[24/08/2017] Sherlock Holmes Détective Conseil : Jack l’Éventreur & Aventures à West End – Scénario 5 – Le Docteur Goldfire #Spoil controlé

Magnifique journée ludique avec la découverte, au programme, en compagnie de mon cousin Laurent, de l’immensimensime Sherlock Holmes Détective Conseil ! Nous jouons au scénario n°5, baptisé Le Docteur Goldfire, présent dans la boîte rouge Jack l’Éventreur & Aventures à West End, et nous sommes tous les deux de vrais débutants…

Alors, j’entends d’ici tous ceux qui craindraient, à la lecture de ce compte-rendu, d’avoir ce fameux scénario spoilé (comme on dit à l’english). Rassurez-vous, j’ai tout prévu ! En effet, tout le compte-rendu qui suit ne vous dévoilera rien sur l’enquête en question. Par contre, en cliquant sur un lien indiqué pendant le compte-rendu, vous pourrez accéder à des éléments de l’enquête proprement dite. Donc, chacun voit bien ce qu’il a à faire…

SHERLOCK HOLMES DÉTECTIVE CONSEIL : Jack l’Éventreur & Aventures à West End – Scénario 5 – Le Docteur Goldfire

La splendide boîte, très immersive, trône fièrement sur la table. On en a extrait le scénario n°5 - Le docteur Goldfire afin de découvrir le jeu sur celui-ci. En effet, les auteurs et éditeur déconseillent d'attaquer par la campagne de 4 scénarios en rapport avec Jack l’Éventreur. On va pouvoir plonger avec délectation dans l'Angleterre de la fin du XIXème siècle. Rendez-vous en 1898...
La splendide boîte, très immersive, trône fièrement sur la table. On en a extrait le scénario n°5 – Le docteur Goldfire afin de découvrir le jeu sur celui-ci. En effet, les auteurs et éditeur déconseillent d’attaquer par la campagne de 4 scénarios en rapport avec Jack l’Éventreur. On va pouvoir plonger avec délectation dans l’Angleterre de la fin du XIXème siècle. Rendez-vous en 1898…
Afin de mener à bien notre enquête, nous disposons des divers outils suivants : le scénario à couverture rouge, le plan de Londres, l'annuaire de Londres, le livret de règles avec les informateurs au dos, et, non visible ci-dessus, le journal du jour (13 septembre 1898).
Afin de mener à bien notre enquête, nous disposons des divers outils suivants : le scénario à couverture rouge, le plan de Londres, l’annuaire de Londres, le livret de règles avec les informateurs au dos, et, non visible ci-dessus, le journal du jour (13 septembre 1898).
Mon cousin a rapidement survolé la règle (ultra-light et sans fioritures : on a une liberté assez dingue quand même) et il est en train de lire à voix-haute la liste des informateurs, en fonction de leurs spécificités, qui sont disponibles à chaque scénario. Au niveau du déroulement du jeu, c'est très simple : l'enquêteur du tour (qui change à chaque fois) choisit un lieu à explorer (sur la carte, dans l'annuaire, dans la liste des informateurs) et on regarde alors dans le scénario, au numéro choisi, s'il y a des informations à nous faire connaître. Cela ressemble aux Livres dont vous êtes le héros, la liberté totale du numéro en plus !
Mon cousin a rapidement survolé la règle (ultra-light et sans fioritures : on a une liberté assez dingue quand même) et il est en train de lire à voix-haute la liste des informateurs, en fonction de leurs spécificités, qui sont disponibles à chaque scénario. Au niveau du déroulement du jeu, c’est très simple : l’enquêteur du tour (qui change à chaque fois) choisit un lieu à explorer (sur la carte, dans l’annuaire, dans la liste des informateurs) et on regarde alors dans le scénario, au numéro choisi, s’il y a des informations à nous faire connaître. Cela ressemble aux Livres dont vous êtes le héros, la liberté totale du numéro en plus !
Une fois lue l'introduction du scénario du jour, chez Holmes, on prend l'idée de noter sur le plan de Londres tous les lieux indiqués d'une manière ou d'une autre par des cylindres colorés (même couleur = deux lieux pour le même indice). Cela nous donne une vue spatiale de la situation et, sans avoir jamais joué au jeu, on se dit que ce peut être une furieusement bonne idée en cas de lien géographique entre les indices. Un peu comme dans les séries policières quand les enquêteurs placent de petits drapeaux sur des lieux identifiés...
Une fois lue l’introduction du scénario du jour, chez Holmes, on prend l’idée de noter sur le plan de Londres tous les lieux indiqués d’une manière ou d’une autre par des cylindres colorés (même couleur = deux lieux pour le même indice). Cela nous donne une vue spatiale de la situation et, sans avoir jamais joué au jeu, on se dit que ce peut être une furieusement bonne idée en cas de lien géographique entre les indices. Un peu comme dans les séries policières quand les enquêteurs placent de petits drapeaux sur des lieux identifiés…
L'une de nos quatre sources d'informations est la fameuse liste des informateurs. Mais quelle liste ! Pas moins de 17 possibilités, avec des spécificités qui semblent proches parfois, alors pourquoi aller voir untel plutôt qu'untel, sans certitude qu'il ait des informations utiles à nous communiquer ? Par contre, avantage de la chose, c'est que si le numéro n'est pas référencé dans le scénario, cela ne comptera pas parmi nos pistes suivies, l'idée étant d'en suivre le moins possible pour se rapprocher du score de Sherlock Holmes.
L’une de nos quatre sources d’informations est la fameuse liste des informateurs. Mais quelle liste ! Pas moins de 17 possibilités, avec des spécificités qui semblent proches parfois, alors pourquoi aller voir untel plutôt qu’untel, sans certitude qu’il ait des informations utiles à nous communiquer ? Par contre, avantage de la chose, c’est que si le numéro n’est pas référencé dans le scénario, cela ne comptera pas parmi nos pistes suivies, l’idée étant d’en suivre le moins possible pour se rapprocher du score de Sherlock Holmes.
Encore plus délirant que la liste des informateurs, voici l'annuaire de Londres, avec toutes les personnes que l'on est susceptible d'aller voir, classées par ordre alphabétique et, également, par rubrique (médecins, fleuristes, ...). On se sent noyé sous les possibilités, sans parler du journal du jour, double-face, lequel semble constitué de nombreux articles pour la plupart sans rapport avec l'enquête et, du coup, qui nous font faire des nœuds au cerveau pour essayer de concevoir des liens improbables...
Encore plus délirant que la liste des informateurs, voici l’annuaire de Londres, avec toutes les personnes que l’on est susceptible d’aller voir, classées par ordre alphabétique et, également, par rubrique (médecins, fleuristes, …). On se sent noyé sous les possibilités, sans parler du journal du jour, double-face, lequel semble constitué de nombreux articles pour la plupart sans rapport avec l’enquête et, du coup, qui nous font faire des nœuds au cerveau pour essayer de concevoir des liens improbables…

Si vous voulez en savoir plus sur cette enquête, cliquez sur le lien ci-dessous.
Mais, attention !!! En le faisant, vous ne pourrez pas jouer à ce scénario du jeu par la suite car c’est spoiled !!!
Lien : la suite de l’enquête #spoiled

Durée de cette partie : 2 heures 15 minutes – Note de cette partie : 17 / 20

Scores de la partie :

Total
Laurent + Ludo le gars – 20

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– L’immersion thématique tout bonnement hallucinante : on se croit dans le Londres de la fin du XIXème siècle, on a l’impression d’en arpenter les rues, on découvre mille et une références dans les documents joints et, encore plus important, on reparle de notre enquête pendant des heures !
– La simplicité et l’évidence de la règle : il n’y en a pas ! (ou presque),
– La liberté offerte aux joueurs, au travers des innombrables accès au jeu,
– Le côté classieux du boîtage : clairement ça donne envie !
– Le renouvellement des parties : que de scénarios existants…
– La durée effective de la partie de ce soir,
– La bonne tenue du scénario joué.

On a moins aimé
– Il manque une manière, technique, de ne pas voir les références des autres numéros dans le scénario : je crois que je vais tenter une fabrication de cache !
– Le numéro des pages, scénario par scénario, qui n’est pas indiqué pour les quartiers : SO, NO, …
– L’impression de fausse liberté : on peut aller où on veut, certes, mais si on revient au même endroit, on n’a pas de nouvelles informations ! Le temporel ne joue pas…

————————————————————————————————————

Une réponse à “[24/08/2017] Sherlock Holmes Détective Conseil : Jack l’Éventreur & Aventures à West End – Scénario 5 – Le Docteur Goldfire #Spoil controlé”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


2 × huit =