[25/07/2021] Can’t Stop Express, Oceans

Normalement, on aurait dû rentrer de vacances aujourd’hui… Et bien non ! En effet, la météo capricieuse nous a contraint à revoir nos plans et à décaler notre départ parce que, franchement, plier la tente sous la pluie, bof bof… Ça nous permet aussi d’en profiter un peu, hein, ne boudons pas notre plaisir ! 😉
Au programme ludique du jour, deux parties dans deux cadres différents : Can’t Stop Express au cœur d’une balade à vélo jusqu’au Port du Douhet (superbe cadre d’ailleurs…) puis, en soirée, retour à Oceans qu’on avait vraiment apprécié la veille…

CAN’T STOP EXPRESS

Franchement… Jouer à un jeu de société en un lieu aussi paradisiaque, malgré un temps menaçant, quelle chance on a quand même !
Chacun a reçu son feuillet et un crayon à papier, j’ai lancé les dés (mais pas dans les rochers !) et on a fait nos choix : les mêmes !!! A savoir 3 (2+1), 12 (6+6) et défausse du 1 (inscription dans la zone réservée aux cinquièmes dés…
La partie est vraiment très plaisante et seul le vent nous dérange… Pourvu qu’il ne fasse pas s’envoler nos feuillets avant la fin de la partie !
Père et fille en vacances, ça donne ça !
Leila a catégoriquement refusé d’ôter son casque de vélo, donc j’immortalise sa monture dans ce cadre si magnifique qu’est le Port du Douhet !
Fin de partie pour Leila, un tour après moi, avec un score record de 320 PV !!! Grand bravo à la demoiselle pour cette très jolie performance…
Et ma feuille de score, avec 140 PV ce qui est déjà remarquable sur ce jeu si je me réfère à nos statistiques sur celui-ci avant cette partie (voir ci-dessous)…
Rendez-vous compte : le score moyen pour gagner est de -8,3, le plus faible score pour l’emporter esr de -210 et le plus haut score pour perdre est de 40 ! Et bien, nous bouleversons toutes les statistiques aujourd’hui nous… Merci à l’application BGStats pour la qualité de ses analyses de nos parties (disponible sur l’Apple Store) !

Durée de la partie :30 minutes – Note de cette partie : 16 / 20

Scores de cette partie :

Négatifs Positifs Total
Leila -200 520 320
Ludo le gars -600 740 140

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– Le jeu qui s’emporte partout,
– La règle qui ne s’oublie pas,
– Les scores très élevés aujourd’hui, bousculant les statistiques.

On a moins aimé
– Ne pas pouvoir s’empêcher d’écrire une paire vers la fin qui nous fait ouvrir une nouvelle ligne (donc -200 de plus prévoir),
– Un relatif manque de contrôle, surtout dans le dernier quart de la partie…


—————————————————
OCEANS

Quelle forcenée du jeu de société c’te ch’tiote ! Pensez… Elle a choisi ce jeu pour noitre soirée, après la partie de la veille et elle l’a même installé toute seule pendant que j’allais faire un tour aux toilettes du camping !!!
Nous jouons à nouveau avec la variante Récif mais en incorporant deux cartes de scénarios piochées au hasard. Les deux obtenues ne vont pas du tout nous faire vivre la même partie qu’hier…
Au premier tour, en tant que premier joueur, je place un trait Rapide sur ma première espèce, et, dans la foulée, Leila fait de même ! La copieuse, comme dirait Fabrizio… 😉
Juste après je commence à trouver une combo que je vais parfaire par la suite : je crée une seconde espèce avec simplement le trait de Symbiose, mais je nourris l’autre par fouissage. Du coup, mon espèce avec symbiose récupère aussi un poisson et peut vieillir (donc survivre) aux crochets de l’espèce de gauche…
Je ne m’arrête pas en si bon chemin et place une autre espèce avec Symbiose, mais de la gauche vers la droite cette fois, à gauche de mon espèce qui se nourrit pour les deux autres ! Je ne sais pas si ça va tenir longtemps tout ça, mais pour le moment ça paie…
Petite vue générale, un peu après, tandis que je viens d’ajouter un trait de Nettoyeur à mon espèce la plus à gauche, histoire de l’alimenter quand Leila m’attaque !
La première zone de l’océan étant épuisée, nous passons en explosion cambrienne pendant le tour de Leila, laquelle a la chance de pouvoir vieillir deux fois immédiatement, alors que je ne venais que de vieillir une fois ! A noter que je tente de mémoriser l’écart entre nos stocks de poissons placés derrière nos paravents et que, suite à ce double-vieillissement, il me semble que nous sommes à 0 d’écart !
Allez, je poursuis ma stratégie de faire survivre mes espèces par grapillage de poissons lors de la prise de nourriture de mon espèce centrale : j’ajoute un trait de Nettoyeur tout à fait à droite, ce que fait que lorsque mon espèce avec 3 traits attaque, tout le monde y trouve son compte par chez moi ! Il m’arrive même d’attaquer ma propre espèce la plus à gauche, car c’est encore plus rentable… 😉
Quel régal…
Vidage de la deuxième zone de l’océan, ça pourrait bien aller très vite à présent, surtout que Leila a choisi de faire migrer deux fois 9 poissons de la troisième zone de l’océan vers le récif, pensant ne pouvoir rien faire de fantastique à cet instant-là ! Elle profite de la fin de son tour pour changer toute sa main de cartes de surface…
Cette partie devient franchement intéressante, notamment lorsque je retire un trait de Symbiose à mon espèce la plus à gauche, pour le remplacer par un trait de Transparence, ne lui permettant de n’empocher que 2 poissons au lieu de 3 avec le Nettoyeur qui s’y trouve. Mon idée est d’avoir absolument 0 poisson vivant à la fin de mon tour, afin que Leila ne puisse pas se nourrir en m’attaquant ! Ci-dessus, voici mon domaine avant que je vieillisse une dernière fois…
C’est effectivement le dernier tour de jeu et Leila va avoir fort à faire si elle veut se nourrir…
Oui, clairement, ça va piquer ! Elle va se résoudre à fouir avec une nouvelle esoèce qu’elle insère dans son jeu, avec le trait de Tentacules, ce qui lui permet de le faire deux fois. Plutôt bien vu mademoiselle…
Petite vue de son domaine avant son dernier vieillissement…
Et la photo finale, avant le décompte, alors que j’annonce que notre écart derrière les paravents, si j’ai bien compté, devrait être de 7 unités…

Durée de la partie : 1 heure 15 minutes – Note de cette partie : 17 / 20

Scores de cette partie :

Paravent Vivants Jeton de bonus Total
Leila 41 0 0 41
Ludo le gars 48 0 4 52

Bilan synthétique :

On a beaucoup aimé
– Le thème toujours aussi présent,
– Les écarts aux scores enfin constatés !
– La possibilité et utilité de mémorise l’écart derrière les paravents tout au long de la partie, surtout à deux joueurs,
– Les deux combos que j’ai inventées aujourd’hui (Symbiose et Nettoyeurs de part et d’autre de ma seule espèce qui se nourrit), assez jouissives,
– La très grosse envie d’ajouter les cartes Abysses, toutes uniques, dès la prochaine partie si elle survient rapidement…

On a moins aimé
– Une certaine répétitivité, sans les cartes Abysses, quand on joue plusieurs parties d’affilée…


—————————————————

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


× deux = 2