[23/10/2019] On the Origin of Species

David et moi sommes bien arrivés à Essen la veille et, en ce mercredi 23 octobre, nous avons profité de quelques largesses d’organisation pour récupérer et découvrir en avant-première quelques jeux qui sortiront officiellement le lendemain !
Ainsi, en cette sympathique soirée, nous nous lançons, à 4 joueurs, dans la partie de découverte de On the Origin of Species, un jeu splendide que j’avais repéré chez Mont Taber. Les espagnols sont présents en force et en masse cette année, et c’est une excellente nouvelle…

ON THE ORIGIN OF SPECIES

Parmi la pléthore de jeux que j’avais repérés avant d’aller en Allemagne, il y avait ce jeu sur Darwin sorti chez Mont Taber, un éditeur espagnol. Même le plateau est illustré -superbement- au dos…
Nous allons le découvrir à 4 joueurs, David, alias Grissom87, Cédric, alias TS Leodagan, François, alias Sanjuro et Ludo le gars, alias moi-même !
Le plateau, somptueusement illustré, représente la Patagonie et la Terre de Feu. On va essayer d’y mener des explorations pour y découvrir de nouvelles espèces animales.
La table est grande et les textes + icônes bien petits. On peut avoir du mal visuellement…
A son tour, le joueur actif a le choix entre ajouter deux cubes à sa couleur sur deux tuiles différentes (indiquant qu’il fait des recherches précises en ces lieux) et découvrir une nouvelle espèce animale (en prenant un « contrat » à gauche et en le plaçant sur une case vide du plateau, à l’intersection de tuiles déjà posées avec les éléments corrects et ses propres cubes évidemment)… Ci-dessus, nous sommes en fin de premier tour, sachant que David joue les cubes rouges, Cédric les blancs, François les noirs et moi les naturels (couleur trop proche du blanc, on est bien d’accord !).
Ci-dessus, François s’apprête à positionner une tuile d’animal à côté de la tuile où il est présent, en respectant l’un des contrats de l’étalage…
Voilà qui est fait ! En effet, il avait deux cubes noirs sur une tuile verte, donc il a pu placer le scarabée, qui requérait deux éléments verts, juste à coté de cette tuile. Bien sûr, il a aussi enlevé ses cubes. Et c’est presque tout au niveau des règles… Ah si, la tuile posée possède elle-même un niveau et une couleur, on y revient plus tard !
Lorsqu’on ajoute une nouvelle tuile on empoche la récompense inscrite sur la tuile, ci-dessus, par exemple, j’ai empoché des cartes, lesquelles rapporteront des PV en fin de partie en fonction des majorités de couleur…
A défaut d’être hyper lisible, le jeu est incroyablement beau !!! 🙂
La partie se déroule tranquillement, bien que nous soyons assez fatigués de notre journée (route pour certains, prémisses de salon pour d’autres)…
La partie s’achèvera lorsque le Beagle aura terminé son parcours imprimé en pointillés sur le plateau.
On s’achemine vers la fin de partie…
Cette fois, on y est !
Les scores de chacun, sachant que François a fait un tour entier déjà…
Mes cartes accumulées durant la partie.

Durée de la partie : 1 heure – Note de cette partie : 13 / 20

Scores de la partie :

Piste Objectifs Tuiles Total
Grissom87 (rouge) 13 0 2 15
TS Leodagan (blanc) 11 4+1+6 3 25
Sanjuro (noir) 21 4+4 5 34
Ludo le gars (naturel) 12 4+3 2 21

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– Les illustrations splendides !
– Le thème qui me parle beaucoup,
– L’originalité du système d’observation de nouvelles espèces, par propagation d’animaux déjà présents sur certaines tuiles,
– La rapidité de la partie

On a moins aimé
– Le manque de lisibilité des tuiles : on ne sait pas bien de quelle couleur elles sont et on a vraiment du mal à savoir ce que chacun peut faire,
– Une abstraction certaine, en dépit d’un thème bien rendu avec cette propagation déjà mise en valeur…

————————————————————————————————————

3 commentaires à propos de “[23/10/2019] On the Origin of Species”

  1. Je vois qu’avec les années tu sais profiter au mieux de l’organisation du salon.
    Pas vu le jeu sur le salon mais le visuel de tes photos fait un peu peur… pas très lisible tout ça.

  2. La lisibilité n’est pas optimale, mais sans que çà devienne rédhibitoire. C’est le prixà payer pour l’esthétique qui fait beaucoup pour le fluff. Un must have pour moi.

    Et pis c’est un excellent jeu j’ai gagné. En posant une tuile qui a bloqué à mes zadversaires l’accès aux cubes verts.. ou bleus. Un coup de maître totalement planifié, et pas du tout du au hasard dans une partie de découvert

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


+ 2 = onze