[22/10/2015] Clochemerle

Les auteurs Inka et Markus Brand sont assez forts pour développer, redévelopper, affiner, … un mécanisme qu’ils ont inventé, à savoir la roue du temps qui passe (même si d’autres jeux utilisent aussi le temps comme unité à dépenser, ici on a vraiment le cycle de la vie qui est rendu comme jamais ailleurs). Dans ce Clochemerle qu’on s’apprête à découvrir aujourd’hui, on va voir qu’ils exploitent ce système en nous faisant un Descendance like mais pas si like qua ça… 😉 Bonne lecture !

CLOCHEMERLE

On dirait du Descendance mais ce n'est pas du Descendance... Ou : comment créer  un jeu sur un thème, une sorte de variation sur un environnement !
On dirait du Descendance mais ce n’est pas du Descendance… Ou : comment créer un jeu sur un thème, une sorte de variation sur un environnement !
Chaque joueur dispose d'un grand plateau individuel sur lequel on retrouve la roue du temps de Descendance, avec une figurine de faucheuse sur le pont du haut (elle recouvrira le disque lorsqu'il passera par le pont, afin de ne pas oublier qu'un pion doit mourir). La monnaie du jeu est le cylindre noir : sur la grange il est considéré comme de l'argent (ici j'en ai 3 par exemple), sur les métiers il est considéré comme un travailleur (ici j'en ai 1 sur chaque métier autour du plateau) et, dans le cours de la partie, il peut servir à représenter les denrées produites (charrue, ...) ou d'autres choses. En bas du plateau, vous pouvez admirer l'école, jolie nouveauté de ce Clochemerle...
Chaque joueur dispose d’un grand plateau individuel sur lequel on retrouve la roue du temps de Descendance, avec une figurine de faucheuse sur le pont du haut (elle recouvrira le disque lorsqu’il passera par le pont, afin de ne pas oublier qu’un pion doit mourir). La monnaie du jeu est le cylindre noir : sur la grange il est considéré comme de l’argent (ici j’en ai 3 par exemple), sur les métiers il est considéré comme un travailleur (ici j’en ai 1 sur chaque métier autour du plateau) et, dans le cours de la partie, il peut servir à représenter les denrées produites (charrue, …) ou d’autres choses. En bas du plateau, vous pouvez admirer l’école, jolie nouveauté de ce Clochemerle…
Nous jouons à 3 joueurs avec Tristan en premier joueur (il lance ici les deux du deuxième tour). Je peux vous dire que, franchement, j'ai souffert de ma position de dernier lors des trois premiers tour ! Tellement qu'au quatrième, j'ai dépensé des sous pour changer la face d'un dé et avoir le droit de prendre la main de premier joueur (avec les PV placé dessus, hein, tant qu'à faire)...
Nous jouons à 3 joueurs avec Tristan en premier joueur (il lance ici les deux du deuxième tour). Je peux vous dire que, franchement, j’ai souffert de ma position de dernier lors des trois premiers tour ! Tellement qu’au quatrième, j’ai dépensé des sous pour changer la face d’un dé et avoir le droit de prendre la main de premier joueur (avec les PV placé dessus, hein, tant qu’à faire)…
Le premier joueur à perdre un personnage est Tristan car son marqueur jaune vient de dépasser le pont. La faucheuse va le recouvrir et, en fin de son tour, il devra décider lequel de ses 5 travailleurs décède et va au cimetière. La seule manière d'en récupérer un sur le métier abandonné sera de former un nouveau travailleur à l'école...
Le premier joueur à perdre un personnage est Tristan car son marqueur jaune vient de dépasser le pont. La faucheuse va le recouvrir et, en fin de son tour, il devra décider lequel de ses 5 travailleurs décède et va au cimetière. La seule manière d’en récupérer un sur le métier abandonné sera de former un nouveau travailleur à l’école…
Bon, et bien voilà, j'ai récupéré la main de premier joueur après le quatrième tour et on peut voir que j'ai fait des choix stratégiques par défaut jusque là : pas d'acquisition de cartes d'objectifs à longs termes (église et chambre du conseil) que Tristan et Yohel ont pu choisir. Mais, par contre, j'ai trois travailleurs très attractifs (notamment ma paire de valeur 8 si vous voyez ce que je veux dire) et quatre cartes de clients que je vais satisfaire assez vite normalement (les points d'interrogation sont tip top : n'importe quelle valeur de dé permet de les réaliser)...
Bon, et bien voilà, j’ai récupéré la main de premier joueur après le quatrième tour et on peut voir que j’ai fait des choix stratégiques par défaut jusque là : pas d’acquisition de cartes d’objectifs à longs termes (église et chambre du conseil) que Tristan et Yohel ont pu choisir. Mais, par contre, j’ai trois travailleurs très attractifs (notamment ma paire de valeur 8 si vous voyez ce que je veux dire) et quatre cartes de clients que je vais satisfaire assez vite normalement (les points d’interrogation sont tip top : n’importe quelle valeur de dé permet de les réaliser)…
Allez, pas de mollesse, je reprends quatre cartes de clients, après en avoir réalisé deux. Ma stratégie est maintenant clairement établie et on verra qu'elle pourrait bien faire des émules (mais trop tard !)...
Allez, pas de mollesse, je reprends quatre cartes de clients, après en avoir réalisé deux. Ma stratégie est maintenant clairement établie et on verra qu’elle pourrait bien faire des émules (mais trop tard !)…
Les places se remplissent dans le cimetière des illustres personnes décédées. L'autre cimetière, commun, est pour l'instant vide de sépultures... Revenons sur les PV placés sur l'arbre de nos plateaux individuels : il faut déplacer son chef de village (le meeple) sur la case avec la pièce (au moins) et le faire ensuite remonter sur son hôtel de ville, pour sécuriser les PV de l'arbre. Ca prend quand même deux tours pleins, mais ça peut être important (à la toute fin de partie, Yohel va ainsi sécuriser pas moins de 15PV !!!)...
Les places se remplissent dans le cimetière des illustres personnes décédées. L’autre cimetière, commun, est pour l’instant vide de sépultures… Revenons sur les PV placés sur l’arbre de nos plateaux individuels : il faut déplacer son chef de village (le meeple) sur la case avec la pièce (au moins) et le faire ensuite remonter sur son hôtel de ville, pour sécuriser les PV de l’arbre. Ca prend quand même deux tours pleins, mais ça peut être important (à la toute fin de partie, Yohel va ainsi sécuriser pas moins de 15PV !!!)…
Finalement Yohel se rend compte que le recrutement de moines est pour le moins coûteux et long. Il va se lancer sur les cartes bleues de clients mais c'est probablement un peu tard. En ce qui me concerne, je trouve que la partie dure un peu trop : je pense que 12 décès suffisaient au lieu de 14, mais ce sera à confirmer avec d'autres parties.
Finalement Yohel se rend compte que le recrutement de moines est pour le moins coûteux et long. Il va se lancer sur les cartes bleues de clients mais c’est probablement un peu tard. En ce qui me concerne, je trouve que la partie dure un peu trop : je pense que 12 décès suffisaient au lieu de 14, mais ce sera à confirmer avec d’autres parties.
La partie est à présent terminée car le cimetière contient 14 sépultures. Il va nous rester à comptabiliser nos PV en utilisant le bloc de feuilles de scores, bien utile pour ne pas oublier telle ou telle source de PV...
La partie est à présent terminée car le cimetière contient 14 sépultures. Il va nous rester à comptabiliser nos PV en utilisant le bloc de feuilles de scores, bien utile pour ne pas oublier telle ou telle source de PV…
Les éléments de Yohel, avec seulement 3 moines (dont un de bonus dû à son église) et, là aussi, on aurait aimé le voir aller au bout. Sinon, ses seules deux cartes de clients réalisés sont bien pauvres par rapport à ses 4 artisans installés chez lui. En revanche, il est hyper fort au niveau de la carte de chambre du conseil à gauche : 4PV par travailleur vivant, et comme il a les 5, il va scorer 20PV ! Bravo...
Les éléments de Yohel, avec seulement 3 moines (dont un de bonus dû à son église) et, là aussi, on aurait aimé le voir aller au bout. Sinon, ses seules deux cartes de clients réalisés sont bien pauvres par rapport à ses 4 artisans installés chez lui. En revanche, il est hyper fort au niveau de la carte de chambre du conseil à gauche : 4PV par travailleur vivant, et comme il a les 5, il va scorer 20PV ! Bravo…
Petite vue de la carte de résumé du tour de jeu de chaque joueur : le premier joueur place 1PV sur la main et lance les dés, puis, à son tour, chacun choisit deux dés, en en modifiant éventuellement certaines faces en payant et en passant deux temps par dé noir, réalise une action noire ou autant d'actions blanches que souhaitées avec le total des dés, avant de vérifier s'il n'a pas de mort et de gérer donc le passage au cimetière...
Petite vue de la carte de résumé du tour de jeu de chaque joueur : le premier joueur place 1PV sur la main et lance les dés, puis, à son tour, chacun choisit deux dés, en en modifiant éventuellement certaines faces en payant et en passant deux temps par dé noir, réalise une action noire ou autant d’actions blanches que souhaitées avec le total des dés, avant de vérifier s’il n’a pas de mort et de gérer donc le passage au cimetière…
Il n'y a pas de grand plateau collectif mais un petit et, surtout, plein de cartes étalées par types sur la table : un truc de fou ! La couleur des cartes indique quel travailleur est requis pour s'en équiper personnellement. Par exemple, il faut un artisan (métier orange) pour prendre une carte orange. Ensuite, sur chaque carte, figure une bannière noire (les blanches sont en général sur le verso de la carte) : pour la "construire" il faut que la somme des deux dés corresponde à la valeur inscrite. D'où certaines difficultés pour certaines valeurs (comme le 2 ou le 12) et un joli système bien malin qui renforce l'importance d'être premier joueur pour avoir davantage de choix...
Il n’y a pas de grand plateau collectif mais un petit et, surtout, plein de cartes étalées par types sur la table : un truc de fou ! La couleur des cartes indique quel travailleur est requis pour s’en équiper personnellement. Par exemple, il faut un artisan (métier orange) pour prendre une carte orange. Ensuite, sur chaque carte, figure une bannière noire (les blanches sont en général sur le verso de la carte) : pour la « construire » il faut que la somme des deux dés corresponde à la valeur inscrite. D’où certaines difficultés pour certaines valeurs (comme le 2 ou le 12) et un joli système bien malin qui renforce l’importance d’être premier joueur pour avoir davantage de choix…
Au premier tour, je me suis rabattu sur une carte d'artisan fabriquant des charrues. Sur le recto de la carte, il y avait une bannière noire de valeur 6, donc c'était ma seule action, puis j'ai retourné la carte et placé un cyclindre noir indiquant que j'ai fabriqué une première charrue. La bannière est blanche pour la suite donc utilisable avec d'autres actions numérotées 6 sur des bannières blanches...
Au premier tour, je me suis rabattu sur une carte d’artisan fabriquant des charrues. Sur le recto de la carte, il y avait une bannière noire de valeur 6, donc c’était ma seule action, puis j’ai retourné la carte et placé un cyclindre noir indiquant que j’ai fabriqué une première charrue. La bannière est blanche pour la suite donc utilisable avec d’autres actions numérotées 6 sur des bannières blanches…
Au cimetière, il y a deux places par type de travailleur : 2PV ou 1PV donc, évidemment, Tristan place son marchand décédé sur la place 2PV. A noter que les PV ainsi glanés vont se placer sur l'arbre centenaire du village (on y reviendra). Ensuite, il jette un dé pour faire avancer le rat sur la piste de la peste (on y reviendra aussi)...
Au cimetière, il y a deux places par type de travailleur : 2PV ou 1PV donc, évidemment, Tristan place son marchand décédé sur la place 2PV. A noter que les PV ainsi glanés vont se placer sur l’arbre centenaire du village (on y reviendra). Ensuite, il jette un dé pour faire avancer le rat sur la piste de la peste (on y reviendra aussi)…
Le rat progresse à très grande allure et rejoint déjà la grande zone qui fait que la peste se répand dans nos villages ! Du coup, chacun  perd la moitié de ses PV qui étaient posés sur l'arbre centenaire (non sécurisés donc). A noter qu'il y a à présent 3 morts et que la partie, à 3 joueurs, s'arrêtera quand il y en aura 14.
Le rat progresse à très grande allure et rejoint déjà la grande zone qui fait que la peste se répand dans nos villages ! Du coup, chacun perd la moitié de ses PV qui étaient posés sur l’arbre centenaire (non sécurisés donc). A noter qu’il y a à présent 3 morts et que la partie, à 3 joueurs, s’arrêtera quand il y en aura 14.
L'ambiance est vraiment très studieuse, le jeu s'y prêtant bien. C'est clair qu'on ne rigole pas comme des baleines, mais c'est normal et attendu sur ce jeu. Au niveau des stratégies de mes adversaires, Tristan a essayé de démarrer les voyages mais semble varier ses axes de jeu maintenant, alors que Yohel qui avait misé sur l'église et les moines semblent s'interroger sur la manière de récupérer ces derniers le plus rapidement possible...
L’ambiance est vraiment très studieuse, le jeu s’y prêtant bien. C’est clair qu’on ne rigole pas comme des baleines, mais c’est normal et attendu sur ce jeu. Au niveau des stratégies de mes adversaires, Tristan a essayé de démarrer les voyages mais semble varier ses axes de jeu maintenant, alors que Yohel qui avait misé sur l’église et les moines semblent s’interroger sur la manière de récupérer ces derniers le plus rapidement possible…
Enfin ! Après avoir pas mal galéré pour avoir le droit d'acquérir une carte de chambre du conseil (présence d'un travailleur rouge + valeur 3 avec deux dés), je réussis enfin à récupérer cette précieuse carte, laquelle me rapportera 1PV par carte bleue réussie en fin de partie (voire 1PV par carte d'autres couleurs, si j'arrive à placer d'autres cylindre noirs dessus en activant la bannière blanche par la suite)...
Enfin ! Après avoir pas mal galéré pour avoir le droit d’acquérir une carte de chambre du conseil (présence d’un travailleur rouge + valeur 3 avec deux dés), je réussis enfin à récupérer cette précieuse carte, laquelle me rapportera 1PV par carte bleue réussie en fin de partie (voire 1PV par carte d’autres couleurs, si j’arrive à placer d’autres cylindre noirs dessus en activant la bannière blanche par la suite)…
Oui, il y a sacrément du matos sur la table ! Et il y en a de l'information à lire un peu partout quand on joue...
Oui, il y a sacrément du matos sur la table ! Et il y en a de l’information à lire un peu partout quand on joue…
La zone individuelle de Tristan, avec probablement pas assez d'axes développés : on aurait aimé le voir aller au bout de ses voyages (en haut à droite) qu'il a arrêtés au 3ème sur 5. De même, sans aucune carte de client, malgré plein d'artisans (4 sur 5), il n'a certainement pas optimisé ses gains non plus.
La zone individuelle de Tristan, avec probablement pas assez d’axes développés : on aurait aimé le voir aller au bout de ses voyages (en haut à droite) qu’il a arrêtés au 3ème sur 5. De même, sans aucune carte de client, malgré plein d’artisans (4 sur 5), il n’a certainement pas optimisé ses gains non plus.
Et enfin ma zone individuelle, avec un développement délirant sur les clients (pas moins de 10 cartes réalisées !) auquel s'adjoint la carte e chambre du conseil qui va bien à gauche (1PV par carte bleue et orange, donc 15PV additionnels). Content de ma partie, surtout après avoir galéré au début de partie et m'être senti lésé d'être dernier joueur...
Et enfin ma zone individuelle, avec un développement délirant sur les clients (pas moins de 10 cartes réalisées !) auquel s’adjoint la carte e chambre du conseil qui va bien à gauche (1PV par carte bleue et orange, donc 15PV additionnels). Content de ma partie, surtout après avoir galéré au début de partie et m’être senti lésé d’être dernier joueur…

Durée de la partie : 2 heures 45 minutes – Note de cette partie : 17 / 20

Scores :

Marron Rouge Jaune Vert Bleu PV Journaliers Main Total
Tristan (jaune) 6 2 1 12 0 15 0 1 37
Yohel (bleu) 11 22 1 0 7 13 0 0 54
Ludo le gars (rouge) 0 15 0 0 37 9 0 0 61

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– La réimplémentation de Descendance avec le meilleur du jeu original (le système de cycle de la vie) et des sensations très différentes,
– Les valeurs à obtenir pour activer les actions : par exemple, obtenir 4 ou 10 pour prendre des clients ou devenir premier joueur oblige à faire des choix (bannière noire),
– Le système de l’école pour faire revenir des travailleurs,
– L’arbre centenaire et ses PV non sécurisés (là encore, pas mal de choix à faire),
– Le look des composants et la qualité d’édition : superbe !

On a moins aimé
– La durée un chouïa longuette : deux décès de moins seraient mieux ?
– Le manque d’une icône de rappel de la présence requise ou non d’un travailleur pour faire des actions liées à celui-ci,
– La crainte que la stratégie « full clients » soit quasiment obligatoire pour espérer gagner, surtout que, contrairement à Descendance, on ne peut pas vraiment gêner le développement d’un joueur sur cet axe (le marché n’est pas commun et simultané)…

————————————————————————————————————

10 commentaires à propos de “[22/10/2015] Clochemerle”

  1. Voilà un jeu qui me plait bien et qui m’a fait de l’œil lors de notre dernière soirée. Il va falloir que je m’y essaie la prochaine fois (ça va être long jusqu’au 14 !…)
    A voir si la stratégie full clients est toujours la bonne…. les voyages sont pas mal également ainsi que les moines. C’est dur de juger sur une seule partie.
    14 décès, ça représente environ combien de tours de jeux chacun environ ?

  2. Je refuse jamais une petite partie !
    Je suis dispo le week end. Une petite contrainte dimanche entre 12h et 14h mais le reste je réponds présent !

  3. Tu écris dans les points négatifs : « La crainte que la stratégie « full clients » soit quasiment obligatoire pour espérer gagner, surtout que, contrairement à Descendance, on ne peut pas vraiment gêner le développement d’un joueur sur cet axe (le marché n’est pas commun et simultané)… »

    J’ai justement fait une partie hier soir dans laquelle je n’ai jouer AUCUN clients alors qu’un autre joueur en avait fait une bonne quinzaine… et j’ai gagné avec 6 points d’avance.

    J’ai joué à fond le voyage (avec l’église correspondante), les moines, et j’ai chopé la tuile premier joueur au bons moments pour engranger des points.

    Ça m’a rassuré sur le fait que ce n’est pas une stratégie gagnante, loin s’en faut.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


6 × = dix-huit