[23/09/2003] Le Clou Moqueur

Participants
– Julie, seulement motivée par une partie d’un tout petit jeu ce soir,
– Ludo le gars, votre serviteur.

Déroulement de la partie
Parmi les derniers jeux reçus de la part d’éditeurs figure Le Clou Moqueur, un esthétique petit jeu de cartes, où il faut essayer de frapper avec justesse sur un clou à l’aide de lutins munis de marteaux. Thème sympathique pour un jeu, à priori, de prise de risque.
J’expose la règle minimaliste à Julie et c’est parti.


Une vue en cours de première manche…

La seconde manche est du même acabit
que la première, à la différence que je l’entame,
en piochant un 30, le clou à enfoncer nécessitant une force
de 80. Julie pioche à son tour dans le même tas et récolte
un 45. Résultat : 75 et il manque 5 petits points pour clore la
manche. Je pioche évidemment dans le tas 1-3 et récolte
un 3, ce qui place Julie dans la même situation que lors de la première
manche.
Manque de chance cette fois, elle tire un 3 et dépasse la valeur
à atteindre. Elle retourne son clou moqueur côté rouge
et perd la partie par voie de conséquence.
Fin des débats.


Faut pas faire cette tête la miss !

Le début de partie est sympathique : on retourne une première carte clou (valeur 95) et à tour de rôle on retourne une carte de l’un des tas de lutins.
Bien évidemment, on commence par retourner chacun une carte du tas 20-45, ce qui nous donne déjà un total de 70 en deux cartes.
Il manque donc 25 points pour enfoncer définitivement ce clou.
Julie n’a donc pas d’autre choix que de retourner une carte du second tas, c’est à dire 5-10. Elle retourne un 6, ce qui donne un total de 76. Je fais de même dans la foulée. Puis nous continuons en piochant toujours dans le tas où l’on ne prend aucun risque.
Jusqu’au moment où il manque 2 points pour atteindre les fatidiques 95… Julie n’a pas d’autre choix que de piocher dans le tas 1-3, ce qui lui autorise 3 cas :
– Elle tire un 1, ce qui me mettra dans une situation inconfortable,
– Elle tire un 2, ce qui nous obligera à taper très vite
sur le clou,
– Elle tire un 3, ce qui lui octroie, par malchance, un clou moqueur.
Elle pioche un… 2 et nous frappons comme des malades sur la carte clou, mais un peu moins vite pour Julie qui récolte donc un clou moqueur.


Les graphismes sont plutôt jolis…


La configuration finale après la seconde manche

Décompte final
Je remporte cette partie par élimination de Julie
qui totalise 2 clous moqueurs.

Débriefing
Sidérés. Oui, nous sommes sidérés devant l’incroyable
manque d’intérêt de ce jeu. Non seulement il est moins fun que
le Black Jack, dont il s’inspire pourtant, mais en plus il n’apporte absolument
rien de neuf. Le système de 3 tas aurait pu être intéressant,
il est déplorable à cause d’un écart de valeurs beaucoup
trop marqué. Pourquoi choisir un autre tas que celui
logiquement proposé ? Pour prendre un risque, certainement, mais vu les
écarts, ce n’est plus du risque, c’est du suicide…

Non, franchement, nous avons été soufflés
qu’un tel jeu ait pu être édité, surtout que les graphismes
auraient mérité une tout autre règle de jeu.
Navrant. Même pour les plus jeunes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


trois × = 3