[24/10/2015] Expo 1906, Lift It !, Discoveries, JamSumo, Sly Dice

Ah, que j’aime les grandes après-midis jeux post-Essen ! C’est toujours l’occasion de découvrir plusieurs boîtes parmi l’ensemble de celles que j’ai rapportées. Aujourd’hui on pousse même le plaisir jusqu’à proposer une après-midi jeux façon thématique : on démarre à 14h00 et on finira bien tard (le couchage à 5h00 ça pique un peu le lendemain)… Donc, on est nombreux et on va jouer. Beaucoup.
En ce qui me concerne, je ferai cinq parties qui vont vous être relatées ci-après :
Expo 1906 : un jeu sur le thème de l’exposition universelle de Milan en 1906, avec un look de toute beauté,
Lift It ! : le jeu qui avait fait le buzz à Essen 2014 et que Gigamic distribue maintenant (enfin !) en France. Ca repose la tête…
Discoveries : après le succès incroyable Colt Express, Les Ludonautes nous reviennent avec ce jeu, prolongeant le plaisir de Lewis & Clark, en sachant que je vais prendre une vraie claque sur cette partie !
JamSumo : un jeu improbable, sorti à 30 exemplaires à Essen, un de ces jeux qu’on rapporte ou qu’on aura jamais,
Sly Dice : un jeu de bluff avec des dés, une sorte de croisement entre le Yams et Perudo. Parfait pour finir la soirée…

EXPO 1906

Peut-être la plus belle boîte, à mes yeux, sortie pour le salon d'Essen 2015. Après, il faut voir si le jeu est bon. Ca tombe bien, on va y jouer aujourd'hui...
Peut-être la plus belle boîte, à mes yeux, sortie pour le salon d’Essen 2015. Après, il faut voir si le jeu est bon. Ca tombe bien, on va y jouer aujourd’hui…
Chacun dispose d'un laboratoire individuel et d'un set de 6 cartes identiques pour réaliser ses actions. Dans le laboratoire, il y a 5 tuiles de ferraille (à éliminer pour faire de la place) et on devine déjà qu'on va avoir à faire à une sorte de Tetris avec les tuiles de projets, de technologies et de ressources qui vont venir s'y placer. Les cartes d'actions sont très simples à comprendre : la gare permet d'acheter des ressources, l'académie de prendre une technologie ou un projet, le journal d'augmenter sur les pistes de brevets, le laboratoire de placer ses tuiles dans son labo et le gratte-ciel d'augmenter ses revenus. La dernière, le meeting, met fin à la manche. On revient sur tout ça...
Chacun dispose d’un laboratoire individuel et d’un set de 6 cartes identiques pour réaliser ses actions. Dans le laboratoire, il y a 5 tuiles de ferraille (à éliminer pour faire de la place) et on devine déjà qu’on va avoir à faire à une sorte de Tetris avec les tuiles de projets, de technologies et de ressources qui vont venir s’y placer. Les cartes d’actions sont très simples à comprendre : la gare permet d’acheter des ressources, l’académie de prendre une technologie ou un projet, le journal d’augmenter sur les pistes de brevets, le laboratoire de placer ses tuiles dans son labo et le gratte-ciel d’augmenter ses revenus. La dernière, le meeting, met fin à la manche. On revient sur tout ça…
A son tour, le joueur actif joue une carte, en applique l'effet, puis c'est au joueur suivant. Limpide ! Ici, par exemple, je joue la carte gare améliorée, sachant qu'au tour d'avant j'avais placé dans mon Labo la technologie qui me le permettait. Avec cette carte, je peux acheter les ressources moins cher : 4$ en tout pour 3 tuiles au lieu de 6$. Sur le long terme, ça peut être pas mal...
A son tour, le joueur actif joue une carte, en applique l’effet, puis c’est au joueur suivant. Limpide ! Ici, par exemple, je joue la carte gare améliorée, sachant qu’au tour d’avant j’avais placé dans mon Labo la technologie qui me le permettait. Avec cette carte, je peux acheter les ressources moins cher : 4$ en tout pour 3 tuiles au lieu de 6$. Sur le long terme, ça peut être pas mal…
Au début les tours se déroulent assez rapidement, mais on va voir que le jeu peut faire mal, très mal même, à la tête : Yohel, d'abord, va complètement bloquer sur le positionnement de ses tuiles au moment de les placer dans son Labo, puis je vivrai exactement la même souffrance un peu plus tard dans le jeu... Regardez à côté de mon Labo et vous comprendrez que les choses ne seront pas simples dans trois minutes...
Au début les tours se déroulent assez rapidement, mais on va voir que le jeu peut faire mal, très mal même, à la tête : Yohel, d’abord, va complètement bloquer sur le positionnement de ses tuiles au moment de les placer dans son Labo, puis je vivrai exactement la même souffrance un peu plus tard dans le jeu… Regardez à côté de mon Labo et vous comprendrez que les choses ne seront pas simples dans trois minutes…
Ca pique, ça pique, ça pique !!! Comme rarement, il faut bien le dire. Je remarque, cependant, qu'Alendar et Lysandre ne souffrent pas autant que les régionaux de l'étape, et ça, ça m'impressionne ! Mais comment font-ils ?
Ca pique, ça pique, ça pique !!! Comme rarement, il faut bien le dire. Je remarque, cependant, qu’Alendar et Lysandre ne souffrent pas autant que les régionaux de l’étape, et ça, ça m’impressionne ! Mais comment font-ils ?
La partie vient de s'achever, par le fait qu'on a terminé la 10ème manche (ça aurait pu arriver si l'un de nous avait terminé 5 inventions). Ici, on voit le plateau de Yohel, avec un magnifique pavage tétrissien ;-) A noter que c'est lui qui a terminé cette ultime manche grâce à la carte Meeting...
La partie vient de s’achever, par le fait qu’on a terminé la 10ème manche (ça aurait pu arriver si l’un de nous avait terminé 5 inventions). Ici, on voit le plateau de Yohel, avec un magnifique pavage tétrissien 😉 A noter que c’est lui qui a terminé cette ultime manche grâce à la carte Meeting…
Le Labo de Lysandre qui s'est montrée absolument épatante pour visualiser mentalement les meilleures positions possibles pour ses ressources et ses projets. Tout bonnement hallucinant, même !
Le Labo de Lysandre qui s’est montrée absolument épatante pour visualiser mentalement les meilleures positions possibles pour ses ressources et ses projets. Tout bonnement hallucinant, même !
Le plateau vu d'en-haut avant les ajouts finaux de PV...
Le plateau vu d’en-haut avant les ajouts finaux de PV…
Nous incarnons des inventeurs, au début du XXème siècle, lesquels essaient de réaliser les inventions les plus folles dans leur laboratoire : rayons X, cinéma, plastique, ... Le plateau principal, visible ci-dessus, est divisé en plusieurs zones : pistes des brevets à gauche (avec 3 marqueurs par joueur pour 6 pistes différentes) et revenus en-dessous, arrivée des ressources par le train au milieu, ainsi que choix du jury au-dessus (mécanique ou électrique), alors qu'à droite il y a l'académie (technologies en haut et nouveaux projets en-dessous).
Nous incarnons des inventeurs, au début du XXème siècle, lesquels essaient de réaliser les inventions les plus folles dans leur laboratoire : rayons X, cinéma, plastique, … Le plateau principal, visible ci-dessus, est divisé en plusieurs zones : pistes des brevets à gauche (avec 3 marqueurs par joueur pour 6 pistes différentes) et revenus en-dessous, arrivée des ressources par le train au milieu, ainsi que choix du jury au-dessus (mécanique ou électrique), alors qu’à droite il y a l’académie (technologies en haut et nouveaux projets en-dessous).
La salle des Ludophiles est plus que fournie aujourd'hui avec trois tables en simultané. On va se régaler. A noter que nous jouons à Expo 1906 à 4 joueurs, dont Yohel (avec les éléments bleus), lequel va partir le lendemain de cette partie avec sa fille aînée pour Milan pour aller à... l'expo universelle 2015 ! Il fallait qu'il y joue aujourd'hui. Forcément. Sinon, nous avons Alendar (éléments rouges) et son épouse Lysandre (éléments jaunes), lesquels nous font l'amitié de venir partager notre après-midi ludique. De belles rencontres...
La salle des Ludophiles est plus que fournie aujourd’hui avec trois tables en simultané. On va se régaler. A noter que nous jouons à Expo 1906 à 4 joueurs, dont Yohel (avec les éléments bleus), lequel va partir le lendemain de cette partie avec sa fille aînée pour Milan pour aller à… l’expo universelle 2015 ! Il fallait qu’il y joue aujourd’hui. Forcément. Sinon, nous avons Alendar (éléments rouges) et son épouse Lysandre (éléments jaunes), lesquels nous font l’amitié de venir partager notre après-midi ludique. De belles rencontres…
Petite vue du plateau général une fois la première manche achevée par Yohel grâce à la carte Meeting. Cette carte clôt la manche en octroyant deux "petites" actions au joueur qui la joue : avancer d'un cran sur une échelle de brevets, réorienter ou déplacer jusqu'à 3 tuiles placées dans le Labo, augmenter le revenu d'un dollar ou choisir la tuile de jury pour ce tour.
Petite vue du plateau général une fois la première manche achevée par Yohel grâce à la carte Meeting. Cette carte clôt la manche en octroyant deux « petites » actions au joueur qui la joue : avancer d’un cran sur une échelle de brevets, réorienter ou déplacer jusqu’à 3 tuiles placées dans le Labo, augmenter le revenu d’un dollar ou choisir la tuile de jury pour ce tour.
Les tuiles de ressources comportant deux ressources différentes séparées par une diagonale, il faut placer celles-ci sur son Labo en essayant de faire coïncider de manière intelligente ces tuiles avec les projets qu'on ambitionne de réaliser. Mais c'est à un véritable calvaire auquel on expose son cerveau, puisque, en tout cas pour moi, je n'arrive pas à lire correctement les effets de tel ou tel placement. Et je m'aperçois, d'ailleurs, que certains projets sont hyper difficiles à faire : mon dirigeable (sur la table au premier plan) va être quasiment irréalisable si je place la tuile de ressources de gauche comme ci-dessus (un seule engrenage au lieu de deux, donc obligation d'en rajouter un, donc prise d'une nouvelle place adjacente)...
Les tuiles de ressources comportant deux ressources différentes séparées par une diagonale, il faut placer celles-ci sur son Labo en essayant de faire coïncider de manière intelligente ces tuiles avec les projets qu’on ambitionne de réaliser. Mais c’est à un véritable calvaire auquel on expose son cerveau, puisque, en tout cas pour moi, je n’arrive pas à lire correctement les effets de tel ou tel placement. Et je m’aperçois, d’ailleurs, que certains projets sont hyper difficiles à faire : mon dirigeable (sur la table au premier plan) va être quasiment irréalisable si je place la tuile de ressources de gauche comme ci-dessus (un seule engrenage au lieu de deux, donc obligation d’en rajouter un, donc prise d’une nouvelle place adjacente)…
Etre devant sur une poste de brevet permet d'empocher 1Pv de plus quand on termine un projet d'invention. En fin de partie, ça permettra aussi de marquer 1PV si le jeton est dans la colonne 8 ou 9. Enfin, dès qu'un joueur arrive au bout d'une piste, il choisit une tuile d'expo parmi les restantes et fera scorer tout jeton qui y arrivera. Ici, Alendar a placé le jeton Chicago 1893, lequel rapportera 1PV tous les 2$.
Etre devant sur une poste de brevet permet d’empocher 1Pv de plus quand on termine un projet d’invention. En fin de partie, ça permettra aussi de marquer 1PV si le jeton est dans la colonne 8 ou 9. Enfin, dès qu’un joueur arrive au bout d’une piste, il choisit une tuile d’expo parmi les restantes et fera scorer tout jeton qui y arrivera. Ici, Alendar a placé le jeton Chicago 1893, lequel rapportera 1PV tous les 2$.
Les éléments d'Alendar, qui a redoutablement bien joué sur cette partie, en clôturant souvent les manches à des moments cruciaux...
Les éléments d’Alendar, qui a redoutablement bien joué sur cette partie, en clôturant souvent les manches à des moments cruciaux…
Bon, ben voilà mes oeuvres très décevantes, avec seulement deux projets terminés et, comme je le disais précédemment, un dirigeable que je plante lamentablement...
Bon, ben voilà mes oeuvres très décevantes, avec seulement deux projets terminés et, comme je le disais précédemment, un dirigeable que je plante lamentablement…
La zone de jury est sans appel : ils ont voté pour l'électricité, ce qui offrira 2PV par projet réalisé qui fait intervenir cette technologie. Il y en a qui vont se gaver...
La zone de jury est sans appel : ils ont voté pour l’électricité, ce qui offrira 2PV par projet réalisé qui fait intervenir cette technologie. Il y en a qui vont se gaver…

Durée de la partie : 2 heures 45 minutes – Note de cette partie : 14 / 20

Scores :

Piste Jury Piste de Brevets Tuiles d’expos Total
Yohel (bleu) 14 6 0 3 23
Alendar (rouge) 17 4 0 5 26
Lysandre (jaune) 17 6 0 3 26
Ludo le gars (vert) 8 2 1 4 15

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– Le look du matériel : les tons de marron, les illustrations, la sobriété de l’ensemble, … j’adore !
– La fluidité des tours de jeu, car il n’y a qu’une action par tour et les cartes sont très simples à appréhender,
– Les cartes qu’on peut upgrader, ça c’est cool !
– La tension, palpable, liée notamment au fait que c’est toujours un joueur qui clôt la manche avec sa carte de Meeting,
– Les tuiles de jury de deux types : ça amène là encore une certaine tension…

On a moins aimé
– La prise de tête de malade mental pour réussir à placer efficacement ses tuiles de ressources et de projets sur une Labo qu’on voudrait tellement optimiser : ça fait trop mal !!!
– La difficile lecture des tuiles de ressources (toujours dans le même ton), n’aidant pas à bien se rendre compte de l’état d’avancement des projets (j’aurais aimé des tons plus tranchants afin qu’on voie bien les assemblages requis)…
– La durée de la partie, au final, plombée par moment par une analysis paralysis quasi obligatoire…

————————————————————————————————————
LIFT IT !

Oui, on ne va clairement pas faire dans l'intellectuel là... Mais, ça va faire du bien après le jeu précédent !
Oui, on ne va clairement pas faire dans l’intellectuel là… Mais, ça va faire du bien après le jeu précédent !
Déjà qu'il n'est pas facile, tout seul, de manipuler le fil de la grue pour accrocher, transporter, déposer et retirer la pièce, alors en équipes de deux, je ne vous dis pas...
Déjà qu’il n’est pas facile, tout seul, de manipuler le fil de la grue pour accrocher, transporter, déposer et retirer la pièce, alors en équipes de deux, je ne vous dis pas…
Au tour de Yannick et de votre serviteur de s'illustrer dans les travaux publics...
Au tour de Yannick et de votre serviteur de s’illustrer dans les travaux publics…
C'est particulièrement difficile de placer le cylindre vert bien droit !
C’est particulièrement difficile de placer le cylindre vert bien droit !
Oulha ! Il y a des pièces qui ont chu !
Oulha ! Il y a des pièces qui ont chu !
Je crois que nous allons y être avec Yannick... Enfin !
Je crois que nous allons y être avec Yannick… Enfin !
La carte à venir promet pas mal aussi... Non ?
La carte à venir promet pas mal aussi… Non ?
Petit à petit on commence à repérer des tactiques : où prendre les pièces, à quelle vitesse s'approcher de l'édifice en construction, ...
Petit à petit on commence à repérer des tactiques : où prendre les pièces, à quelle vitesse s’approcher de l’édifice en construction, …
Vu de près c'est joli aussi...
Vu de près c’est joli aussi…
Comme nous sommes 6 à jouer, nous nous mettons par équipes de 2, les associations ainsi créées nous semblant d'autant plus intéressantes : Axel avec Pierre (pion rouge), Romain avec Julie (pion bleu) et Yannick et moi-même (pion vert). Le principe du jeu est de réussir à construire des figures se trouvant sur une carte piochée en un temps limité (enfin, tant que les duels ne sont pas arrivés)...
Comme nous sommes 6 à jouer, nous nous mettons par équipes de 2, les associations ainsi créées nous semblant d’autant plus intéressantes : Axel avec Pierre (pion rouge), Romain avec Julie (pion bleu) et Yannick et moi-même (pion vert). Le principe du jeu est de réussir à construire des figures se trouvant sur une carte piochée en un temps limité (enfin, tant que les duels ne sont pas arrivés)…
Voici notre deuxième équipe au travail, sous les yeux admiratifs des autres joueurs...
Voici notre deuxième équipe au travail, sous les yeux admiratifs des autres joueurs…
Et nous voilà lancés, à 4, dans un défi à la tête ! En fait, chaque équipe essaie de construire avant l'autre l'édifice prévu par la carte piochée. C'est -encore- plus dur. Et plus fun, aussi, évidemment ;-)
Et nous voilà lancés, à 4, dans un défi à la tête ! En fait, chaque équipe essaie de construire avant l’autre l’édifice prévu par la carte piochée. C’est -encore- plus dur. Et plus fun, aussi, évidemment 😉
Laquelle des deux équipes achèvera son œuvre en premier ?
Laquelle des deux équipes achèvera son œuvre en premier ?
On s'attarde sur cette réalisation : il faut dire qu'elle nous aura pris pas mal de temps, avec nombre de rebondissements...
On s’attarde sur cette réalisation : il faut dire qu’elle nous aura pris pas mal de temps, avec nombre de rebondissements…
YES !
YES !
Il faut être synchrones...
Il faut être synchrones…
Julie et Romain viennent de terminer leur construction, pile poil juste avant Axel et Pierre... A noter que Leila doit se demander si c'est -vraiment- un jeu de "grands"...
Julie et Romain viennent de terminer leur construction, pile poil juste avant Axel et Pierre… A noter que Leila doit se demander si c’est -vraiment- un jeu de « grands »…
Voilà, la partie est terminée, on s'est bien amusés, rien de plus mais rien de moins non plus !
Voilà, la partie est terminée, on s’est bien amusés, rien de plus mais rien de moins non plus !

Durée de la partie : 30 minutes – Note de cette partie : 17 / 20

Scores :

Total
Axel – Pierre (rouge) 20
Romain – Julie (bleu) 15
Yannick  – Ludo le gars (vert) 32

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– Le côté débilissime du jeu qui me fait penser à Trompissimo (oui, oui, le jeu avec les trompes d’éléphants),
– Le jeu par équipes, encore plus fun !
– Le côté jeu incontournable car varié, détendant, un peu malin, précis, …

On a moins aimé
– Les points de règles inutiles à mon avis, notamment les différentes cases de la piste de score, et le fait que la règle soit aussi mal rédigée,
– Les duels trop nombreux une fois passés les deux premiers tours,
– Le minuteur est-il vraiment solide ?

————————————————————————————————————
DISCOVERIES

Parmi les jeux rapportés d'Essen, Discoveries n'était certainement pas celui qui me faisait le plus de l'oeil. Non pas qu'il ne me faisait pas envie, mais il ne constituait pas mon premier choix de jeu à découvrir. Et bien, heureusement que Romain en avait lu la règle et nous l'a fait jouer ce soir, ce fut GENIAL !
Parmi les jeux rapportés d’Essen, Discoveries n’était certainement pas celui qui me faisait le plus de l’oeil. Non pas qu’il ne me faisait pas envie, mais il ne constituait pas mon premier choix de jeu à découvrir. Et bien, heureusement que Romain en avait lu la règle et nous l’a fait jouer ce soir, ce fut GENIAL !
Chaque joueur dispose d'un petit plateau, avec un espace pour y stocker ses lancés, les actions réalisables en fonction de la face du dé choisi à son tour et, à droite, une tuile symbolisant le journal de Lewis & Clark, où seront consignées les étapes de parcours réalisées. On remarquera que collecter des cartes avec des animaux différents rapportera de jolis PV additionnels et que les cartes avec des tipis seront récompensées de PV si on est premier ou deuxième (majoritaire).
Chaque joueur dispose d’un petit plateau, avec un espace pour y stocker ses lancés, les actions réalisables en fonction de la face du dé choisi à son tour et, à droite, une tuile symbolisant le journal de Lewis & Clark, où seront consignées les étapes de parcours réalisées. On remarquera que collecter des cartes avec des animaux différents rapportera de jolis PV additionnels et que les cartes avec des tipis seront récompensées de PV si on est premier ou deuxième (majoritaire).
La partie est vraiment plaisante, avec une réelle originalité dans la manière de jouer et, surtout, récupérer ses dés. En effet, au lieu d'utiliser une face de dés à son tour, on peut décider de reprendre des dés comme suit : soit tous les dés d'un côté du plateau, soit de l'autre côté, quelle qu'en soit la couleur (oui, oui, vous avez bien lu), soit tous ses dés à sa couleur, même présents chez les autres joueurs ! Original et hyper interactif pour le coup...
La partie est vraiment plaisante, avec une réelle originalité dans la manière de jouer et, surtout, récupérer ses dés. En effet, au lieu d’utiliser une face de dés à son tour, on peut décider de reprendre des dés comme suit : soit tous les dés d’un côté du plateau, soit de l’autre côté, quelle qu’en soit la couleur (oui, oui, vous avez bien lu), soit tous ses dés à sa couleur, même présents chez les autres joueurs ! Original et hyper interactif pour le coup…
Une autre originalité du jeu qui fonctionne à merveille est cette possibilité de réaliser deux cartes de parcours d'affilée : la sienne + une de l'étalage. Ici, vous pouvez voir que j'ai utilisé 2 montagnes (grâce à l'indien du bas) puis 3 autres (via l'indien du dessus). Outre le fait qu'on empoche deux cartes, ce coup double donne, en plus, l'occasion de rejouer un tour entier ! Et ça c'est fort...
Une autre originalité du jeu qui fonctionne à merveille est cette possibilité de réaliser deux cartes de parcours d’affilée : la sienne + une de l’étalage. Ici, vous pouvez voir que j’ai utilisé 2 montagnes (grâce à l’indien du bas) puis 3 autres (via l’indien du dessus). Outre le fait qu’on empoche deux cartes, ce coup double donne, en plus, l’occasion de rejouer un tour entier ! Et ça c’est fort…
Ouf, j'ai réussi à récupérer cette carte de faune avec un oiseau ! Elle ne coûte pas bien cher (une rivière + une montagne) et c'est le quatrième animal qui me manquait pour réussir une série complète...
Ouf, j’ai réussi à récupérer cette carte de faune avec un oiseau ! Elle ne coûte pas bien cher (une rivière + une montagne) et c’est le quatrième animal qui me manquait pour réussir une série complète…
La partie n'est pas loin de se terminer puisque les dernières cartes de parcours ont été placées à l'étalage...
La partie n’est pas loin de se terminer puisque les dernières cartes de parcours ont été placées à l’étalage…
La zone finale de Pierre, avant calcul des PV...
La zone finale de Pierre, avant calcul des PV…
Mes éléments et ma brouette de dés ! ;-)
Mes éléments et ma brouette de dés ! 😉
Le plateau central sert uniquement à accueillir les dés dépensés par les joueurs : à gauche ceux utilisés avec une face indien ou alphabet, à droite ceux avec une face de pieds ou de fer à cheval. A gauche du plateau, il y a un étalage de 3 cartes indiens, recrutables (soit amicaux soit méfiants), et à droite il y a l'étalage des cartes de parcours (avec des symboles de rivières et de montagnes, éventuellement avec un animal). A noter que ce sont les mêmes cartes, puisqu'elles sont bifaces.
Le plateau central sert uniquement à accueillir les dés dépensés par les joueurs : à gauche ceux utilisés avec une face indien ou alphabet, à droite ceux avec une face de pieds ou de fer à cheval. A gauche du plateau, il y a un étalage de 3 cartes indiens, recrutables (soit amicaux soit méfiants), et à droite il y a l’étalage des cartes de parcours (avec des symboles de rivières et de montagnes, éventuellement avec un animal). A noter que ce sont les mêmes cartes, puisqu’elles sont bifaces.
Petit exemple de mon premier tour : j'ai lancé mes dés puis ai choisi la face indien. J'ai donc utilisé l'action de recrutement d'un indien méfiant contre deux dés (que je vais défausser sur le plateau central dans la foulée), ce qui m'a permis de récupérer la carte du bas, avec un dé gris en plus que je vais lancer et l'incorporer à mon stock...
Petit exemple de mon premier tour : j’ai lancé mes dés puis ai choisi la face indien. J’ai donc utilisé l’action de recrutement d’un indien méfiant contre deux dés (que je vais défausser sur le plateau central dans la foulée), ce qui m’a permis de récupérer la carte du bas, avec un dé gris en plus que je vais lancer et l’incorporer à mon stock…
Voici où j'en suis après quelques tours et je ne suis pas mécontent de faire la course en tête sur les tipis (7 en trois cartes indiens !), tout en ayant aussi misé sur un parcours avec un saumon que je vais tenter de réaliser (il n'y a que 4 cartes avec des saumons et certaines cartes sont peut-être parties côté indiens)...
Voici où j’en suis après quelques tours et je ne suis pas mécontent de faire la course en tête sur les tipis (7 en trois cartes indiens !), tout en ayant aussi misé sur un parcours avec un saumon que je vais tenter de réaliser (il n’y a que 4 cartes avec des saumons et certaines cartes sont peut-être parties côté indiens)…
Nous passons vraiment un excellent moment, sur un jeu qui, je pense, surprend autant Pierre que Romain par sa fluidité, sa finesse et son interaction. En plus, il n'est pas compliqué du tout, bien différent sur ce point du Lewis & Clark original qui est nettement plus aride...
Nous passons vraiment un excellent moment, sur un jeu qui, je pense, surprend autant Pierre que Romain par sa fluidité, sa finesse et son interaction. En plus, il n’est pas compliqué du tout, bien différent sur ce point du Lewis & Clark original qui est nettement plus aride…
Le plateau central est totalement vide de dés : c'est à souligner ! Du coup, ça veut dire que nous, joueurs, sommes blindés en dés ! ;-)
Le plateau central est totalement vide de dés : c’est à souligner ! Du coup, ça veut dire que nous, joueurs, sommes blindés en dés ! 😉
Yes, ça va passer pile poil cette carte oiseau ! Et je vais même m'en faire une autre dans la foulée... A ce moment du jeu, ça peut faire mal !
Yes, ça va passer pile poil cette carte oiseau ! Et je vais même m’en faire une autre dans la foulée… A ce moment du jeu, ça peut faire mal !
Celle de Romain...
Celle de Romain…
Voilà, nos aventures sont terminées...
Voilà, nos aventures sont terminées…

Durée de la partie : 2 heures – Note de cette partie : 18 / 20

Scores :

Parcours Animaux Tipis Total
Pierre (rouge) 15 18 6 (10) 39
Romain (bleu) 43 3 0 (6) 46
Ludo le gars (jaune) 20 24 12 (11) 56

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– La fluidité de l’ensemble : hyper agréable à jouer !
– Le système d’utilisation et de récupération des dés : vraiment très original et interactif,
– La diversité des manières de jouer : les axes stratégiques de Romain et de moi-même sont opposés et on n’est pas si loin au score…
– Le look des composants, juste parfait,
– L’impression d’avoir découvert un grand jeu, et, ça, j’aime bien !

On a moins aimé
– La durée de cette partie, mais on a vraiment pris notre temps et on a discuté pas mal pendant…

————————————————————————————————————
JAMSUMO

Livré dans un joli sac de toile, JamSumo fournit également deux jeux différents avec le même matériel. La règle suggère de jouer deux fois la première et deux fois la seconde pour constituer une partie entière. C'est ce que nous faisons ce soir...
Livré dans un joli sac de toile, JamSumo fournit également deux jeux différents avec le même matériel. La règle suggère de jouer deux fois la première et deux fois la seconde pour constituer une partie entière. C’est ce que nous faisons ce soir…
Joyeux bordel au milieu du plateau une fois que chacun a projeté ses 6 dés. On peut comptabiliser ces points négatifs de la première manche. Ensuite, on passe à la deuxième règle...
Joyeux bordel au milieu du plateau une fois que chacun a projeté ses 6 dés. On peut comptabiliser ces points négatifs de la première manche. Ensuite, on passe à la deuxième règle…
Je suis mauvaise langue : Romain peut être redoutable à ce type de jeu ! ;-)
Je suis mauvaise langue : Romain peut être redoutable à ce type de jeu ! 😉
Décidément, il n'y arrive pas notre Pierre ! Là, il vient de rater lamentablement son lancer et se trouve en pleine phase de déprime !
Décidément, il n’y arrive pas notre Pierre ! Là, il vient de rater lamentablement son lancer et se trouve en pleine phase de déprime !
Aïe, dommage, raté pour le dernier ! Bon, on va compter nos points négatifs pour cette troisième manche de Jam avant d'attaquer une ultime manche de Sumo...
Aïe, dommage, raté pour le dernier ! Bon, on va compter nos points négatifs pour cette troisième manche de Jam avant d’attaquer une ultime manche de Sumo…
On se marre bien : c'est tout bête, mais parfaitement réalisé et, honnêtement, je ne regrette pas du tout mon achat à Essen...
On se marre bien : c’est tout bête, mais parfaitement réalisé et, honnêtement, je ne regrette pas du tout mon achat à Essen…
Voilà un jeu spécialement conçu pour Romain, comme j'aime à le répéter ;-) On y joue donc à trois joueurs, Pierre avec les dés rouges, Romain avec les noirs et moi-même avec les verts. Le but du jeu, dans la première règle, est de se débarrasser de ses dés en les tirant dans le trou central ou, au pire, de les faire se tourner sur une face inférieure à la 4 (face de départ)...
Voilà un jeu spécialement conçu pour Romain, comme j’aime à le répéter 😉 On y joue donc à trois joueurs, Pierre avec les dés rouges, Romain avec les noirs et moi-même avec les verts. Le but du jeu, dans la première règle, est de se débarrasser de ses dés en les tirant dans le trou central ou, au pire, de les faire se tourner sur une face inférieure à la 4 (face de départ)…
Cette fois, nos dés affichent tous la face 3 et le but est d'éjecter du plateau les dés adverses. En effet, une fois qu'un joueur n'a plus de dés disponibles, la manche s'arrête et on compte des points positifs...
Cette fois, nos dés affichent tous la face 3 et le but est d’éjecter du plateau les dés adverses. En effet, une fois qu’un joueur n’a plus de dés disponibles, la manche s’arrête et on compte des points positifs…
Oh, mais ??? Où sont-ils passés les dés rouges ? Pierre, tu es là ? Bon, comptons les points...
Oh, mais ??? Où sont-ils passés les dés rouges ? Pierre, tu es là ? Bon, comptons les points…
Où sont passés les dés verts me demanderez-vous ? Et bien, je viens de réaliser un sans faute impressionnant en les projetant les uns à la suite des autres par le petit trou central ! Plus qu'un...
Où sont passés les dés verts me demanderez-vous ? Et bien, je viens de réaliser un sans faute impressionnant en les projetant les uns à la suite des autres par le petit trou central ! Plus qu’un…
La mise en place est faite : on est reparti dans nos tentatives d'éjecter du plateau les dés adverses. Là, je sens que je vais subir...
La mise en place est faite : on est reparti dans nos tentatives d’éjecter du plateau les dés adverses. Là, je sens que je vais subir…
Bon, normal, ils se sont acharnés sur moi ces satanés lanceurs de dés ! Comptons nos ultimes points positifs...
Bon, normal, ils se sont acharnés sur moi ces satanés lanceurs de dés ! Comptons nos ultimes points positifs…

Durée de la partie : 20 minutes – Note de cette partie : 16 / 20

Scores :

Jam 1 Sumo 1 Jam 2 Sumo 2 Total
Pierre (rouge) -23 0 -22 17 -28
Romain (noir) -17 3 -12 5 -21
Ludo le gars (vert) -11 4 -3 0 -10

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– Le côté très plaisant du jeu, dans un registre Tumblin Dice en plus petit et différent quand même,
– Le côté hand-made du jeu : ça fait plaisir de rapporter ce genre de jeux du salon d’Essen, surtout quand la fabrication semble parfaite…
– Les deux règles qui se complètent bien et qui sont éminemment logiques.

On a moins aimé
– La crainte que le bois ne « travaille » trop et que le plateau s’incurve : mais l’auteur m’a assuré que c’était justement pour éviter ça que les pieds du dessous étaient placés en triangle (à voir sur la durée, donc)…

————————————————————————————————————
SLY DICE

Dernière partie de notre splendide journée, sur ce tout nouveau Sly Dice, un jeu qui va nous permettre de clore la journée sur une grosse note de bluff sans prise de tête excessive (malgré le lamentable "14 ans et +" inscrit sur la boîte)...
Dernière partie de notre splendide journée, sur ce tout nouveau Sly Dice, un jeu qui va nous permettre de clore la journée sur une grosse note de bluff sans prise de tête excessive (malgré le lamentable « 14 ans et + » inscrit sur la boîte)…
Le principe du jeu s'apparente vraiment au Yams, sauf que : - Les 3 dés sont jetés derrière le paravent mais, si on en rejette, on doit en afficher un devant le paravent, - Toutes les combinaisons ne sont pas disponibles dès le départ : on doit faire avec les combinaisons proposées au centre sur les cartes et y placer un jeton, - On a le droit de mentir sur ce qu'on a vraiment avec le risque d'être accusé de bluffer justement...
Le principe du jeu s’apparente vraiment au Yams, sauf que :
– Les 3 dés sont jetés derrière le paravent mais, si on en rejette, on doit en afficher un devant le paravent,
– Toutes les combinaisons ne sont pas disponibles dès le départ : on doit faire avec les combinaisons proposées au centre sur les cartes et y placer un jeton,
– On a le droit de mentir sur ce qu’on a vraiment avec le risque d’être accusé de bluffer justement…
Voici la situation en fin de première manche... Les trois dés placés à côté des cartes peuvent, quant à eux, être utilisés au sein d'une de ses combinaisons.
Voici la situation en fin de première manche… Les trois dés placés à côté des cartes peuvent, quant à eux, être utilisés au sein d’une de ses combinaisons.
Oh le joli Full que j'ai ! En effet, avec mes 3 et 4 placés derrière mon paravent + mon 3 de devant + les 3 et 4 du stock commun : j'y suis !
Oh le joli Full que j’ai ! En effet, avec mes 3 et 4 placés derrière mon paravent + mon 3 de devant + les 3 et 4 du stock commun : j’y suis !
Tiens, parlons des cartes blanches avec le renard oreilles dressées. Ces cartes sont d'une grande finesse à mon goût : si on bluffait et qu'on n'est pas accusé, on met son jeton face X visible, OK, mais on peut vouloir prouver à l'assemblée qu'on bluffait en révélant ses dés et, dans ce cas, on prend une carte blanche ! Très malin...
Tiens, parlons des cartes blanches avec le renard oreilles dressées. Ces cartes sont d’une grande finesse à mon goût : si on bluffait et qu’on n’est pas accusé, on met son jeton face X visible, OK, mais on peut vouloir prouver à l’assemblée qu’on bluffait en révélant ses dés et, dans ce cas, on prend une carte blanche ! Très malin…
Ca se termine...
Ca se termine…
On pourrait croire qu'on se prend la tête, justement, mais non ! On est juste en train de commencer à appréhender le mécanisme. Nous sommes 4 à jouer, sachant que les deux Tristan jouent ensemble avec le paravent bleu...
On pourrait croire qu’on se prend la tête, justement, mais non ! On est juste en train de commencer à appréhender le mécanisme. Nous sommes 4 à jouer, sachant que les deux Tristan jouent ensemble avec le paravent bleu…
Ici, par exemple, Valérie a relancé deux fois, c'est pourquoi elle a deux dés devant son paravent. Elle vient de jouer un jeton violet sur une combinaison qui a beaucoup plu à Yannick (rouge) et moi (vert). Que se passe-t-il quand on est accusé ? - Si on est accusé à tort, l'accusateur prend une carte de fausse accusation (renard sur fond noir) et celui qui est accusé place son jeton face X visible, tout en scorant la valeur de la carte. - Si on est accusé à raison, on ne marque aucun point, le jeton restant placé face X caché. L'accusateur ne reçoit pas, pour autant, de récompense...
Ici, par exemple, Valérie a relancé deux fois, c’est pourquoi elle a deux dés devant son paravent. Elle vient de jouer un jeton violet sur une combinaison qui a beaucoup plu à Yannick (rouge) et moi (vert). Que se passe-t-il quand on est accusé ?
– Si on est accusé à tort, l’accusateur prend une carte de fausse accusation (renard sur fond noir) et celui qui est accusé place son jeton face X visible, tout en scorant la valeur de la carte.
– Si on est accusé à raison, on ne marque aucun point, le jeton restant placé face X caché. L’accusateur ne reçoit pas, pour autant, de récompense…
Le jeu est fun, ce qui est souvent le cas avec les jeux de bluff pur et de dés comme celui-ci...
Le jeu est fun, ce qui est souvent le cas avec les jeux de bluff pur et de dés comme celui-ci…
Heureusement, sur les cartes étalées, j'ai réussi ma combinaison de Full... A noter qu'on ne peut marquer, par partie, qu'une fois les points d'une combinaison. C'est pour ça, notamment, qu'une nouvelle carte est ajoutée en début de chacune des 8 manches que comporte la partie...
Heureusement, sur les cartes étalées, j’ai réussi ma combinaison de Full… A noter qu’on ne peut marquer, par partie, qu’une fois les points d’une combinaison. C’est pour ça, notamment, qu’une nouvelle carte est ajoutée en début de chacune des 8 manches que comporte la partie…
Nous attaquons notre dernière manche, sachant que les accusateurs, qui n'ont rien à y gagner sinon empêcher que le bluff s'installe dans la partie (dixit les règles...), sont clairement plombés par le fait que les deux Tristan ne prennent aucun risque...
Nous attaquons notre dernière manche, sachant que les accusateurs, qui n’ont rien à y gagner sinon empêcher que le bluff s’installe dans la partie (dixit les règles…), sont clairement plombés par le fait que les deux Tristan ne prennent aucun risque…
Et voici la vue finale, avec l'ensemble des jetons indiquant les points marqués : les Tristan marquent 7 fois sur 8, Valérie 6 fois, Yannick 6 fois aussi, et moi-même 7 fois. La valeur des combinaisons et les cartes renard auront leur importance...
Et voici la vue finale, avec l’ensemble des jetons indiquant les points marqués : les Tristan marquent 7 fois sur 8, Valérie 6 fois, Yannick 6 fois aussi, et moi-même 7 fois. La valeur des combinaisons et les cartes renard auront leur importance…

Durée de la partie : 1 heure 15 minutes – Note de cette partie : 13 / 20

Scores :

Cartes Renards Total
Tristan + Tristan (bleu) 150 -35 115
Valérie (violet) 95 -60 35
Yannick (rouge) 105 -45 60
Ludo le gars (vert) 120 -15 105

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– Le croisement entre le Yams et le Perudo, finalement assez réussi dans ce registre,
– Les combinaisons qui apparaissent petit à petit,
– La possibilité de montrer qu’on a bluffé pour être davantage récompensé (et narguer ses camarades, surtout…) !

On a moins aimé
– Les dés à arêtes et coins trop droits, empêchant qu’ils roulent vraiment,
– La difficulté pour comprendre les effets de certaines cartes, sachant que la règle est tout sauf limpide,
– La durée un poil excessive pour un jeu de ce type…

————————————————————————————————————

4 commentaires à propos de “[24/10/2015] Expo 1906, Lift It !, Discoveries, JamSumo, Sly Dice”

  1. Merci encore une fois pour l’accueil des ludophiles! Nous allons devenir des habitués, et du coup des régionaux de l’étape! 😉

    Mon avis sur la partie posté le jour même sur trictrac:

    Découverte de Expo 1906 qui nous propulse dans le temps lors de l’exposition universelle de Milan. L’illustration de la boite donne envie de se plonger dans les grandes découvertes de l’époque, et le matériel est sobre et fonctionnel, bien qu’un peu moins réussi à mon goût. Les règles du jeu sont simples, mais la gestion de l’achat de pièces détachées, la réalisation des plans de nos futures inventions, le dépôt de brevets, l’utilisation de technologies modernes, et l’optimisation de l’espace disponible dans son atelier sont autant de casse-têtes!
    L’ensemble tourne bien, mais incite à l’analysis paralysis. Nous sommes 4 joueurs à découvrir toute la complexité de l’exercice, et la partie traîne un peu en longueur.
    Au final, les scores sont très serrés (26-26-23-15 si je me souviens bien) malgré les différentes stratégies employées (optimisation de l’espace de son atelier pour maximiser ses inventions, et course aux brevets afin de profiter des bonus d’objectifs, pour ma femme et moi-même qui domineront les débats). A noter qu’il faut surveiller de près le rythme de la partie, sous peine de ne pas pouvoir finaliser ses actions (ça peut faire couiner quand on perd bêtement 3 points de victoire sur l’objectif des dollars :-)).
    Un bon jeu de gestion qui donne envie d’y revenir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


neuf × = 72