[23/05/2002] Müll + Money

Participants
– Jérôme, fort intéressé par le thème de ce jeu un peu particulier,
– Ludo le gars, votre serviteur.

Déroulement de la partie
Les règles sont impressionnantes en guise de mise en bouche : 8 pages illustrées, certes, mais rédigées en petits caractères tout de même. Après lecture et simulation, le jeu nous apparaît finalement abordable même si les mécanismes sont novateurs.

Les premiers tours se déroulent avec une certaine facilité : croissance, innovation, vente et production étant les cartes les plus jouées.
Jérôme oriente sa stratégie sur la réduction des effectifs et du besoin de matières premières. De mon côté, je me base sur des considérations écologiques : moins de déchets, et de réduction d’effectifs également.

Au bout de quelques tours, je me trouve en position de terminer le jeu, en jouant une nouvelle carte croissance. Je ne le fais pas immédiatement, car je ne suis pas sûr de remporter la partie.
Je mets à profit les 2 tours suivants pour optimiser au maximum mes effectifs (dernière case à droite du service du Personnel) et tenter de faire acheter des matières premières à Jérôme : moins d’argent pour lui, c’est plus d’argent pour moi et donc un écart qui se creuse pour les points de victoire. Il m’achète 5 matières premières pour 6 millions d’euros. Certes ce n’est pas énorme, mais cela me paraît suffisant et je clos la partie juste après. Bénéficiant d’une carte Corruption, il se déleste d’un million d’euros lors de l’Alerte finale, et nous comptons les points.

Décompte final
Je remporte la partie avec 56 points contre 45 à Jérôme.
La répartition est la suivante :

Usines
Services
Argent
Total
Jérôme
18
15 (6, 6, 3)
12
45
Ludo le gars
20
19 (15, 1, 3)
17
56

Débriefing
Pour commencer, disons que j’étais particulièrement impatient de pratiquer ce jeu, qui m’a fait penser à maintes reprises à son cousin Puerto Rico, mais en plus léger, plus simple  et plus court.

Globalement, ce jeu est une réussite, car il simule très bien la gestion d’une entreprise uniquement axée sur le profit. Les mécanismes sont très fins et le jeu semble autoriser diverses stratégies, ce qui devrait lui procurer une durée de vie importante.

Cependant, à 2 joueurs, ce jeu est un peu limité, ne procurant pas de véritable suspense et manquant d’interaction et de blocage. A 4 joueurs, il semble incontournable.

Au niveau des enseignements sur le jeu, il est intéressant de remarquer que la possibilité de conserver une carte en fin de tour peut réserver des surprises : garder une carte vente par exemple pour l’utiliser au prochain tour… De même, un lot contenant une carte Corruption ne sera pas forcément choisi, si l’on n’est pas dans la zone jaune ou rouge des déchets, et ce, en dépit de sa rareté.

Ce jeu est à essayer absolument.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


× 6 = six