[24/02/2005] Hispaniola

Participants
– Jérôme, pirate jaune, comme à son habitude,
– Mathieu, alias Picky, pirate bleu,
– Fred, alias Satanas69, pirate violet,
– Matthieu, alias Mattintheweb, pirate rouge,
– Ludo le gars, pirate vert, votre serviteur.

Déroulement de la partie
Ayant reçu ce jeu le jour même, nous le testons le soir venu, ce qui est une preuve tangible de réactivité n’est-il pas…
J’explique la règle, simple mais subtile, surtout celle qui autorise à prendre le pli même si la couleur jouée diffère de celle de départ, puis nous attaquons une partie en 5 manches puisque nous sommes 5 pirates cupides à prendre place autour de la table.


Début de partie : au premier plan le livret de règles,
au second plan mes 15 cartes et mes pions marins verts, au troisième
plan le plateau de jeu et ses bateaux, au fond la boîte de jeu…


Lors de la seconde manche, Fred commence à comprendre comment
jouer, il lui aura fallu le temps :-))))))


Un exemple de pli assez conséquent en fortes cartes : 15 et
14 dans la même couleur, ainsi que le 8, le 4 et le 1. Le joueur
qui l’a gagné pourra donc placer un de ses marins sur le bateau
bleu…


Une vue en fin de quatrième manche, avec un nouveau recul de
Fred et une lutte pour la victoire certainement entre Mattintheweb et
votre serviteur…


Une vue rapprochée du bateau rouge, où je suis pour l’instant
capitaine, assisté d’un matelot rouge et d’un autre jaune…


Une vue de la configuration finale de la partie…


Une tablée de 5 pirates pour une partie fort sympathique…


Une vue du plateau en fin de première manche…


Une vue en fin de seconde manche…


Une vue en fin de troisième manche, alors que les positions
se ressèrent au score, malgré l’envolée de Mattintheweb…


Mattintheweb distribue les cartes pour l’ultime manche…


Ma main de cartes après la désignation de l’atout.
J’ai repéré une technique intéressante : utiliser
la phase de désignation de l’atout non pas pour miser sur sa
couleur la plus intéressante mais pour se créer une coupe
franche en écartant la seule singlette que l’on avait…

Décompte final
Durée de la partie : 1 heure 30 minutes – Mise en
place du jeu : 5 minute – Explication des règles : 15 minutes
Mattintheweb remporte cette partie avec un total de 34 points, devant Ludo le
gars avec 33 points, Picky avec 28 points, Jérôme avec 21 points
et Fred avec 13 points.
Le détail est le suivant :

Tour 1
Tour 2
Tour 3
Tour 4
Tour 5
Total
Jérôme (jaune)
4
4
8
4
1
21
Picky (bleu)
11
8
-3
6
6
28
Fred (violet)
-1
5
8
-6
7
13
Mattintheweb (rouge)
6
7
9
9
3
34
Ludo le gars (vert)
7
0
4
13
9
33


Débriefing
Très serrée cette partie d’Hispaniola, puisque un seul petit point
sépare Mattintheweb de votre serviteur à l’issue des 5 manches
jouées ! On constate que les écarts sont en revanche beaucou plus
marqués par la suite…
Ce jeu nous a bien plu, car il n’est ni prise de tête ni bête, assez
malin et assez méchant : donner ses plis à son voisin ou jeter
un adversaire à la mer est assez sympa. En revanche, on a été
un peu déçu, au final, quand on s’est rendu compte qu’il valait
mieux aller à l’eau assez tôt pour avoir le temps de ressortir
des 4 îles, plutôt que d’y aller tard sans possibilité de
récupérer ses marins. Une ambiguïté de la règle
nous a également gêné, celle qui autorise à inverser
des positions sur un bateau quand on y possède déjà un
pion : que faire si on est seul sur ce bateau ? Peut-on ne placer aucun marin
supplémentaire pour éviter d’être jeté à la
mer lors d’un rajout suivant ?
Mais, globalement, le jeu est bon et je pense qu’il plaira assez facilement
aux amateurs de jeux de plis qui apprécient un matériel au-dessus
de la moyenne, avec un joli plateau et un mix intéressant entre placement
et jeu de cartes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


quatre − = 3