[24/02/2010] Alexandros

Troisième et dernière journée passée chez Yann et Nathalie et on remet le couvert, à l’apéritif, sur ce très plaisant Alexandros, Yann expliquant la règle du jeu à son fils aîné. Nous jouerons donc à nouveau à 3 joueurs et la partie sera vraiment tendue avec un Yann qui a, cette fois, bien saisi les subtilités du jeu et qui sera bien plus difficile à aller
chercher…

 

ALEXANDROS :

 


Fin de premier tour de jeu et nous sommes partis pied au plancher avec un Alexandre grand voyageuret déjà deux royaumes gouvernés : le premier par Barthélémy en bleu, le second par
moi-même en vert. Mais où est Yann ?

Alexandre trace encore et je m’octroie un second roayume, suivi d’une assez évidente collecte d’impôts, laquelle profite aussi à Barthélémy. Quant à Yann, il mise sur la grosse
main de cartes en ce début de partie…

Toujours pas de royaume jaune, alors que les royaumes bleus et verts sont déjà en double exemplaires chacun…

Le jeu progresse avec un découpage central du plateau avant le côté par où était entré Alexandre. Pas si fréquent, ça…

Je m’empare d’une région qui se révélera être celle de la partie : avec une seule case de denrée (une amphore verte), pour 6 cases vierges, la région en haut à gauche sur la photo
sera systématiquement reprise à chaque tour pendant au moins deux. Le problème, c’est que Yann a plus de points ailleurs sur le plateau et qu’à chaque collecte, il engrange donc
plus de points que les autres…

Yann est plutôt en position très avantageuse lors de cette partie, avec des scores pour le moment très serrés mais qui ne demandent qu’à se distendre avec les collectes régulières
d’impôts… A noter que je viens d’opter pour un abandon de la fameuse zone explicitée, afin de tenter de gêner Yann par ailleurs, en prenant deux régions qu’il ne pourra pas
récupérer aussi facilement…

Aïe, aïe, aïe, Yann s’envole au score et Barthélémy et moi-même ne pouvont que le regarder filer. Sur le plateau, j’ai commis une grosse erreur en prenant une énorme région à droite
(à présent séparée en deux) car Barthélémy me l’a reprise directement et je n’ai pu que revenir la couper en deux (5 points chacun dessus). Tout ça fait, bien entendu, les affaires
de sieur Yann qui nous regarde avec un certain flegme…

La partie va s’achever sans tarder, Yann étant à 77 points (et il n’a pas encore collecté ses impôts et c’est son tour !) et les bâtonnets noirs de frontière étant quasiment épuisés
(il en reste deux). Barthélémy jouera ensuite son tour de jeu et clore la partie par épuisement des bâtonnets et, conjointement, l’atteinte des 100 points fatidiques par un joueur.
Devinez lequel…

Père et fils, sur la demande du premier cité, en fond de cette très belle partie de ce remarquable jeu. Ils vont pouvoir se faire de bien belles parties tous les deux dans les jours
qui viennent… Yann  m’avouera, post-partie, avoir un peu joué ligué avec son fils contre le connaisseur du jeu, c’est-à-dire moi. Ah bon ? Je ne m’en étais même pas rendu
compte,… Je dois être habitué ;-)))
Bilan synthétique :

On a aimé
– La rapidité et le côté incisif de cette partie (la plus courte que j’ai jouée je crois bien),
La volatilité de certaines régions.

 

On a moins aimé
– ?.

Scores de la partie :

Yann (jaune) : 107
Barthélémy (bleu) : 88

Ludo le gars (vert) : 88

Note du jeu (sur cette partie) : 19 / 20

 

Durée de la partie : 1 heure

 

———————————————————————————————————————————————–

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


un + 7 =