[24/02/2008] Chabyrinthe X 2, Euphrat & Tigris

Deux petites parties en famille dans l’après-midi, et pour faire plaisir à Matthieu elles se dérouleront bien avec mes deux gones 😉 , sur le nouveau Cocktail Games : Chabyrinthe, un étrange mélange du bien connu Labyrinthe (pour la mouvance du réseau) et du tortueux Tantrix (pour les coups en cascade).

Ensuite, en soirée, notre rituelle partie d’Euphrat & Tigris, une fois de plus jouée avec ma dame, mais cette fois avec un retour aux sources : la version Hans Im Gluck nous
accueillera au bord de l’Euphrat et du Tigre.

CHABYRINTHE X 2 :

Installation de la première manche, avec deux chats diagonalement opposés et deux lieux
chaleureux placés de même. Le but du jeu est de faire passer les chats par le réseau de gouttière afin de les amener dans des lieux chaleureux. Chaque chat vaut 3, 4 ou 5
points…

 

Tristan commence la partie et n’a qu’à opérer une rotation de la carte placée devant le
fauteuil pour amener le chat de valeur 4 situé en bas. Facile. Lors de sa deuxième action, il pourra soit effectuer une deuxième rotation, soit placer une nouvelle carte de
gouttière en réalisant une poussée dans le jeu…
Les illustrations sont vraiment mignonnes…
Le jeu me paraissait peut-être un peu difficile pour Tristan, mais au final il a vite saisi
comment agir vite et bien…
Petite vue de dessus alors que Maitena cherche une solution pour gagner au moins un chat. a
noter que, par le biais de réactions en chaîne, il est tout à fait possible de gagner plus de deux chats par tour…
Tristan va pouvoir gagner tout de suite le chat sur la carte à fond bleu, puis il n’aura
qu’une rotation à faire pour gagner le suivant…
Voilà la première double mise au calme pour des chats : je la réalise lors de ma première
action et je réussirai à gagner un 3ème chat lors de ma seconde…
Maitena termine la partie en amenant le dernier chat devant la cheminée. Cette manche aura été
incroyablement rapide, avec pas plus de 15 minutes de jeu et seulement 2 tours par joueur, et un global sentiment de ne pas influer beaucoup sur les sorties de chat. A revoir,
donc, dans la manche suivante…
Deuxième manche, dans la foulée de la première. Ici, le placement initial, avec toujours
l’obligation de placer les 4 cartes extérieures aux 4 coins et 2 virages vers les lieux chaleureux.
Maitena a commencé cette manche mais c’est Tristan qui nous gratifie d’un festival lors de son
ier tour de jeu…
En guise de festival, il remporte pas moins de 4 chats lors d’un seul et même tour !
Julie commence à cogiter un tantinet, car, si elle ne peut pas profiter elle-même de la sortie
d’un chat, elle va tenter de gêner son voisin de gauche au maximum. Qui est-ce ? Moi bien sûr…

Maitena a tendance à réfléchir un peu trop longuement lors de cette seconde manche qui va durer beaucoup plus longtemps que la première, car à part Tristan, les autres joueurs ont
du mal à amasser des chats…

Ue vue de la situation alors que nous éprouvons vraiment du mal à réaliser de jolis enchaînements…

 

La dernière carte chat est celle de gauche (la rose) et c’est à moi de jouer. Bien que je sois
certain de la faisabilité d’une sortie du chat, je me résigne à jouer 2 actions pour rien au bout de 10 minutes de recherche intensive. Qui aurait la solution à ce petit problème ?

 

Alors que j’escomptais bien gêner Maitena avec mes 2 dernières actions, je lui facilité la
tâche ! Elle n’éprouve aucune difficulté à gagner le dernier chat en le menant sur le fauteuil. Mais bon, on sait très bien qui gagne haut-la-main cette partie…
Bilan synthétique :

On a aimé
– Les illustrations franchement mignonnes,
– L’acuité visuelle à mettre en oeuvre et les neurones à connecter pour faire sortir plusieurs chats à la fois ou en cascade. 

On a moins aimé
– L’impression que pas mal de sorties en cascade se réalisent par chance,

– Le côté désagréable de profiter du réseau de gouttière réalisé par les autres, avec une répétition des sorties en bordure du plateau (tout petit
réseau qu’on décale par poussée, au fur et à mesure du décalage des chats et des lieux chaleureux),

– L’énorme écart de durée entre nos deux parties : un facteur 4 entre les deux !

Scores de la partie :

Manche 1 :
Maitena : 10
Tristan : 10
Julie : 18
Ludo le gars : 22

Manche 2 :
Maitena : 12
Tristan : 27
Julie : 8
Ludo le gars : 13

Note du jeu (sur cette partie) : 12 / 20

Durée de la partie : 15 minutes pour la manche 1 et 1 heure pour la manche 2

———————————————————————————————————————————————–

EUPHRAT & TIGRIS :

Ma main de tuiles initiales : une jolie variété de couleurs, avec un joli set de 3 rouges, assez
propice à un jeu offensif dès l’entame…
Julie a commencé la partie avec le placement de son chef noir et d’une tuile vert, suivi par
votre serviteur, taquin dans son placement, avec son chef vert et une tuile verte…
Premier conflit interne lancé par votre serviteur à l’encontre du chef bleu de Julie : 5 contre 2
en ma faveur (avec le renfort de 3 tuiles rouges). Pas de réaction de Julie, à part le début de ses couinements…
Une vue générale du plateau, avec une dame au fond, en plein séance de « je couine, je couine, je
couine » :-)))
Premier monument construit par mes soins, dans le but de rentabiliser, vite et fort, la présence
de mes chefs vert et bleu dans la zone…
Réaction de Julie : elle relie les deux royaumes à l’aide de la tuile de liaison et on est parti
pour le premier conflit externe de cette soirée. Je suis assez mal, sur celui-ci, car la construction du monument a affaibli mes forces bleues…
Une fois les conflit résolu, je suis assez content, malgré tout, d’avoir maintenu ma présence
bleue (grâce à une seule tuile sortie de mon paravent). Tant pis pour mes chefs noir et rouge, de toute façon, il ne servait pas pour le monument…
Ah. Là, la dame, elle me chatouille. Elle vient de jouer une tuile catastrophe pour briser mon
royaume en deux et isoler mon chef vert loin de ses tuiles vertes. Je m’y attendais mais je ne voyais pas l’urgence d’aller l’expulser d’ebas (j’ai beaucoup de cubes verts). Du
coup, c’est mon chef vert qui ne va pas tarder à gicler…
Inversion de la position de deux chefs pour Julie.
Je commence à souffrir d’un manque de cubes bleus et je voudrais bien expulser le chef de Julie du
royaume du monument. Mais si je dois le faire en conflit externe, je vais devoir consacrer un peu trop de temps à mon goût et sans certitude d’y parvenir malgré mes 6 tuiles bleues
(elle a 4 tuiles bleues dans son domaine)…
Recherchant du noir et des trésors, Julie a développé une nouvelle région de la carte, mais j’ai
bien décidé de ne pas la laisser tranquille, comme en témoigne ma tuile catastrophe placée icitant pour scinder son royaume que pour l’empêcher de créer un monument Noir/Vert…
Je persiste et signe, en haut à droite, en plaçant une seconde tuile catastrophe ! Du coup, pour
parvenir à relier son royaume noir à son chef vert, Julie se rapproche du fleuve du dessus et j’en profite alors pour jouer successivement 2 tuiles bleues et la provoquer en conflit
externe. Elle couine. Je l’ai déjà dit ? 🙂
Le conflit noir tourne bien entendu à mon avantage. Attention : petite erreur de notre part,
puisqu’on a retiré les 2 tuiles noires hors du domaine de Julie (je me retirerai donc 2 points noirs sur mon score)…
Une vue de mon butin alors que la partie s’achève, suite à la prise du 8ème trésor par mes
soins…
Une vue de la configuration finale de cette nouvelle splendide partie, sur un plateau clair
toujours aussi agréable et lisible pour pratiquer cet excellent jeu…
Bilan synthétique :

On a aimé
– Le déroulement rapide de cette partie, car lorsqu’on en maîtrise les règles, c’est pur, c’est rapide, c’est fluide et c’est jouissif !

On a moins aimé
– ?

Scores de la partie :

Cubes bleus Cubes verts Cubes rouges Cubes noirs Trésors Total
Julie (pot) 17 10 12 9 2 10
Ludo le gars (vache) 10 28 13 12 6 13

Note du jeu (sur cette partie) : 19 / 20

Durée de la partie : 1 heure et 15 minutes

———————————————————————————————————————————————–

3 commentaires à propos de “[24/02/2008] Chabyrinthe X 2, Euphrat & Tigris”

  1. Très beau compte rendu de tigre et Euphrate. Y’a pas à dire, ce jeu a quelque chose en plus, rien de vori les photos, j’ai envie d’y jouer 😉

    Par contre, n’hésite pas à tester la variante avec les nouveaux bâtiments, à 2, ca magnifie encore plus le jeu 😉

  2. Je ne te parle pas de la variante artiste mais de la variante de la dernière édition du jeu. Elle introduit 4 bâtiments, un de chaque couleur, que l’on peut construire sur un alignement de 3 tuiles de la même couleur. Quand on pose une tuile dans un domaine ou se trouve ce bâtimentn, on gagne 2 cubes au lieu de 1. Il suffit de prendre des gros cubes pour symboliser ces bâtyiments, donc pas besoin de matériel. Tu trouveras la règle complète sur BGG. Cette variante ajoute une couche supplémentaire au jeu. Son seul défaut: elle peut creuser plus encore l’écart de niveau entre 2 joueurs. (j’ai déjà perdu 34 à 3 🙂 )

    Pour ce qui est des commentaires sur le site, je sais qu’ils sont agréables pour  l’auteur du site mais il faut bien se dire que même sans commentaire, tes compte rendus sont appréciés par un très grand nombre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


× 4 = vingt