[22/10/2002] ZooSIM

Participants
– Julie, directrice de zoo dans le jeu, comme à la maison 😉
– Ludo le gars, votre serviteur.

Déroulement de la partie
ZooSIM est de très loin le jeu que j’avais le plus envie de tester en rentrant du salon d’Essen, et c’est donc tout naturellement que c’est celui que nous allons tester en premier.


Julie en train de prendre sa première tuile de zoo de la seconde
manche (sur la droite, quelques boîtes rapportées d’Essen)…

La deuxième et troisième manche
sont très équilibrées, et Julie maîtrise essentiellement
2 types d’éléments : les animaux bleus et les arbres. De
mon côté, je suis serein sur les oranges et les jaunes.

Je poursuis ma tactique de créer de
nombreuses zones fermées par un chemin, source de visiteurs assurés
qui ne peuvent jamais être pris par votre adversaire. On parle alors
de promenades circulaires. Cette technique fonctionne bien et me permet
de glaner de précieux points lors des décomptes.


Une vue rapprochée de mon zoo, où l’on peut admirer les
illustrations et les zones fermées par des chemins…

Cliquez pour agrandir !
Mon zoo en fin de partie…

Pour la petite histoire, ajoutons qu’au vu
de son nombre de tuiles, si nous avions joué avec la variante qui
consiste à gagner en revenus la différences entre son nombre
de visiteurs et son nombre de tuiles, Julie aurait été complètement
distancée, puisque ses revenus de prochaine manche se seraient
montés à : 13 visiteurs – 13 tuiles soit 0 pièce
! De lon côté, j’en aurai eu : 17 visiteurs – 12 tuiles =
5 pièces…

Une fois lues les règles de ce jeu,
au demeurant fort simples, nous choisissons chacun une porte de zoo différente : Stars Zoo pour Julie et Zoo Life pour moi.
Les 5 premières tuiles sont proposées et je m’en octroie
3, en les payant fort chères d’ailleurs, convaincu qu’elles étaient fondamentales…


L’entrée de mon zoo lors du premier décompte. Le visiteur
couché n’est pas plein comme une cantine, mais concerne la zone
fermée par le chemin.


La situation à l’entamme de la quatrième manche, avec
une élaboration très équilibrée de nos zoos
: 8 tuiles pour Julie (en haut) et 7 pour moi…

La fin de la partie est prenante et Julie
comprend alors (trop tard !) qu’il est très important de créer
des zones fermées.
Je lui subtilise sa majorité dans les types d’animaux bleus,
tout en abandonnant la poursuite dans les arbres, source de trop peu
de retour sur investissements.
Je parviens à conserver ma majorité dans les oranges,
les rouges et les gris, tandis qu’elle se trouve contrainte de n’avoir
que les jaunes et les arbres !

Cliquez pour agrandir !
Le zoo de Julie en fin de partie…

Décompte final
Je gagne la partie avec un total de 199 points à
166 pour Julie. Le détail, manche par manche, est le suivant :

Manche
Zoo Life (Ludo le gars)
Stars Zoo (Julie)
Total (par manche)
1
5
6
11
2
20
18
38
3
33
33
66
4
56
44
100
5
85
65
151
Total
199
166
365


Débriefing
Quel petit jeu malin ! Zoo SIM nous a plus parce qu’il mêle intelligemment
prise de risque, calculs, bluff et construction. Julie l’a trouvé un
peu fade, mais de mon côté, je l’ai trouvé fin et agréable.

Cette partie de découverte nous aura permis de mesurer l’importance
de la position de son drapeau sur le mât : si vous êtes en haut,
vous ne craignez pas les égalités puisqu’elles vous sont profitables.
Le tout est bien d’être en haut lorsque se présente une suite de
tuiles qui vous intéresse mais que vous ne pourrez décemment pas
obtenir en intégralité sans égalité.
Le deuxième enseignement de cette partie réside dans le prix à
payer pour chaque tuile : si en début de partie, payer 4 une tuile est
élevé, en fin de partie ce montant peut devenir un minimum pour
espérer faire une égalité ! Bien entendu, les coups de
bluff sont conseillés afin de faire perdre des pièces à
vos adversaires : Julie me l’a bien appris en me faisant dépenser 5 pièces
pour une tuile alors qu’elle en avait misé 0…
L’un des autres aspects à souligner semble être la difficulté
de revenir dans la partie lorsque l’on a pris du retard. En effet, vos revenus
sont calculés en fonction du nombre de tuiles. Or, si vous êtes
à court d’argent (mises trop élevées par exemple), vous
ne parviendrez pas à acheter de nouvelles tuiles et vous aurez de très
faibles revenus pour la manche suivante, ce qui ne fera qu’empirer. Donc prudence,
prudence, avec vos pièces…

Ce jeu serait excellent s’il n’était pas un tantinet imprécis : une promenade circulaire existe-elle si l’un des enclos d’animaux passe sous le chemin ? Nous avons considéré que oui. Lorsqu’une couleur (jaune
ou bleue surtout) passe sous ou sur un chemin, l’enclos ne semble pas fermé.
Est-ce exact ? Nous avons là-encore considéré que oui.
Il n’est fait mention nulle part de l’interdiction de contourner sa porte d’entrée
de zoo. Mais jusqu’où peut-on aller dans cette voie ? Nous avons autorisé
la construction tant que celle-ci ne rentre pas en conflit avec la porte elle-même.
Une dernière petite chose : la règle suggère de coucher
les visiteurs concernés par les promenades circulaires. Nous avons opté
pour mettre sur le flanc les visiteurs concernés par les arbres.

En bref, ce petit jeu est passionnant et devrait faire parler de lui dans les
prochaines semaines… Qu’on se le dise !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


deux + = 7