François aussi.
Voici mon domaine avec une zone de stockage de 2 unités et un bucheron produisant 1 unité de bois par an. Je vais m'atteler aux fermes maintenant...
Voici mon domaine avec une zone de stockage de 2 unités et un bucheron produisant 1 unité de bois par an. Je vais m’atteler aux fermes maintenant…
Voici à quoi ressemble le plateau commun en fin de première année, une fois que j'ai placé les trois tuiles piochées en début d'année...
Voici à quoi ressemble le plateau commun en fin de première année, une fois que j’ai placé les trois tuiles piochées en début d’année…
Comme je l'avais escompté, la partie ne va pas durer trois heures, car, en fin de compte, on ne réalisera que 30 actions en tout chacun et qu'on voit assez bien où l'on va. Si vous regarder attentivement mon plateau, à droite, vous verrez que j'ai construit un nombre impressionnant de fermes, lesquelles me fournissent de la main d'oeuvre...
Comme je l’avais escompté, la partie ne va pas durer trois heures, car, en fin de compte, on ne réalisera que 30 actions en tout chacun et qu’on voit assez bien où l’on va. Si vous regarder attentivement mon plateau, à droite, vous verrez que j’ai construit un nombre impressionnant de fermes, lesquelles me fournissent de la main d’oeuvre…
Au cours de la troisième année...
Au cours de la troisième année…
Je ne suis pas mécontent de construire la première usine de la partie, en défaussant 3 bois + 3 argiles + 3 outils. Le rôle des usines est d'augmenter la production de 1 unité pour les bucherons et autres qui rapportent des ressources en fin d'année.
Je ne suis pas mécontent de construire la première usine de la partie, en défaussant 3 bois + 3 argiles + 3 outils. Le rôle des usines est d’augmenter la production de 1 unité pour les bucherons et autres qui rapportent des ressources en fin d’année.
Mon domaine est considérablement développé à présent !
Mon domaine est considérablement développé à présent !
Etant devenu premier joueur, François place les tuiles en fin de troisième année...
Etant devenu premier joueur, François place les tuiles en fin de troisième année…
Nous débutons la cinquième et dernière année.
Nous débutons la cinquième et dernière année.
Le jeu me plaît bien, même dans cette version simplifiée, notamment parce que je lui reconnais un potentiel immense, lié aux innombrables configurations possibles et la durée des parties qui se veut modulable : de 1 à 4 ères (dans la version standard), voire davantage en mode campagne sur plusieurs sessions de jeu !
Le jeu me plaît bien, même dans cette version simplifiée, notamment parce que je lui reconnais un potentiel immense, lié aux innombrables configurations possibles et la durée des parties qui se veut modulable : de 1 à 4 ères (dans la version standard), voire davantage en mode campagne sur plusieurs sessions de jeu !
François réalise sa dernière série de 3 actions, puis ce sera mon tour et nous en aurons terminé.
François réalise sa dernière série de 3 actions, puis ce sera mon tour et nous en aurons terminé.
Voici à quoi ressemble le plateau commun une fois la partie achevée. Lors du dernier tour, nous avons clairement tenté de grappiller quelques points, sans grand reflet et intérêt.
Voici à quoi ressemble le plateau commun une fois la partie achevée. Lors du dernier tour, nous avons clairement tenté de grappiller quelques points, sans grand reflet et intérêt.
Le domaine de François, une fois la partie achevée, avec deux pubs qu'il a construit au tout dernier moment, chacun d'eux lui octroyant 4 PV. Dommage pour lui qu'il n'ait pas réussi à les construire plus tôt car le gain d'un sou par pub par année lui aurait fait gagner beaucoup de PV supplémentaires...
Le domaine de François, une fois la partie achevée, avec deux pubs qu’il a construit au tout dernier moment, chacun d’eux lui octroyant 4 PV. Dommage pour lui qu’il n’ait pas réussi à les construire plus tôt car le gain d’un sou par pub par année lui aurait fait gagner beaucoup de PV supplémentaires…
Voici mon domaine, en fin de partie, avec tous les emplacements remplis (j'ai même recouvert une ferme en défaussant deux outils supplémentaires pour y placer une tuile qui me rapportait 1 unité de nourriture par année).
Voici mon domaine, en fin de partie, avec tous les emplacements remplis (j’ai même recouvert une ferme en défaussant deux outils supplémentaires pour y placer une tuile qui me rapportait 1 unité de nourriture par année).

Durée de la partie : 1 heure 30 minutes – Note de cette partie : 16 / 20

Scores de la partie :

Bâtiments Améliorations Dollars Fermiers
(verts)
Citadins
(jaunes)
Bilan
François (noir) 30 1 5 14 0 50
Ludo le gars (orange) 30 2 5 14 6 57

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– Les possibilités immenses du jeu : une sorte de jeu qui doit se jouer très souvent et avec les mêmes personnes pour progresser et en apprécier la richesse,
– La version simplifiée proposée dans la règle : idéale car déjà bien riche,
– La simplicité de la règle et sa manière d’être présentée dans le feuillet d’exemple de partie, même si on a eu quelques questionnements sur lesquels je reviens plus bas…
– Le déplacement de 3 cases sur le plateau commun, avec paiement d’une taxe si on veut jouer une action où se trouve quelqu’un (bonne interaction), un peu à la Istanbul.

On a moins aimé
– Le matériel quasiment impossible à ranger de manière pratique, tellement il est conséquent et les éléments se ressemblent,
– La taille des tuiles hexagonales aurait pu être un peu plus grande,
– Le côté jeu chronophage si on veut vraiment s’y consacrer (avis de François)…

Points de règles à vérifier
– Comment fonctionne vraiment la réserve du bas du plateau avec une unité ? Nous avons pensé qu’il fallait toujours qu’une ressource s’y trouve à tout moment, même si on peut l’échanger avec une autre d’un autre lieu de stockage de notre plateau.
– Quelles sont les contraintes de déplacement des pions fermiers ? Nous avons vu qu’ils ne pouvaient être déplacés qu’en fin de tour, mais ce n’est pas clair si on veut les bouger d’un bâtiment à un autre pour les faire travailler (pas dans les fermes donc). Nous avons eu des soucis pour améliorer les fermes en hameaux ou en immeubles car il semble qu’il faille la présence du fermier pour ce faire. A étudier de près.
– Comment ranger efficacement le jeu pour le ressortir au plus vite ? J’envisage de mettre dans un même espace tous les éléments utilisés dans la configuration simplifiée qu’il est conseillé de jouer plusieurs fois. Mais quelle en est la liste précise ?

————————————————————————————————————

LAS VEGAS

Après le lourd The Colonists, le paisible et fun Las Vegas au programme !
Après le lourd The Colonists, le paisible et fun Las Vegas au programme !
Je trouve que le placement des tables de jeux en cercle autour de la piste de dés est une excellente idée. Pas vous ?
Je trouve que le placement des tables de jeux en cercle autour de la piste de dés est une excellente idée. Pas vous ?
Nous jouons à 5 et nous passons clairement un très bon moment...
Nous jouons à 5 et nous passons clairement un très bon moment…
Petit bilan en fin de première manche sur 4, avec les dés rouges posés par Pierre, les noirs par François, les bleus par Béatrice, les blancs par Tristan et les verts par moi-même...
Petit bilan en fin de première manche sur 4, avec les dés rouges posés par Pierre, les noirs par François, les bleus par Béatrice, les blancs par Tristan et les verts par moi-même…
Parfois les tirages font couiner. Là, franchement... :-(
Parfois les tirages font couiner. Là, franchement… 🙁
Fin de la deuxième manche, qui m'est à nouveau très défavorable...
Fin de la deuxième manche, qui m’est à nouveau très défavorable…
Fin de la troisième manche lors de laquelle je ne prends carrément aucune carte !
Fin de la troisième manche lors de laquelle je ne prends carrément aucune carte !
Fin de la quatrième manche et, donc, de la partie. Jeu toujours très sympathique, dans lequel il ne faut pas vouloir avoir trop de contrôle sur le déroulement des événements... ;-)
Fin de la quatrième manche et, donc, de la partie. Jeu toujours très sympathique, dans lequel il ne faut pas vouloir avoir trop de contrôle sur le déroulement des événements… 😉

Durée de la partie : 40 minutes – Note de cette partie : 16 / 20

Scores de la partie :

Total
Pierre (rouge) 360
François (noir) 280
Béatrice (bleu) 330
Tristan (blanc) 390
Ludo le gars (vert) 190

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– L’aspect jeu indispensable que Las Vegas acquiert d’année en année : il ne vieillit pas et permet toujours de passer un très bon moment,
– La simplicité, voire l’évidence, de la règle,
– Les lancers de dés improbables générant une ambiance très fun autour de la table…

On a moins aimé
– ?

————————————————————————————————————

6 commentaires à propos de “[22/07/2017] Rubbish Auction, The Colonists, Las Vegas”

  1. Salut M. Ludo.
    J’en suis à 12 parties de The Colonists (dont 6 au Kalbarj pendant lequel il est resté installé et prêt à jouer).
    Je suis toujours aussi ravi de le sortir même si, pour jouer les 4 ères, il faut de l’ordre de 7 à 10 heures (à 2 ou 3, je pense qu’il faut éviter d’y jouer à 4).
    Tous les joueurs avec qui j’y ai joué l’ont apprécié mais l’ont trouvé beaucoup trop long (moi aussi d’ailleurs) mais on est frustré si on ne joue pas toutes les ères (comme à TTA).
    Ludiquement
    Didier

    • Ah ah voilà qui donne envie du revenir vite… Jeu de base a 4 joueurs sur deux ères c’est combien ? 4 heures ? Le jeu est-il plus interactif sur le plateau commun avec les stewards ? Une config préférée ?
      Merci.

      Ludo

  2. A 4 sur 2 ères, 4 heures si tout le monde connait, ça devrait aller si tout le monde joue assez vite. N’oublie pas qu’il faudra ajouter les colonies (un des piliers du jeu) qui sont complexes à assimiler et à expliquer à des rookies. Donc ajoute 1 heure s’il faut passer par l’explication (avec explication à 3 rookies, on a joué 3 heures pour faire 1 ère et 2 années de la 2ème ère)
    Comme je préfère 4 ères, 3 joueurs est ma configuration préférée.
    Plus il y a de stewards, plus c’est interactif (et la colonie Envoy ajoute au niveau 1 un steward à chaque joueur qui a construit l’ambassade correspondante) et les réducteurs de taxe (Fee) deviennent plus forts.

    Pendant que j’y suis, quelques réponses à tes questions.
    La réserve du bas (Warehouse) peut être vide ou remplie. La seule obligation est que le déplacement entre le stockage (Storage), les tampons (Buffers) et le magasin (Warehouse) doivent être effectués AVANT le début de l’action de la tuile (cette gestion de stock est un autre pilier du jeu).
    Les travailleurs (fermier, citoyen, marchand) fonctionnent de la même façon. On peut les envoyer travailler à tout moment (sans action et en les sustentant donc pas d’impact pour les fermiers) s’ils sont au chômage mais on ne peut les remettre au chômage ou les changer de bâtiment qu’en fin d’année.
    Pour améliorer farm (1 fermier) en flat (1 citoyen) ou flat (1 citoyen) en house (1 marchand), il faut que le travailleur à rendre soit au chômage (sauf avec la colonie Laborer pour l’amélioration farm en flat)). Par contre, pour améliorer farm (1 fermier) en estate (3 fermiers), flat (1 citoyen) en apartment (3 citoyens) ou house (1 marchand) en communitry hall (2 marchands), il n’y besoin d’aucun chômeur car on ne doit rendre aucun travailleur.
    Tu devrais sortir rapidement de la configuration simplifiée.
    Personnellement :
    Les ressources et outils sont en vrac dans un grand sac plastique et en 2 tas en vrac sur la table.
    J’ai une boite de bricolage pour ranger les tuiles bâtiments et les travailleurs.
    Les tuiles ambassades sont à part dans des petits sacs plastique.
    Les extensions de stockage et les marchés sont dans un sac plastique.
    Pour les cartes marchés et les cartes générales, un sac plastique.
    Pour les cartes améliorations, 2 sacs plastiques.
    Pour les tuiles du plateau de jeu, 4 sacs plastique (départ et ère 1 ensemble, ère 2, ère 3, ère 4).
    Donc rien de mircualeux pour le rangement, je passe 15 minutes à l’installer.

    Ludiquement
    Didier

    • Grand merci Didier pour tous es éclairages ! Pour le rangement je me suis construit trois casiers en carton plume lesquels rentrent nickel dans la boîte. Je mettrai des photos lors de notre prochaine partie.
      On va sortir de la version simplifiée oui, mais j’attendrai peut-être que mes acolytes y aient joue une fois quand même. Merci.

      • Ça y est, on est revenu a Colonists ! Par deux fois même. Un peu de patience pour retrouver les compes-rendus en question : une bonne autre quantité de comptes-rendus m’attend d’ici la…

  3. Las Vegas est vraiment un indispensable : indémodable, fun, fédérateur… dommage que le packaging soit si tristounet, je pense que pas mal de joueurs passent à côté sans le voir à cause de sa boite, peu mise en valeur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


sept + = 9