[22/09/2002] Tikal

Participants
– Rémi, l’Indiana Jones du Guatemala, à la recherche des temples mayas,
– Elise, la compagne du gars sus-cité, non moins aventureuse,
– Jo, qui se kramerise progressivement,
– Ludo le gars, votre serviteur.

Déroulement de la partie
Pour une assemblée de cette qualité, il fallait un jeu de grande classe ! Et Tikal semblait correspondre exactement aux attentes ludiques des uns et des autres, avec son lot de réflexion, de blocages possibles et un thème superbe servi par un matériel somptueux.
Encore fallait-il expliquer les règles, mais ce fut chose faite en un gros quart d’heure.

Pour pimenter le jeu et réduire les considérations
de hasard, nous nous engageons dans une partie dite « professionnelle »,
c’est à dire avec une phase d’enchères en début de
chaque tour afin de répartir les 4 tuiles retournées. Rappelons
que les mises se font en points de victoire (20 de crédit au départ)
et gageons que l’intérêt du jeu devrait s’en sentir décuplé…

Jo prend les pions rouges, Elise les pions beiges, Rémi
les pions noirs et Ludo le gars les pions oranges.
Et c’est parti…

Le premier tour de jeu permet à chacun de se familiariser
avec les mécanismes subtils du jeu, et notamment cette phase d’enchères,
où Elise et Rémi se battent pour acquérir la première
tuile ! Pourquoi ? Je n’en sais trop rien, mais je penche pour une volonté
de se montrer conquérant 😉


A l’issue du premier tour, on peut contempler les
effectifs déjà nombreux d’explorateurs…

Elise utilise ses 10 points d’action sur un plateau
sommairement découvert…

Les premiers tours se déroulent assez rapidement,
avec un décompte dû au volcan assez rapide à s’opérer.
Puisque chacun dispose de 10 points d’action avant son décompte
personnel, chaque joueur réussit à marquer environ le même
nombre de points, et ce, malgré les diverses mises engagées
jusqu’alors…

La deuxième partie du jeu permet à Jérôme
et Rémi d’affirmer leur expansion : chacun dans une moitié
du plateau, ils parviennent à répandre quasiment tous leurs
pions…
De mon côté, je note une certaine difficulté à
en rajouter et à m’infiltrer dans les zones déjà
découvertes, même si je compense ce manque à gagner
par de jolies combinaisons de trésors.
Elise, pour finir, réussit à combiner habilement placement
d’explorateurs et acquisition de trésors.


Rémi semble juger les actions de Jérôme
comme nettement trop ciblées…

Une vue rapprochée du plateau avec deux
batailles terribles pour de maigres temples de valeurs 2…
La suite de la partie commence à véritablement éclairer
sur la situation de chacun :
– Jérôme et Ludo le gars sont répartis sur le bas
du plateau, tandis que Rémi et Elise sont concentrés sur
le haut.
– Les meilleures combinaisons de trésor sont réalisées
par Ludo le gars, qui totalise 2 triplés, soit 12 points d’assurés.
– Une voie royalement infranchissable se crée sur le bas du plateau
préservant les temples de Jérôme et Ludo.
– Elise tente un instant de me subtiliser mon temple de valeur 10, mais
grâce à une majorité d’un explorateur et le gain de
l’enchère suivante, je parviens à y installer un gardien,
même si cette action m’oblige à sacrifier mon chef… Dans
le même temps, Elise prend un certain coup au moral.
– Rémi est assailli de toute part, ce qu’il aura du mal à
gérer dans les derniers tours.

La voie royale en plein centre, avec les très
nombreux coûts de déplacement pour ceux qui n’ont pas de
camp ici…
Lors des 2 derniers tours, je tente un coup de folie extrêmement
destructeur : placer une tuile jungle juste à côté
de deux temples très lucratifs acquis par les Rémi et Elise,
pour y placer un camp et faire débarquer 4 explorateurs opportunistes
!Cette tactique s’avérera brutale et payante…
Cliquez sur l'image pour agrandir
La configuration finale : un modèle d’esthétisme…

Décompte final
Je remporte cette très belle partie de Tikal avec
un total de 115 points, suivi de Jérôme (qui double Rémi
sur le fil) avec 101 points, Rémi 98 points et Elise 91 points.
Le détail, décompte par décompte, est le suivant, dans
l’ordre du tour, tenant compte d’un crédit initial de 20 points :

Décompte 1
Décompte 2
Décompte 3
Décompte 4
Rémi (noir)
22
41
68
98
Ludo le gars (orange)
25
42
70
115
Jérôme (rouge)
24
37
64
101
Elise (beige)
24
35
55
91

Débriefing
Cette partie de Tikal a plu à tous les participants, car ce jeu possède
des qualités indéniables :
– Abordabilité des mécanismes,
– Thème accrocheur,
– Sensation de maîtriser son développement,
– Effets de surprise réduits,
– Peu de cas particuliers.

Un aspect du jeu est fort intéressant : il semble qu’aucune stratégie
ne conduise automatiquement à la victoire, puisque même avec peu
d’explorateurs sur le plateau on peut gagner la partie, pour peu que l’on sache
concentrer ses efforts sur les trésors et / ou quelques temples bien
sécurisés.

Un petit bijou, ce Tikal ! Une réussite du non moins excellent Wolfang
Kramer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


4 − un =