[24/10/2020] Carpe Diem + extension, Rome & Roll

Jour 5 de la présence de Grissom87, alias David, à la maison pendant le Spiel Digital 2020…
Seulement deux parties aujourd’hui et pas mal de fatigue, au final, notamment parce que le second m’aura, ainsi que Leila, bien épuisé…
Au programme, donc :
Carpe Diem + extension : Juste pour faire plaisir à Sieur David qui va le commander dans la foulée… A noter qu’on finira la partie le lendemain matin, avant notre vidéo matinale…
Rome & Roll : un Roll & Write qui en a le goût, l’odeur (des feutres…) mais pas du tout la simplicité !!! Là, on y va dans du lourd ! Merci à Cédric pour l’explication pas simple de la règle !
Bonne lecture…

CARPE DIEM + EXTENSION

David la voulait tellement sa seconde partie de Carpe Diem…
Voici la zone des objectifs…
Et la zone des actions, Leila toujours avec le pion bleu, David avec le rouge et moi avec le vert…
Mon premier choix…
Et comme je suis tenace, malgré les réticences de David, nous jouons avec la petite extension juste reçue, laquelle apporte un petit plus juste pleine de peps, à savoir qu’à chaque petite pelle défaussée, qu’on doit placer d’un côté ou de l’autre du plateau, on pourra, peut-être, accéder à un bonus. Un nouveau timing à trouver ! Avec tant de plaisir…
Et la partie se déroule, juste parfaitement…
Les objectifs de la première manche…
On dirait que ça brasse…
Et voici les objectifs choisis par chacun pour la deuxième manche.
Petite vue de mon domaine à cet instant. Pour info, sachez que je mise tout sur ma réussite des objectifs du cadre…
On avance, on avance, on avance : fin de troisième manche !
Vue générale au même moment alors qu’on va faire une pause, puisque nous allons partir jouer une autre partie avec des camarades ludiques (fin de partie donc le lendemain mais avec conservation de cette date de départ pour le compte-rendu)…
Et nous y revoilà…
J’en connais qui vont se gaver avec la conversion de ressources à la banque…
Oui, c’est ç’la oui, n’est-ce pas mademoiselle Leila…
Et voici déjà la fin de la quatrième et dernière manche. On s’est juste régalés…
Le domaine de Leila une fois la partie achevée…
Celui de David…
Et le mien, avec l’obtention de mes 8 objectifs de cadre, ma propre victoire personnelle dans le jeu !!!

Durée de la partie : 1 heure 20 minutes – Note de cette partie : 17 / 20

Scores de la partie :

Cadre PV Ressources Banderole Cheminées Fontaines Total
Leila (bleu) 23 21 5 9 0 18 76
Grissom87 (rouge) 20 40 3 14 9 16 102
Ludo le gars (vert) 34 36 4 14 18 4 114

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– L’excellence de la micro-extension ! Oui, vraiment, elle apporte un nouveau twist ultra-plaisant,
– La fluidité du jeu, en 1 heure et quart environ, juste parfait…

On a moins aimé
– Le manque de thème, hein, toujours ! (mais je m’en tape en fait)…

————————————————————————————————————
ROME & ROLL

Découverte du jeu Rome & Roll sorti chez l’inénarrable Supermeeple…
On a affaire à un Roll & Write haut de gamme, avec bien plus que du cochage de cases… Ci-dessus, voici le plateau principal, représentant Rome et ses collines, un plateau roll & write collectif… Leila joue le meeple orange, Cédric le bleu et moi le vert.
Voici à quoi ressemble un plateau individuel. Non, vous ne rêvez pas… En effet, au-delà des rappels de règles, chacun va pouvoir y cocher des choses et d’autres… Mais oui, clairement, ça paraît dense, voire très dense…
Le premier joueur lance les 7 dés (à 3 joueurs) et, à son tour, chacun va en choisir un qu’il placera à côté de son plateau. Puis, quand chacun en aura choisi deux, on résoudra, dans l’ordre, les actions à appliquer…
Au centre de la table, en plus de tout le reste, figure un résumé des icônes et un étalage de cartes piochées presque au hasard pour cette partie (bâtiments à construire + dieux). Pas mal de renouvellement tout ça…
Oui. Oui. Ça va piquer, forcément, pour mademoiselle Leila cette affaire… Si j’avais su que ça allait monter si haut, je ne lui aurais probablement pas proposé ce jeu…
Petite vue de mes choix :
– Avec le dé rouge, je vais empocher un bijou (ou ne pas le prendre et faire un cadeau à un conseiller = premier effet décalé du jeu) + une ressource au choix (= idem)…
– Avec le dé jaune, deux effets du même type à empocher, et début de la galère de lecture pour moi… 🙁
Sur le plateau principal, chacun va pouvoir tracer les bâtiments qu’il construit… avec quelques contraintes de proximité plutôt intéressantes mais assez gourmandes en réflexion…
Sur mon plateau individuel, en fin de premier tour, j’ai coché une nouvelle ressource et progressé, surtout, de deux crans sur un de mes conseillers… pour profiter de son pouvoir par arrangement personnel »…
Un peu après…
Leila épure la zone portuaire, tandis que Cédric et moi conservons une expansion plutôt limité et dans les terres…
Et bing, je lance les dés !
Que faire, que faire ? C’est toujours le problème de ce jeu, sachant qu’on ne peut réaliser qu’une seule action par dé, même s’il y en a plusieurs…
L’une des zones du plateau principal affiche des lieux distincts qu’on peut « coloniser ». Ci-dessus, Cédric se répand dans plusieurs villes d’Espagne en fonction de son niveau d’armée…
La partie s’achèvera quand quatre objectifs auront été rempli, c’est-à-dire quand, en fonction des joueurs, on aura atteint divers niveaux de militaires, de temples, de conquêtes, … Ci-dessus, j’en connais un qui a bien contribué à l’affaire…
Leila en chope un, quand même…
Ça sent la fin de partie, avec M. Cedric pour aider -une fois encore- mademoiselle Leila…
Dernier tirage…
Je ne me ridiculise pas totalement en allant investir à fond l’Asie Mineure…
La zone principale, en fin de partie…
Et Rome !
Le domaine de Cédric une fois la partie achevée, avec ses 3 conseillers finalement menés au bout.
Le domaine de Leila, avec un seul conseiller au bout, mais un objectif atteint par contre (bravo !)…
Et le mien, avec deux conseillers au bout mais aucune carte à valoriser…

Durée de la partie : 2 heures 45 minutes – Note de cette partie : 12 / 20

Scores de la partie :

Total
Cédric (bleu) 72
Leila (orange) 41
Ludo le gars (vert) 55

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– La très grande qualité du matériel proposé,
– Le côté très audacieux de proposer un jeu Roll & Write de type jeu de gestion complexe : il trouvera son public !
– L’interaction qui règne dans le jeu.

On a moins aimé
– L’iconographie qui m’a vraiment piqué les yeux !
– L’impression d’avoir trop cogité, en cassant le crâne, sans en retirer un plaisir réel,
– La durée excessive de cette partie…

————————————————————————————————————

3 commentaires à propos de “[24/10/2020] Carpe Diem + extension, Rome & Roll”

  1. Bonjour Ludo
    Sur Carpe Diem, comment Leila et Grissom peuvent avoir 4 cartes fontaine avec seulement 2 fontaines sur le plateau sachant qu’à la pose d’une fontaine, on pioche 2 cartes mais on n’en garde qu’une seule ? Où c’est peut-être moi qui fait une erreur de règle. En tout cas, très bon jeu… même s’il est très moche esthétiquement parlant.

    • Hello

      Aucun problème avec le nombre de cartes de fontaines, tant pour Leila que pour Grissom :
      – Leila en a 4 car elle a 4 fontaines construites,
      – Grissom a profité de l’extension qui lui a offert deux cartes de fontaines supplémentaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


8 − trois =