[24/09/2016] Loop Inc., Big Shot

Joué juste après le salon d’Essen 2015, le jeu Loop Inc., que j’avais beaucoup apprécié, trônait sur la table des jeux à revoir, sans que j’ai pu effectivement y revenir. Et pourtant, je l’avais très souvent apporté à la salle des Ludophiles depuis l’hiver dernier… Heureusement, aujourd’hui, ça y est ! Content…
Ensuite, je fais découvrir un grand et vieux classique d’Alex Randolph, à savoir Big Shot. Il marche toujours aussi bien ce jeu d’enchères où on acquiert les cubes des autres à placer dans les quartiers d’une ville…

LOOP INC.

Avec son look très particulier et son système de jeu qui l'est encore plus, ce jeu me plaît bien...
Avec son look très particulier et son système de jeu qui l’est encore plus, ce jeu me plaît bien…
Au centre de la table sont étalées les cartes de voyages réalisables, classées chronologiquement (7 cartes de deux voyages chacune à 4 joueurs).
Au centre de la table sont étalées les cartes de voyages réalisables, classées chronologiquement (7 cartes de deux voyages chacune à 4 joueurs).
Au premier tour du premier jour (sur les trois de la partie), j'opte pour une carte de magasin prise à l'étalage, afin de prendre un appareil photo que je place sur ma première machine à voyager dans le temps...
Au premier tour du premier jour (sur les trois de la partie), j’opte pour une carte de magasin prise à l’étalage, afin de prendre un appareil photo que je place sur ma première machine à voyager dans le temps…
Le jeu est très déroutant ! Moi-même qui y ai déjà joué, je vois à peu près ce que je dois faire mais j'en connais qui galère... ;-)
Le jeu est très déroutant ! Moi-même qui y ai déjà joué, je vois à peu près ce que je dois faire mais j’en connais qui galère… 😉
Petite vue en fin de premier jour, avec une carte de magasin, puis une carte de garage et enfin une deuxième carte de magasin pour moi. Avec celles-ci, dont les objets ont tous été placés sur ma première machine, je me suis fait un petit voyage dans le temps...
Petite vue en fin de premier jour, avec une carte de magasin, puis une carte de garage et enfin une deuxième carte de magasin pour moi. Avec celles-ci, dont les objets ont tous été placés sur ma première machine, je me suis fait un petit voyage dans le temps…
La piste de score n'est pas très très facile à lire...
La piste de score n’est pas très très facile à lire…
Le deuxième jour, je commence par prendre deux nouvelles cartes à l'étalage (poubelle puis armurerie), avant de rejouer mon premier magasin, puis de prendre une carte de publicité, avant de jouer mes deux dernières cartes (garage et magasin). Le fait d'être obligé de rejouer les cartes précédentes dans le même ordre est vraiment une excellente torture mentale ! Surtout que les déchirures temporelles nous accablent si on ne peut pas jouer l'effet d'une carte entièrement... Et au bout de 4 déchirures sur un même joueur, il est tout bonnement éliminé du jeu !
Le deuxième jour, je commence par prendre deux nouvelles cartes à l’étalage (poubelle puis armurerie), avant de rejouer mon premier magasin, puis de prendre une carte de publicité, avant de jouer mes deux dernières cartes (garage et magasin). Le fait d’être obligé de rejouer les cartes précédentes dans le même ordre est vraiment une excellente torture mentale ! Surtout que les déchirures temporelles nous accablent si on ne peut pas jouer l’effet d’une carte entièrement… Et au bout de 4 déchirures sur un même joueur, il est tout bonnement éliminé du jeu !
Nous entrons dans le troisième et dernier jour de cette partie plutôt rapide. Les places sont tellement limitées sur les voyages (deux par destination par jour, sans qu'un même joueur puisse faire deux fois la même), que ça pique un peu, surtout lors du troisième jour où on peut envoyer trois machines chacun dans le temps (donc 12 en tout !)...
Nous entrons dans le troisième et dernier jour de cette partie plutôt rapide. Les places sont tellement limitées sur les voyages (deux par destination par jour, sans qu’un même joueur puisse faire deux fois la même), que ça pique un peu, surtout lors du troisième jour où on peut envoyer trois machines chacun dans le temps (donc 12 en tout !)…
La zone des voyages en fin de partie...
La zone des voyages en fin de partie…
Les éléments d'Angélique une fois la partie achevée...
Les éléments d’Angélique une fois la partie achevée…
La zone de Tristan...
La zone de Tristan…
Celle de Damien.
Celle de Damien.
Et la mienne.
Et la mienne.
Et la piste de scores, avec bien peu d'écart entre chacun...
Et la piste de scores, avec bien peu d’écart entre chacun…

Durée de la partie : 45 minutes – Note de cette partie : 16 / 20

Scores de la partie :

Score
Angélique (bleu) 27
Tristan (jaune) 30
Damien (rouge) 35
Ludo le gars (vert) 31

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– La grande originalité du système de jeu : rejouer ses cartes trois jours de suite, en en rajoutant de l’étalage, en devant pouvoir en appliquer tous les effets : bien savoureux,
– Le stress lié aux quatre déchirures maximum par joueur…
– Les graphismes du jeu, assez hors normes et ça fait du bien,
– La durée de cette partie aujourd’hui : mois d’une heure !

On a moins aimé
– Les implications indirectes des actions des autres joueurs, surtout quand ils reconnaissent ne pas avoir vu qu’ils te gênaient en faisant ci ou ça…

————————————————————————————————————
BIG SHOT

Oui, ce jeu sent les requins de l'immobilier et de la finance...
Oui, ce jeu sent les requins de l’immobilier et de la finance…
Au début de la partie, les cubes des joueurs sont répartis aléatoirement tout autour de la ville, à raison de 4 sur chaque cercle (case) du parcours que va sillonner le pion orange. Ci-dessus, il vient de s'arrêter sur une case où se trouvent 3 cubes noirs et 1 blanc, on va donc procéder à une vente pour se les adjuger et les répartir à son gré dans les quartiers de la ville. A noter qu'Angélique joue les noirs, Tristan les blancs, Damien (Alendar) les jaunes et moi-même les rouges...
Au début de la partie, les cubes des joueurs sont répartis aléatoirement tout autour de la ville, à raison de 4 sur chaque cercle (case) du parcours que va sillonner le pion orange. Ci-dessus, il vient de s’arrêter sur une case où se trouvent 3 cubes noirs et 1 blanc, on va donc procéder à une vente pour se les adjuger et les répartir à son gré dans les quartiers de la ville. A noter qu’Angélique joue les noirs, Tristan les blancs, Damien (Alendar) les jaunes et moi-même les rouges…
Le jeu est plaisant et il faut savoir doser ses annonces car on possède u tout petit capital et que chaque emprunt fait à la banque nous rapporte de moins en moins (9 $ pour le premier, 8 $ pour le second, ...). Et en plus, en fin de partie, chaque emprunt nous fait perdre 10 PV !!!
Le jeu est plaisant et il faut savoir doser ses annonces car on possède u tout petit capital et que chaque emprunt fait à la banque nous rapporte de moins en moins (9 $ pour le premier, 8 $ pour le second, …). Et en plus, en fin de partie, chaque emprunt nous fait perdre 10 PV !!!
Après 4 tours de jeu, on voit clairement que tous les cubes n'ont pas été vendus équitablement : aucun jaune par exemple ! Est-ce un avantage pour Damien ? Un inconvénient ? Franchement, cela est bien difficile à dire. Cependant, comme chaque quartier attend son 7ème cube pour être attribué au joueur majoritaire (ou celui d'en-dessous en cas d'égalité pour la 1ère place), c'est peut-être pas trop mal de placer ses cubes plus tard que les autres...
Après 4 tours de jeu, on voit clairement que tous les cubes n’ont pas été vendus équitablement : aucun jaune par exemple ! Est-ce un avantage pour Damien ? Un inconvénient ? Franchement, cela est bien difficile à dire. Cependant, comme chaque quartier attend son 7ème cube pour être attribué au joueur majoritaire (ou celui d’en-dessous en cas d’égalité pour la 1ère place), c’est peut-être pas trop mal de placer ses cubes plus tard que les autres…
Le premier quartier attribué revient à Angélique la dépensière... Il lui rapportera 20 PV en fin de partie.
Le premier quartier attribué revient à Angélique la dépensière… Il lui rapportera 20 PV en fin de partie.
Le jeu est tendu à souhait, comme je (nous) les aime (aimons). ;-)
Le jeu est tendu à souhait, comme je (nous) les aime (aimons). 😉
Ca va assez vite finalement et je couine de m'être autant réparti sur les quartiers. Et comme il en faut au moins deux à la fin pour prétendre à la victoire, il m'a fallu faire des dépenses inconsidérées au dernier tour...
Ca va assez vite finalement et je couine de m’être autant réparti sur les quartiers. Et comme il en faut au moins deux à la fin pour prétendre à la victoire, il m’a fallu faire des dépenses inconsidérées au dernier tour…
Voici la vue finale une fois tous les quartiers (même ceux avec moins de 7 cubes) attribués. In extremis, j'en ai donc deux. Mais la victoire se joue ailleurs... N'est-ce pas Angélique qui aura dépensé comme une malade mais qui s'en sortira grâce à un très grand nombre de quartiers à sa couleur...
Voici la vue finale une fois tous les quartiers (même ceux avec moins de 7 cubes) attribués. In extremis, j’en ai donc deux. Mais la victoire se joue ailleurs… N’est-ce pas Angélique qui aura dépensé comme une malade mais qui s’en sortira grâce à un très grand nombre de quartiers à sa couleur…

Durée de la partie : 50 minutes – Note de cette partie : 16 / 20

Scores de la partie :

Quartiers $ Emprunts Total
Angélique (noir) 80 5 -60 25
Tristan (blanc) 40 0 -50 -10
Damien (jaune) 38 16 -40 14
Ludo le gars (rouge) 35 5 -40 0

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– La pureté absolue de la règle,
– La difficulté pour évaluer où placer tel ou tel lot de cubes,
– La tension qui monte progressivement, avec les tarifs qui augmentent de plus en plus et les emprunts qui rapportent de moins en moins…

On a moins aimé
– L’impression que les 3 ou 4 premiers tours n’ont quand même pas trop d’impact sur la suite,
– Le côté full-enchères et majorité qui peut ne pas plaire à tout le monde…

————————————————————————————————————

Une réponse à “[24/09/2016] Loop Inc., Big Shot”

  1. Rétroliens : [24/09/2016] Loop Inc., Big Shot - eJouer.info eJouer.info

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


× 6 = cinquante quatre