[23/10/2004] Piranha Pedro

Participants
– Antoine, alias A, qui nous fera découvrir par la suite un jeu de zombies complètement débilissime avec des zombies mécaniques,
– Yannick, alias Judgewhyme, qui n’appréciera pas du tout ce jeu, c’est le moins que l’on puisse dire,
– Alain, alias Drax, le seul à vraiment essayer de comprendre et de vivre ce jeu,
– Ludo le gars, votre serviteur.

Déroulement de la partie
Après avoir fait deux parties la veille sur le salon, je ressors ma boîte de Piranha Pedro afin de faire découvrir ce petit jeu à certains des joueurs hébergés dans l’auberge de jeunesse qui nous accueille. J’explique les règles très rapidement et la partie débute quasiment immédiatement.


Alors que la partie a à peine commencé, Antoine, de dos,
a déjà faire sortir une fois Pedro du plateau. Drax, en
haut, essaie d’expliquer aux 2 autres joueurs comment peut fonctionner
le jeu…


En sécurité de retour sur l’île, Pedro ne va pas
tarder à repartir se promener sur le fleuve infesté de piranhas…


Vraiment pas convaincu, et avec lui aussi une carte devant lui symbolisant
un échec (une mort pour Pedro), Yannick déplace notre
ami Pedro en essayant de ne pas le faire choir à nouveau, ce
qui signifierait la fin de la partie…


Fin de partie avec Yannick qui ne voit décidément aucun
intérêt dans ce jeu, bourré de chaos et ne rimant
à rien, selon lui…

Décompte final
Durée de la partie : 5 minutes – Mise en place du
jeu : 5 minutes – Explication des règles : 5 minutes
Yannick perd cette partie avec 2 échecs, puis suit Antoine avec 1 échec
et enfin Drax et Ludo le gars avec 0 échec.

Débriefing
Quel contraste avec les 2 parties enchaînées au salon ! Autant
on s’était amusé là-bas, autant on s’est fait chi– ce
soir, avec deux joueurs sur les quatre qui n’ont pas vu l’intérêt
de ce jeu. La partie a duré très légèrement plus
de 5 minutes, sans aucun fun et sans aucune impression de maîtriser quoi
que ce soit. Je suis sidéré sur le fait que les joueurs attablés
aient une telle influence sur le résultat et le plasir d’une partie.
C’est vraiment dommage qu’ils n’aient pas eu envie de ré-essayer dans
la foulée, car je pense qu’ils passent à côté d’un
jeu, certes chaotiques, mais où on peut s’amuser sans se prendre la tête.
Quand je revois l’autre groupe de joueurs (Smokan, Gaétan, …) jouant
au même jeu, à quelques mêtres de là, par terre, et
se poilant devant les mésaventures du pauvre Pedro, je suis bien déçu
de la tournure et de la rapidité de notre partie…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


quatre × = 12