[24/08/2012] Dr Shark

Petite partie, en milieu d’après-midi, avec mon paternel, pour redécouvrir l’un des meilleurs jeux d’Essen 2011 : Dr Shark et ses machiavéliques manières de piocher dans le sac…

 

DR SHARK :

 


Avec son look délicieusement kitsch, ce jeu très original réussit toujours son pari de passer un bon moment, fun, sans trop se prendre la tête…

Chaque enquêteur vient de plonger dans la piscine, avec Gérard en rouge, Tristan en jaune, Maitena en rose et votre serviteur en vert…

A l’aide de la pioche « formes toutes différentes », je glane pas moins de 4 tuiles, en ayant galéré, ceci dit, sur le fait que l’une d’elle devait être placée face retournée
sur le petit plateau…

Maitena, elle, est plutôt spécialiste des textures. Là, elle en piche des différentes, mais elle nous a sidérés, un peu plus tôt, en piochant 3 ou 4 pièces à texture
« crocodile »…

Tristan, lui, aime bien la pioche par poignée avec classement par couleur, puis élimination de celles avec un requin et choix d’une pièce par couleur restante…

A mi-partie, mon butin est extrêmement diversifié, sans aucune preuve entièrement constituée. A noter que j’aime bien aussi la pioche à texture identique, afin de récupérer
les pièces violettes (les plus rugueuses), afin de compléter des preuves qui me permettront de profiter d’un pouvoir spécial…

Curieusement, Tristan a pioché les 3 pièces de puzzle de paire de chaussures, ce qui va être très gênant pour ceux qui ont débuté cette preuve-là…

Du coup, en utilisant le jeton fille d’une preuve violette constituée, je lui chipe une pièce de chaussures, afin de placer le 3ème composant sur les 4 que la preuve
requiert…

Gérard tente le coup de la pioche par poignée mais éprouve des difficultés à classer rapidement ses pièces dans le temps imparti, bien surveillé par le requin Tristan…

Exceptionnel dernier tour en ce qui me concerne, avec la réussite simultanées de quatre preuves, dont une grâce à l’utilisation d’un jeton fille obtenu avec une preuve
violette réalisée !
Bilan synthétique :

On a aimé
– L’originalité géniale du système de jeu, avec l’incorporationd’une dimension « toucher » à l’aveugle, ce qui est plus que rare dans le jeu de société,
– Les coups tactiques que permettent les jetons obtenus avec les preuves bleues et roses (je pense d’ailleurs que ce sont celles à ne pas rater car elles privent les adversaires
de pièces, tout en assurant la constitution de nouvelles preuves pour soi).

 

On a moins aimé
– Les écarts de résultats entre ceux qui jouent vite et efficacement et ceux qui ont plus de mal avec le toucher et la rapidité de classement.

 

 

Scores de la partie :

  

Gérard (rouge) : 17
Tristan (jaune) : 18

Maitena (rose) : 22
Ludo le gars (vert) : 52

 

Note du jeu (sur cette partie) : 17/ 20


Durée de la partie : 45 minutes

 

 

 

———————————————————————————————————————————————–

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


six − 5 =