[23/04/2021] The Colonists

Nous sommes dingues… enfin surtout Leila ! Elle me tanne à nouveau pour retourner à The Colonists sur trois âges et, clairement, je ne vais quand même pas lui dire non ! Surtout que là, pour le coup, nous sommes le dernier vendredi des vacances de Pâques et que c’est peut-être bien le dernier jour possible avant longtemps… Et, demain, Monsieur Lenteur 😉 doit nous rejoindre pour l’après-midi jeux et, clairement, ce n’est pas à ce jeu que l’on jouera ! Il faudra même ranger la grosse boîboîte restée sur la table depuis le 13 avril, soit il y a 8 jours et 6 parties en suivant !!!

Régalez-vous en lisant ce compte-rendu comme on s’est régalés en jouant notre partie…

THE COLONISTS

Je crois qu’elle l’aime ce jeu d’apéritif… 😉
Voici les 4 colonies piochées pour cette partie, en précisant qu’on a recommencé le tirage : le hasard avait été plutôt taquin puisqu’on avait obtenu les 4 mêmes que la dernière fois malgré un mélange sérieux !
Nous avons mis en place la zone de jeu avec les tuiles de valeur 0 au dos. A noter que Leila, en tant que première joueuse, s’est un peu lâchée sur la position (autorisée certes) du deuxième marché…
Et c’est parti !!!
Fin de première année…
Leila est la première à se rendre sur la tuile du Diplomate pour construire une ambassade dans son domaine…
Elle opte pour l’Altruist Colony qui va lui octroyer deux bois ou un argile en début de chaque année et une réserve d’une case de plus… Cela la rapproche aussi du fameux ambassadeur rose, accessible au deuxième âge, celui-ci offrant de superbes réductions le plus souvent !
Oui, il faut savoir réfléchir et ne pas se précipiter…
Pas mécontent de mes trois tuiles de production (bois, argile et or), surtout soutenues par une Factory bonifiant les gains de 1 (sauf pour le Pub)…
On arrive en fin de premier âge…
A cet instant je me suis engagé sur l’Industrialist Colony, super aguichante et rentable…
Et sinon, que pensez-vous de mes petites maisons colorées pour indiquer le niveau atteint dans chaque colonie par les joueurs ?
Le domaine de Leila avant d’attaquer le deuxième âge… Elle semble bien attirée par les cartes, d’où ses gains en or et outils non négligeables…
Et le mien… Avec, pour une fois pas mal de place dans mes entrepôts et déjà 2 Factory (une vraie + celle de l’ambassade) !
Et hop, en route pour le deuxième âge !
Je suis le premier à placer des Flats dans mon domaine, en lieu et place de deux Farms.
Ça se densifie, ça se remplit, ça se diversifie…
Oui, cette fois c’est clair, Leila joue à fond sur les cartes ! Celle qu’elle nous désigne d’un air entendu est un Pub qui n’a pas besoin d’être activé… Et que dire des PV indiqués sur les cartes et des outils amassés sans vergogne ?
Le plateau en fin de deuxième âge, après 1 heure + 2 heures de jeu… qu’on n’a pas vu passer ! 🙂
Le domaine de Leila, redoutable avec ses cartes placées et ses Citizens jaunes en attente d’être utilisés (trois en tout)…
Mon domaine au même moment, avec deux Estates et deux Flats et un Apartment, soit pas mal d’ouvriers à faire bosser ! Sans parler des deux Citizens jaunes déjà au boulot, gardiens de deux entrepôts de capacité 5 chacun…
Je vais presque avoir des soucis de place à présent…
quand on passe du deuxième au troisième âge, on doit ajouter une colonie : c’est la Lord Colony qui rejoint donc la table de jeu…
Et hop, en route pour le troisième et dernier âge pour aujourd’hui… J’espère que la possibilité de convertir des Flats en Houses arrivera vite : je mise dessus pour booster mon développement ! Pour l’instant, au vu des tuiles exposées, que dalle… 🙁
Leila, elle, ne quitte pas ce sourire pendant toute la phase d’installation du troisième âge. Vous savez pourquoi ? Elle revendique d’avoir un enchaînement incroyable et délectable (pour elle) ! Je vous explique…
Elle se crée un premier Théâtre, puis décale son Steward, puis revient dessus pour se créer un second Théâtre !!! Chapeau bas… Il faut dire que cela lui garantit deux fois 2 PV par année… tout en embauchant des Citizens jaunes !
De mon côté, je prépare moi aussi un bien bel enchaînement avec une collection de briques au nombre de 7 unités et de planches au nombre de 5 unités… Voyez ci-après !
Bim ! Chez moi c’est une Mine de fer et un Théâtre construits dans le même tour ! Ça promet comme fin de partie…
Nous allons attaquer la troisième année du troisième âge et je fais plus que couiner : toujours pas trace de la tuile de conversion de Flats en Houses, pas plus que de celle pour fabriquer des barres d’acier ! Du coup, il est strictement impossible de construire le moindre bâtiment en lien avec les marchands rouges… 🙁
Les trois tuiles exposées nous montrent que ces deux tuiles tant convoitées n’arriveront pas avant la cinquième et dernière année de l’âge…
Du coup, coincé par le manque de place sur mon plateau, sans possibilité d’y aller à fond sur les marchands, je me résigne à raser mon Holow d’argile pour y installer une ambassade de niveau 1 de la Lord Colony, avant de la faire grimper au niveau 2 puis 3. Je fais monter les deux autres au même niveau… surtout pour les PV ! 🙂
Qu’est-ce qu’on se régale !!! Leila est vraiment incroyable, elle se délecte de ce type de jeux, elle aime l’approfondir et est toujours très menaçante, en passe de l’emporter, surtout aujourd’hui avec sa stratégie sur les cartes et les Théâtres ! Bravo fille… 😉
Nous sommes dans la dernière année de cette formidable partie… Je me triture les méninges pour réussir à construire un bâtiment rouge un peu plus intéressant qu’un de valeur 6… en plus d’une House évidemment ! Ouf, le petit pouvoir du niveau 3 de la Lord Colony me sauve la mise en m’offrant sur un plateau de pouvoir intervertir deux tuiles adjacentes vides : voyez plutôt ci-dessous…
Au tour précédent, j’ai terminé sur la tuile de nourriture adjacente à mon Steward noir. Là, je viens d’aller sur la tuile pour transformer mon dernier Flat en House et je vais intervertir la tuile pour faire des Stables et celle pour faire un Boardinghouse. J’ai tout ce qu’il faut pour payer et cela n’est pas neutre du tout…
Echange fait, je vais donc construire un ultime bâtiment contre le paiement de 5 outils (dont 2 en taxe de rasage) + 2 barres d’acier + 2 briques + 2 planches. Cela me permet de récupérer un bâtiment de valeur 10, où peut travailler un marchand, au lieu des 6 de la Boardinghouse…
Je paie rubis sur l’ongle ! D’ailleurs, j’épuise précisément mon capital d’outils et quand je vois le résidu de Leila sur les outils, je suis choqué !!!
Cette fois la partie s’achève et le verdict est tout sauf clair : Leila a emmagasiné des dollars à profusion (13 par année lors des deux dernières !!!) et des PV liés aux cartes, alors que, de mon côté, je suis plutôt satisfait de mon développement de colonies, de bâtiments et d’un marchand mis au boulot.
Bien malin qui pourrait désigner le vainqueur sans décompte… Le suspens est à son comble !!!
Le domaine final de Leila, juste après qu’on a nourri les Citizens jaunes…
Le mien, avec un seul marchand au travail alors que j’avais espéré découvrir une stratégie plus poussée sur eux…
L’un de nous l’a emporté mais ce n’est pas le plus important : c’est clairement le plaisir partagé sur un même univers commun ! Quel régal…

Durée de la partie : 5 heures (1 heure + 2 heures + 2 heures) – Note de cette partie : 20 / 20

Scores de la partie :

Bâtiments Ambassades Améliorations Dollars Fermiers (verts) Citadins (jaunes) Marchands (rouges) Total
Leila (orange) 72 4 22 71 18 36 0 223
Ludo le gars (noir) 97 8+8+8 1 37 16 36 16 227

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– L’effet Wahou !!! une fois la partie terminée : on se retrouve tous les deux en 4 PV sur plus de 220 avec des stratégies complètement différentes !!! Et ça c’est plus que précieux…
– La règle plus que limpide et la logique interne du jeu, au seul service du plaisir ludique…
– L’impression de tellement bien connaître l’univers de ce jeu maintenant qu’on y va en pantoufles 😉
– La durée de la partie sur 3 âges à deux joueurs qui se confirme : 5 heures ça passe bien… A quand une partie sur 4 âges en commençant en matinée ?

On a moins aimé
– Le hasard de ne pas pouvoir développer de stratégie sur les marchands si ni les barres d’acier ni les conversion de Flats en Houses ne sortent…

————————————————————————————————————

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


sept × = 28