[24/12/2020] Expédition à Newdale – Chapitre 1

Alors là, franchement, ils sont trop forts chez Funforge : ils éditent en VF un jeu splendide et ultra-riche, intitulé Expédition à Newdale !
Ce jeu, d’Alexander Pfister, paraît d’une qualité éditoriale incroyable, avec une règle d’une limpidité totale, ce qui me surprend même en parlant de cet auteur. Nous avons affaire à un gros jeu, c’est clair, jouable avec 8 chapitres, ou scénarios, différents, créés autour d’une mécanique centrale identique, et rejouables sans aucun problème (pas vraiment du legacy mais un jeu narratif à campagne comme nous les aimons !).
Dans ce jeu, donc, nous allons explorer diverses régions, au travers de 6 plateaux différents (bluffant, non ?), dans la suite d’un jeu que je ne connais personnellement pas : Oh my Goods ! du même auteur…

Bonne lecture, régalez-vous autant que nous en y jouant !!!

EXPÉDITION A NEWDALE – CHAPITRE 1

Oh la belle grosse boîte que nous allons découvrir avec un très très grand plaisir… Cette partie à 3 joueurs, en ce 24 décembre, promet de belles envolées ludiques ! 🙂
Le plateau de jeu, du premier scénario sur les 8 que comporte le jeu, représente une contrée que nous allons explorer d’ouest en est, surtout. Leila positionnera des bâtiments orange, Maitena des gris et moi-même des marron. La contrée est parcourue par de nombreuses routes, lesquelles relient des villes où seront placés nos bâtiments. Dans les zones fermées par les toutes se trouvent des tuiles de bonus que nous pourrons empocher. Enfin, à noter que chaque chaque ville possède un symbole (lequel figure sur nos objectifs secrets) et, parfois, un type de terrain (pour obtenir éventuellement une réduction du coût de construction)…
Chaque joueur dispose d’un plateau individuel autour duquel il va placer les bâtiments construits (maximum 7 de production en plus de la mine de charbon que chacun possède ; autant que souhaité pour les bâtiments spéciaux noirs, à droite du plateau).
Sur le plateau, très bien agencé, figurent le résumé d’une manche et des indications de coûts et de gains pour les bâtiments de production placés. J’y reviens bientôt en détails… forcément ! 😉
Au centre de la table, on trouve un autre plateau : celui de la piste de score et des actions communes à tous les joueurs. A ce sujet, il n’y a pas de blocage si un joueur a posé un pion quelque part, à l’exception du fait qu’on ne peut en mettre qu’un seul chacun sur une case action.
Pour ce premier scénario, notre objectif sera de produire un maximum de ressources alimentaires (maïs, pain et viande) pour nourrir les soldats du roi qui ambitionnent de partir vers Newdale… Un joueur marquera 6 PV en fin de partie s’il a un total de 8 en ressources alimentaires et 12 PV si son total est d’au moins 20. En plus, chaque joueur marquera les PV indiqués sur la carte de droite…
En début de partie, chacun pioche 8 cartes d’actions et n’en conserve que 3 : voici les miennes !
Chaque carte est assez simple à comprendre : son coût de construction est indiqué en haut à gauche (avec la réduction éventuelle en cas de construction sur un certain type de terrain), sa valeur en PV en fin de partie est mentionnée à droite, en bas on trouve son fonctionnement quand on produit. Exemple avec ma carte de gauche (ferme à bétail) : elle coûte 6, vaudra 1 PV en fin de partie, et rapporte 2 bœufs quand deux assistant jaunes et deux assistants bleus sont présents pour la manche, avec éventuellement une production par chaînage (à droite) si je défausse au moins une carte de ma main avec du blé (comme ma carte tout à droite), ce qui me donnerait encore 1 bœuf + 1 de bonus de chaînage. Comprendo ?
Le déroulement d’une manche est très simple et d’une logique implacable (aucun retour dans la règle !) : en premier on retourne une carte événement pour la manche (la carte avec les 4 carrés colorés correspondants aux assistants), puis on place ses 2 pions d’actions (numérotés 1 et 2) sur son plateau (comme mon n°2 en prévision d’un bâtiment que j’envisage de construire en-dessous) ou sur le plateau commun (comme mon pion n°1 s’y trouve sur l’action de construction). Ensuite, on pioche en général 4 assistants du sac et on les place à côté de la carte événement, avant de résoudre nos actions, en commençant par nos numéros 1, puis numéros 2. Enfin chacun pourra construire une fois ou prendre 2 cartes, avant que l’on active nos éventuels bâtiments spéciaux noirs…
Ci-dessus, voici les assistants piochés dans le sac par Leila (première joueuse) : 3 jaunes, 2 verts et 1 rouge, ce qui porte le total des jaunes à 4, des verts à 3, des rouges à 2 et des bleus à 1. A noter qu’il y plus d’assistants jaunes, que de verts, que de rouges et que de bleus dans le sac…
Petite illustration de ma première production de la partie : je ne réalise pas de production grâce aux assistants (il m’en aurait fallu 2 jaune + 2 bleus + 1 jaune ou 1 bleu de plus avec la cartes événement), mais je réalise une production par chaînage, en défaussant ma carte de droite qui mentionne du blé, d’où la présence de deux cubes de marchandises (correspondants à deux bœufs) sur l’illustration de ma carte. L’une des idées absolument géniales du jeu est qu’en conservant les cubes sur les carets, on en connaît leur valeur : chaque cube de bœuf vaut 2 (comme indiqué en bas de la carte) ! Pas besoin d’avoir des meeples d’animaux et autres ressources, un seul type de cube suffit…
Petite vue en fin de première manche sur les 7 que comportera notre partie. Chacun a construit 1 bâtiment durant celle-ci et ajouté une maison à sa couleur sur la carte à une distance de 1 ou 2 de Longsdale (Maitena et Leila ont fait l’erreur de déplacer leur première maison, mais ça a été corrigé juste après !)…
La partie se poursuit donc, à présent, de manière parfaitement fluide et très très intéressante…
Ci-dessus, vous constaterez que Maitena et moi nous engageons dans un investissement avec notre disque n°2 : en payant 7 nous allons récupérer notre disque n°3, ce qui paraît fondamental pour se développer efficacement et rapidement. Le disque n°4, par contre, semble bien cher…
Petite vue d’une carte événement assez sympa : elle nous fait placer 4 champs de maïs sur un étalage qui n’existait pas : chacun d’eux fournira 1 cube en phase 6 (bâtiment spécial).
J’obtiens une tuile de bonus que je joue rapidement pour scorer 1 PV par assistant rouge présent + 1 PV. Comme il y en avait 4, cela me rapporte pas moins de 5 PV en contre-partie d’un paiement de 3 charbons (c’est-à-dire 3 cubes placés sur ma mine de charbon).
Petite vue de ma zone, alors que j’ai construit pas moins de deux champs de maïs, lesquels vont clairement me profiter jusqu’à la fin de la partie, surtout avec l’objectif d’avoir un maximum de ressources alimentaires…
Nous sommes au cœur de la 4ème manche, donc à mi partie, et on se régale mes amis !!!
Leila est -très- ambitieuse : elle vient de payer pas moins de 21 pour construire une tisseranderie, qui vaut 6 PV et, surtout, qui lui permettra d’engranger des cubes de valeur 5 en la faisant produire !
Rigolote cette carte d’événement…
Leila combote et nous explique tout ça 😉
Wahou ! Respect ! Elle vient de payer 36 pour construire une forteresse de valeur 10 PV qu’elle a placée parmi ses bâtiments spéciaux… Cela porte son niveau militaire à 2 et me dépasse donc d’une unité puisque je n’ai fait, à cet instant, qu’une tour de guet. En fin de partie, le joueur le plus en avance sur le militaire marquera 4 PV, le deuxième 2 PV et le troisième 1 PV.
Et nous voici, déjà, au début de la dernière manche… Je vous laisse lire la carte ci-dessus.
Concentre-toi Leila !
Voici la vue finale de la carte…
Et le plateau commun…
Le domaine de Leila possède de sacrés gros bâtiments mais elle n’a pas engrangé beaucoup de PV pendant la partie…
Le domaine de Maitena, avec un niveau militaire en-dessous de Leila et moi. Ouf…
Et voici mon domaine avec un niveau militaire de 2, comme Leila, ce qui fait que nous scorerons chacun 4 PV, laissant 1 PV à Maitena seulement… Je vous propose de regarder la photo ci-dessous pour mieux voir mes bâtiments du bas : déterminants !!!
Depuis le début de la partie, je possédais en main la ferme à bétail et l’abattoir et je parviens, au tout dernier moment (chaînage final !), à transformer 3 bœufs (valeur de 9) en 3 pièces de viande (valeur de 12). C’était juste mais cela me permet d’obtenir les 20 fatidiques en ressources de nourriture et, donc, d’empocher 12 PV !!! 😉

Durée de cette partie : 3 heures – Note de cette partie : 18 / 20

Scores de cette partie :

Piste Militaire Scénario Résidu Objectifs Bâtiments Total
Leila (orange) 7 4 6 1 4+0 20 42
Maitena (gris) 19 1 6 2 6+4 11 49
Ludo le gars (marron) 19 4 12 2 6+2 13 58

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– La diversité hallucinante des situations que ce jeu propose avec ses 8 scénarios, ses 6 plateaux, ses innombrables cartes, …
– La qualité du matériel, juste bluffante,
– La simplicité et la logique de la règle à chaque manche : aucun retour à prévoir dans le livret,
– Les diverses stratégies qu’on a commencé à apercevoir,
– La très très grosse envie d’y revenir… et vite !

On a moins aimé
– ?

————————————————————————————————————

4 commentaires à propos de “[24/12/2020] Expédition à Newdale – Chapitre 1”

  1. On sent et on retrouve la logique du jeu de cartes Oh my goods… Ca me tente beaucoup…. En tout cas bonne et heureuse et plein de bonnes choses a toi et a tes proches…

  2. Hello,

    Vous vous êtes pas trompés pour le début de partie ?
    Je lis qu’on a 8 cartes en main et on en défausse 3.

    On commence avec 5 cartes 😎

    Ludiquement et bonne année

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


− 1 = sept