[23/03/2024] Donuts X 3, Mord im Arosa, Non Merci ! X 2, Ciao Ciao… !

Ce week-end a lieu le grand Festival de BD de Cublize, alias Bulles dans le Lac , comme chaque année en mars.
Aujourd’hui, plus particulièrement, c’est le grand jour de la soirée OFF pour les auteurs de BD et, comme chaque année également, notre association Les Ludophiles s’occupe d’eux avec des jeux de société divers et variés…
Pour débuter, voici Donuts X 3, en mode installation de la salle, puis se succéderont Mord im Arosa, Non Merci ! X 2 et Ciao Ciao… !
Une bien belle journée ludique avec des auteurs extrêmement sympas ! 🙂

DONUTS X 3

Pour commencer, après avoir installé la salle pour le soir, je fais découvrir Donuts à Pierre, un superbe jeu à deux de Bruno Cathala, extrêmement déroutant d’après mes souvenirs…
Le plateau est constitué de 4 éléments recto-verso agencés aléatoirement. Nous conserverons la même configuration pour nos trois parties enchaînées.
Pierre a joué un donuts foncé et moi un clair, la partie a donc débuté…
Alternativement, chacun ajoute un donuts à sa couleur sur une case vide dans la direction pointée par le dernier donuts adverse joué. Le premier élément déroutant se situe là : comment bien anticiper les possibilités laissées à son adversaire, sachant que, si aucune case n’est libre au moment de son tour, on peut jouer où l’on veut ! Très stratégique…
Le but du jeu est d’aligner 5 donuts à sa couleur, ce que vient de faire brillamment Pierre, et même par deux fois !
Voilà le second élément déroutant : on peut retourner deux pièces adverses si l’on parvient à jouer en s’insérant entre elles ! Ça, c’est fort, mais que c’est spécial à anticiper… Un reversi inversé en quelque sorte !
Deuxième partie en cours de démarrage…
Les deux donuts empilés permettent de mieux se rappeler le dernier joué.
Je ne suis pas loin de la victoire me semble-t-il, mais attention, on n’est jamais à l’abri d’une mauvaise lecture du jeu…
Non, c’est bon, je gagne !
En route pour la troisième et dernière partie, un BO3 pour ainsi dire, puisque nous jouons ainsi la belle…
Ça peut prendre un peu la tête ! 😉
Qui pourrait prédire le nom du vainqueur en observant cette photo ?
Yes ! Elle est pour moi !
Voici un jeu sur lequel il me semble qu’on progresse à condition d’y jouer souvent, afin de mieux lire et anticiper les coups possibles et les pièges à éviter ou à tendre. Malheureusement, pour le moment, je suis plutôt en mode « j’ai redécouverte le jeu » aujourd’hui ! 🙂

Durée de ces parties : 25 minutes en tout – Note de ces parties : 15 / 20

Scores de ces parties :

Partie 1 Partie 2 Partie 3
Pierre (foncées) Victoire Défaite Défaite
Ludo le gars (claires) Défaite Victoire Victoire

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– L’élégance absolue du jeu avec la direction pointée par la case,,
– Le twist mécanique de l’insertion au lieu de l’encadrement,
– La progression qu’on doit pouvoir acquérir en y jouant souvent…

On a moins aimé
– Un peu perdus par le manque de pratique, nous avons passé 3 parties à essayer d’anticiper,
– Un relatif manque d’engouement pour y rejouer davantage…

————————————————————————————————————
MORD IM AROSA

Pour cette soirée spéciale, j’avais apporté pas mal de jeux, plutôt OLNI pour plusieurs d’entre eux, dont ce Mord im Arosa, un jeu d’enquête assez improbable dans un immeuble en 3D…
Je me retrouve attablé avec trois pontes de la bande-dessinée présents au Festival de BD :
– Christophe Girard (que je ne présente plus et qui fera l’objet d’un portrait de joueur sous peu…),
– Jérôme Leruculey (Les 5 Terres, Seraphin, …)
– Anthony Pastor (Le Sentier des Reines)
J’ai de la chance et je compte bien savourer ces instants…
L’immeuble se trouve en arrière-plan de cette photo et on peut voir que les deux victimes (cubes rouges) ont été repérées dans les étages (le 6 et le 7). Déjà !
Du coup, à présent, nous allons tenter d’effacer nos propres traces et essayer de renforcer les indices accusant les autres joueurs…
Je ne vais pas rappeler l’ensemble de la règle, pas compliquée mais très peu intuitive, mais sachez qu’à son tour on doit :
– soit faire le choix d’accuser un ou plusieurs autres joueurs en les estimant présents dans un étage donné
– soit indiquer qu’on veut retirer ses propres trace à un étage donné, pour peu d’avoir des cubes effectifs sur celui-ci dans l’immeuble.
Selon l’option choisi, les conséquences ne sont pas les mêmes…
C’est surtout l’ambiance qu’on retiendra de cette partie…
Ces deux-là sont de sacrés joyeux lurons… Ci-dessus, Jérome rejette dans l’immeuble les cubes présents à l’étage qu’il avait soulevé. Le tour de jeu se termine toujours comme ça…
Lorsqu’un joueur est présent 10 fois dans le tableau, la partie s’achève. C’est ce qui se produit ci-dessus avec les cubes blancs de Christophe ! Nous allons procéder au décompte comme suit :
– 3 PV par cube à sa couleur sur un étage où figure une victime
– 2 PV par cube à sa couleur sur un étage adjacent à un étage avec une victime
– 1 PV par autre cube à sa couleur.
Ce n’est pas le plus important, mais les scores se trouvent ci-après, en sachant que, bien sûr, il faut totaliser le score le plus bas possible…

Durée de cette partie : 30 minutes – Note de cette partie : 12 / 20

Scores de cette partie :

Points d’accusation
Christophe (blanc) 24
Jérôme (gris) 20
Anthony (noir) 28
Ludo le gars (marron) 14

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– L’originalité du jeu, avec cet immeuble en 3D qui invite immédiatement à jouer et cette écoute qu’on doit mener quand les cubes chutent depuis la cheminée supérieure,
– Une sorte d’expérience ludique en y jouant…

On a moins aimé
– La quasi-impossibilité d’entendre réellement quoi que ce soit de pertinent, à l’exception de la chute des cubes au rez-de-chaussée (la table !),
– Une relative lourdeur de la règle avec ses cas différenciés…

————————————————————————————————————
NON MERCI ! X 2

On enchaîne par un jeu qui ne pouvait qu’être une réussite avec ces loustics de premier ordre : Non Merci ! On enchaînera, d’ailleurs, deux parties sans que personne ne se force… 🙂
Non merci ! No thanks ! Geschenkt !
Ça plaît beaucoup…
Première partie à l’avantage d’Anthony.
On y retourne…
L’ambiance monte encore d’un cran, c’est quand même un jeu assez exceptionnel quand on y joue avec les bonnes personnes !
De bons souvenirs qu’on se construit tous les 4 avec ce jeu… 🙂
Au final, même si Christophe a complètement thésaurisé au niveau des sous, il a trop de cartes pour l’emporter, alors que Jérôme et Anthony sont à sec de chez à sec, et que, de mon côté, je suis entre les deux… Vous connaissez le vainqueur ? 😉

Durée de ces parties : deux fois 10 minutes – Note de ces parties : 17 / 20

Scores de la première partie :

Cartes Sous restants Total
Christophe 38 9 29
Jérôme 79 19 60
Anthony 31 8 23
Ludo le gars 39 8 31

Scores de la deuxième partie :

Cartes Sous restants Total
Christophe 118 39 79
Jérôme 45 0 45
Anthony 46 1 45
Ludo le gars 36 4 32

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– Le jeu parfait pour se mesurer à d’autres joueurs adeptes de la bonne grosse ambiance de prise de risque, bluff et autres estimations moulesques ! 😉
– Un côté vraiment « jeu qui ne vieillit pas »,
– La durée des parties et le format, ce qui permet de l’emporter et d’y jouer partout…

On a moins aimé
– ?

————————————————————————————————————
CIAO CIAO… !

Et un dernier jeu pour la route, avant d’aller au dodo pour les auteurs, en perspective d’un bon repos avant les dédicaces du lendemain…
Ciao Ciao… ! est un jeu de pur bluff, dans la lignée d’un Perudo par exemple, convaincu que je suis que ce jeu devrait bien convenir pour terminer la soirée avec ces gars-là…
Ça y va dans la rivière ! Pour info, Christophe avec ses pions bleus, ne joue plus, Jérôme, avec ses pions jaunes, est le mieux placé pour la victoire mais ce n’est pas fait, Anthony, avec les roses est pas mal aussi, tout comme moi avec les verts… C’est tendu !
Un peu plus tard… Jérôme annonce 4 et j’hésite bêtement sur l’accusation ou non. Idiot que je suis ! Anthony le fait et s’il raison il gagne, sinon c’est Jérôme, en tout cas jamais moi ! Si j’avais accusé, je pouvais espérer quelque chose…
Magnifique final !
Et c’est Jérôme qui l’emporte, prouvant qu’il n’avait pas menti au dernier tour !

Durée de cette partie : 20 minutes – Note de cette partie : 14 / 20

Scores de cette partie :

Total
Christophe (bleu) 1
Jérôme (jaune) 3
Anthony (rose) 2
Ludo le gars (vert) 2

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– Le fun et les yeux qui pétillent,
– La non-prise de tête absolue,
– L’impression de pouvoir mener une stratégie… bien rudoyée par les accusations adverses ou les caprices du dé !

On a moins aimé
– Un relatif manque de feeling pour ce jeu autour de la table… Dommage !

————————————————————————————————————

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


9 × trois =