[23/11/2019] Sabotage, Point Salad X 2

Enfin ! Oui enfin ! Depuis mon retour d’Essen, il y a quelques jeux que je brûle vraiment d’impatience de découvrir et, parmi ceux-ci, l’énorme et fantastique boîte de Sabotage, le nouveau jeu de Tim Fowers, avait une place de choix. Oui, toujours dans l’univers si excellent de Burgle Bros, nous allons, cette fois, nous retrouver dans la peau d’espions ou de méchants, par équipe de deux, afin de tenter soit de sauver le monde soit de tout faire péter ! Dans l’esprit de Sonar Family, ce jeu de chat et de la souris monte encore d’un cran dans l’immersion et les possibilités asymétriques. On va se ré-ga-ler !!!
Ensuite, une fois Christian rentré, nous terminons notre belle après-midi ludique par l’inévitable Point Salad….
Bonne lecture!

SABOTAGE

Quelle boîte !!! Si celle-ci ne vous donne pas envie de jouer, je ne peux plus rien pour vous… 😉
Le contenu est absolument hallucinant, avec deux éléments supports qui s’encastrent au millimètre : un pour chaque équipe de deux, bien fermé par le plateau du bâtiment (le même pour les deux camps). La boîte, elle-même, sert d’immense paravent de luxe, afin de protéger des vues adverses les actions réalisées par chaque camp.
Une fois installé, ça donne ça, côté Méchants (alias Villains en anglais)… Avec les figurines de machines de guerre et autres générateurs sur le bâtiment, ainsi que celles des deux joueurs (celle de Nadesh pour Leila et d’Ophidian pour moi), sans compter les murs à la Burgle Bros, encore les nombreux jetons épais, cubes et dés magnifiques, on a clairement affaire à un jeu époustouflant !!!
Le haut du paravent permet de garder trace de l’évolution des scores de chaque camp :
– à droite, les espions Hawk et Hacker de Julie et Christian qui doivent pirater 8 fois nos machines de guerre pour l’emporter
– à gauche, les méchants Nadesh et Ophidian de Leila et moi-même qui devons toucher 5 fois les espions pour gagner.
Chaque camp fait le choix de la pièce de départ pour chacune de ses figurines, sachant que les méchants sont déjà dans la place et commenceront les actions à chaque tour (Leila a mis Nadesh sur la case Observatory et moi j’ai mis Ophidian sur le Laboratory). De leur côté, Julie et Christian ne positionnent leurs figurines que couchés dans la pièce qu’il vise avec leur parachute…
Chacun de son côté, on positionne ensuite deux dés parmi les 4 lancés par un joueur : tout le monde fait donc avec les mêmes. A noter qu’on n’en a que deux affectables en début de partie, mais que cela pourra augmenter en plaçant des cubes bleus sur les générateurs pour les méchants, en plaçant des cubes blancs sur la piste de swag pour les espions. Lorsque chacun a fait sa phase de planification, on passe à la phase de résolution des actions. Ci-dessus, vous voyez que je vais déplacer Ophidian d’une case vers le bas (dé décalé, désolé) puis le faire placer un cube bleu sur le générateur de la pièce Pool.
De leur côté, Julie et Christian sont toujours en train de programmer leurs actions… L’anglais leur pose quelques soucis visiblement 😉
Leila et moi sommes prêts, au taquet, bien contents de faire équipe sur ce jeu tant attendu…
Petite vue du côté des espions (merci Julie !). Vous noterez que les machines de guerre comportent trois fois 4 cubes rouges, lesquels nous seront donnés à chaque fois qu’un piratage réussi aura lieu dans les pièces A, G et I (oui, rapidement, on appelle les pièces par leur première lettre)…
Avec Leila, nous avons fait le choix de placer tout de suite deux cubes bleus sur le générateur en P, afin d’avoir 3 dés au prochain tour. De plus, on envisage de progresser rapidement sur la piste qui permet de libérer nos tuiles d’actions spécifiques, et, pour ce faire, il faut placer des dés sur la piste libérant les précieux cubes blancs… Clairement, les deux camps ont des objectifs et des manières de jouer différents !
Fin de premier tour, côté méchants, avec les pierres bleu clair et bleu foncé qui indiquent les possibilités de position des figurines adverses (Christian la claire, Julie la foncée). Et oui, notre but est bien de les toucher 5 fois pour gagner…
Petite vue de l’autre côté…
Arghhh… La machine de guerre placée dans la pièce G est victime d’un piratage, ce qui est indiqué par le cube rouge que les espions nous ont donné. Ce faisant, ils nous ont aussi transmis un dé jaune qui se trouvait sur la piste de score sur le dessus du paravent… Ce dé nous permettra de modifier la valeur d’un dé de -1/+1 au choix…
Oui, franchement, le jeu est prenant, et il le sera de plus en plus, au fur et à mesure qu’on se posera de moins en moins de questions et que les tours gagneront en fluidité…
Bing ! Espion touché en H grâce à mon action de tir paralysant avec Ophidian depuis la pièce L !!! L’espion en question perd son tour de jeu et devra revenir au prochain avec l’action parachute en tout premier (et sans avoir le droit de pirater sur ce tour-là). Les espions se voient remettre un cube jaune (pour modifier les dés) et un cube vert (pour gagner un déplacement gratuit sans rien dire) par notre camp de méchants pas si méchant que ça 😉
La partie se poursuit et les espions ont déjà procédé à pas moins de 4 piratages… Ça va être chaud pour les méchants cette affaire !
Comme vous le voyez, j’ai déjà récupéré 2 tuiles spéciales (la première qui m’a donné une torche pour repérer les espions à 3 cases maximum, la deuxième qui me permet de bloquer les espions pour un tour entier sur 3 cases alignées). Pour l’instant, je ne me sers pas trop de l’une et de l’autre, mais bon, ça viendra…
Ça y est, j’ai ma troisième tuile en poche : TNT pour faire sauter 5 pièces et les murs qui vont avec ! Ça peut donner des idées, non ?
Avant de passer à la TNT, on se remplit le deuxième générateur et on tente de rattraper notre retard face aux espions.
Allez, cette fois, on va changer de dimension : un déplacement vers le haut puis à gauche pour Ophidian, avant de déposer un jeton de TNT sur la pièce E, via deux dés aux valeurs modifiées grâce à des cubes jaunes. Erreur commise d’ailleurs, mea culpa : les cubes jaunes auraient dû être défaussés après utilisation (non écrit dans la règle mais trouvé sur internet)…
Gnark gnark gark… Les cases A, E, F et I sont visées par la TNT placée en E. Si tout se passe comme nous l’entendons, Julie et/ou Christian devraient venir par là pour pirater les générateurs. Et là, BOUM !
Au tour suivant, estimant qu’au moins un des deux espions doit être dans le secteur, je déclenche l’explosion de la TNT ! Mince, personne n’est touché ! Julie nous expliquera, après la partie, que ça s’est joué à un cheveu : elle a suggéré à Christian de dépenser un cube vert, au tour précédent, pour aller de la case B à la C ! Donc, même le tir paralysant lancé en B échoue aussi ! Et Leila ne parvient pas à faire mieux… En fait, il faut savoir que, si on l’avait eu, on gagnait immédiatement : ça aurait été notre 5ème touche !
Bon, au final, il nous aura fallu un tour de plus pour localiser et toucher l’acrobate joué par Christian, dans la pièce G ! Pour le fun, on vient d’y glisser sa figurine couchée de notre côté du plateau !
C’est donc Leila qui aura réussi à mettre un terme à cette très sympathique partie, alors que les espions n’avaient, eux aussi, besoin que d’un seul dernier piratage pour l’emporter ! Très très tendue cette fin de partie… Miam !
Mon plateau, lors du dernier tour…
La zone des espions vaincus. 🙂
Le plateau de Hawk, alias Julie…
Celui de Acrobat, alias Christian. A noter, très clairement, qu’ils n’ont pas assez développé la prise de leurs tuiles spéciales (Julie m’avouera que c’était trop dur en anglais…) et qu’ils auraient dû tenter de désactiver nos générateurs en y enlevant des cubes (donc moins de dés pour nous).

Durée de la partie : 2 heures – Note de cette partie : 16 / 20

Scores de la partie :

Bilan
Les espions :
Julie (Hawk) + Christian (Acrobat)
Défaite avec 7 piratages réussis sur 8
Les méchants :
Leila (Nadesh) + Ludo le gars (Ophidian)
Victoire avec 5 touches réussies sur 5

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– Le côté ultra-classieux de l’ensemble du jeu : boîte-paravent comme un écrin, coffrets de rangement, figurines très stylisées, cubes et dés magnifiques, …
– Les illustrations toujours aussi immersives, dans l’univers de Burgle Bros,
– Les différences entre les actions et objectifs des deux camps,
– L’impression qu’on n’a pas fini d’imaginer des stratégies possibles, des combos à prévoir, des coups tordus à tendre à l’autre camp, …
– La simplicité de la règle, une fois qu’on a réalisé quelques tours et qu’on passe au-dessus de l’anglais et/ou des points de règles litigieux,
– Le besoin / l’envie de reparler de la partie même le lendemain (très bon signe ça !),
– L’envie de peindre les figurines……..
.

On a moins aimé
– L’anglais pas si aisé à comprendre, reconnaissons-le, surtout dans le feu de l’action, et avec des omissions dans la règle comme sur certaines tuiles (d’où mon aide de jeu que je vous ai concoctée en m’appuyant sur l’ensemble des ressources et infos puisées sur internet : voir ci-dessous),
– Ma note qui ne pourra que monter, une fois le jeu repratiqué avec des éléments en français et plus clairs…

Aide de jeu
– Pour télécharger tout le matériel en français avec la FAQ nécessaire, cliquez ici.

————————————————————————————————————
POINT SALAD X 2

Point Salad, la partie de découverte de Julie, la 1 000 ème pour Leila et moi ! 😉 Quoi, j’exagère ?
Étalage de départ.
Comme toujours, au bout de deux trois tours, tout roule nickel !
Vais-je aller loin avec ces deux cartes de points basés sur des paires de légumes ?
Oh, l’œil en coin, madame…
Ah, mais c’est pour ça ! Elle avait trop peur que je prenne la 5ème carotte sur 9, l’empêchant d’être celle qui en a le plus (et perte sèche de 10 PV, merci qui ?)… 😉
Les éléments de Julie en fin de partie…
Ceux de Leila la balèze à ce jeu !!!
Mes éléments, avec toujours que deux cartes de points, pas franchement folichonnes car elles ne se combinent pas !
Forcément, deuxième partie en suivant !
Fin de premier tour…
Julie peste déjà contre Leila ! 😉
Fin de partie !

Durée de ces parties : deux fois 20 minutes – Note de ces parties : 18 / 20

Scores de la première partie :

Détails des cartes Total
Julie 0+8+8+5+8 29
Leila 40+25 65
Ludo le gars 20+15 35

Scores de la deuxième partie :

Détails des cartes Total
Julie 8+3+24+24 59
Leila 7+13+15+8+24 67
Ludo le gars 7+5+18+7+5 42

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– Le plaisir toujours renouvelé, à 3 joueurs comme à n’importe quel nombre finalement,
– Les scores de la première manche, avec une Leila qui gagne avec deux cartes de score et une Julie qui perd largement avec 5 ! Jouissif quand même..
.

On a moins aimé
– Une petite lassitude peut-être…

————————————————————————————————————

Une réponse à “[23/11/2019] Sabotage, Point Salad X 2”

  1. Sabotage : quel matériel !!! Pas vraiment vu les détails du jeu quand on est passé sur le stand à Essen mais là avec tes photos c’est impressionnant !

    Point Salad : enfin annoncé chez Gigamic en petite boîte métal pour 14€ ^^ Je vais arrêter d’être frustré en lisant tes CR^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


huit − = 6